Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 762.34 +1.51 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Powell est pessimiste dans ses prévisions économiques

jeudi 22 septembre 2022 à 08h30

(BFM Bourse) - La Fed n'aura pas brutalisé le marché avec une hausse de 100 points de base des Fed Funds hier, à l'issue du FOMC, et a opté pour le scénario le plus largement anticipé, à savoir celui d'un relèvement de 75 points de base, pour porter le loyer du Dollar à 3,25%. Deux hausses supplémentaires sont attendues d'ici la fin de l'année.

Ce qui a assez significativement pénalisé le marché, c'est le caractère pessimiste des révisions de prévisions économiques de la Fed, sur le chômage, à 4,4% en 2023, sur l'inflation (2025 seulement pour le retour à 2%), et la croissance (quasi nulle cette année, et 1,2% en 2023).

"Surprise surprise, les prévisions du taux directeur pour la fin de l’année 2023 ont fortement augmenté", note Frédéric Rollin (conseiller en stratégie d’investissement chez Pictet AM). "Les gouverneurs comprennent que l’inflation sera coriace. Douze d’entre eux, sur dix-neuf, estiment que ce taux sera supérieur à 4,50%! L’emploi est solide et les loyers vont continuer de monter. La forte épargne accumulée par les ménages pendant la crise leur permettra de supporter les hausses de prix."

La situation géopolitique reste particulièrement lourde, après l'allocution télévisée hier matin du Vladimir Poutine, qui a décidé de la mobilisation de 300 000 réservistes pour combattre sur le front ukrainien, tout en brandissant la menace de l'utilisation de l'arme nucléaire. Aveu de faiblesse, fuite en avant, réaction d'une bête blessée... Toutes les interprétations fusent, et aucune ne rassure.

Côté valeurs, les groupes de défense ont bénéficié ce mercredi de l’escalade dans le conflit ukrainien, Thales prenant 3,98% à 117,65 euros et Dassault Aviation avançait de 3,26% à 130 euros à la clôture. Mais c'est Vallourec qui termine en tête du SBF 120 ce mercredi soir, le groupe ayant annoncé un contrat de 10 ans avec le géant saoudien Aramco. Schneider Electric a gagné 1,9% après avoir annoncé avoir soumis une offre pour monter à 100% du capital de sa filiale britannique Aveva.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur action ont clôturé en territoire rouge vif, à l'image du Dow Jones (-1,70% à 30 183 points), ou du Nasdaq Composite (-1,79% à 11 220 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 1,71% à 3 789 points. Un "tir groupé", sans distinction de style de valeurs ni de secteur.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 0,9820$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 83,50$.

A suivre en priorité à l'agenda statistique ce jeudi, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux Etats-Unis à 14h30 et l'indice de confiance des consommateurs en Zone Euro à 16h00.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du mardi 27 septembre.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'ensemble des gains de la semaine 36 ont été retracés en semaine 37. Si nous évitons de peu la structure en bougie hebdomadaire englobante, l'allure de la bougie de la semaine passée, à ombre haute et sans ombre basse, alerte. L'élan haussier du rebond de contestation amorcé le 02 septembre est cassé, et l'effet d'aspiration du gap du 22 août ne se fait plus sentir. Certes la bougie de lundi 19/09 arbore une ombre basse très significative, mais le positionnement relatif de son corps par rapport à la bougie précédente ne laisse que peu de place au scénario d'un rebond durable. D'autant que l'englobante du 20 septembre, sur passage sous les 6 000 points symboliques, est nette. Avis négatif maintenu.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 6000.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
6000.00 / 6364.00 / 6550.00
Support(s) :
5858.00 / 5785.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Powell est pessimiste dans ses prévisions économiques (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Powell est pessimiste dans ses prévisions économiques (©ProRealTime.com)
©2022 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+314.00 % vs +15.92 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat