Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 978.18 -1.22 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Nervosité sous les 5 000

vendredi 24 juillet 2020 à 08h30

(BFM Bourse) - L'indice CAC 40 a tracé jeudi une troisième bougie au corps rouge consécutive, dans une ambiance alourdie, sur fond d'aggravation de la pandémie de Covid-19 outre Atlantique, et de tensions diplomatiques sino-américaines.

Donald Trump vient seulement de qualifier de "grave" la situation sanitaire aux Etats-Unis... Et ce alors que le nombre de cas recensés explose, et que le nombre de cas quotidiens ne reflue que très légèrement après un pic proche de 80 000 le 16 juillet. "Cela va sûrement, malheureusement, empirer avant de s'améliorer. Je n'aime pas dire ça mais c'est comme ça", a-t-il déclaré à la Maison Blanche, avant d'appeler "tout le monde" à porter un masque quand la distanciation physique n'est pas possible. Superbe contre temps !

La question diplomatique avec la Chine pèse également. La demande de fermeture du Consulat chinois de Houston est le dernier épisode en date de cette nouvelle guerre froide. L'annonce de cette décision intervient sur fond de tensions exacerbées entre les deux puissances sur plusieurs fronts: loi controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong, accusations d'espionnage, et situation des droits de l'Homme au Xinjiang (nord-ouest) notamment. Les mots fusent désormais, sans retenue. Mike Pompeo, en déplacement à Londres cette semaine, ne se privait pas de parler de "menace" en parlant de la Chine, réitérant des propos tenus en janvier : "principale menace de notre époque".

Au chapitre statistique, la journée aura été marquée par une déception sur le front de l'emploi américain, secteur qui avait pourtant fait montre d'une résilience spectaculaire ces dernières semaines. Les marchés ont pris connaissance des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour la semaine 29, à 116 000 unités au-dessus des attentes (légèrement hors de la cible, donc). L'indice des indicateurs avancés (Conference Board) a également symboliquement manqué la cible, de peu il est vrai.

Côté valeurs, et malgré un reflux en cours même de séance, Publicis (+8,01% à 28,85 euros) a tiré son épingle du jeu contre la tendance, dans le sillage de semestriels moins catastrophiques qu'anticipés.

Worldline a rassuré (+4,11% à 77,60 euros) grâce au maintien de ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice faites en avril et une opération de rachat du concurrent français Ingenico qui se déroule comme prévu.

En queue du CAC 40, Dassault Systèmes a pour sa part reculé de 3,78% à 153,85 euros, les investisseurs s'inquiétant d'une prévision de rentabilité légèrement revue à la baisse alors que le groupe a par ailleurs annoncé une croissance de son chiffre d'affaires de 11% au deuxième trimestre.

A suivre ce vendredi Thalès, qui annonce ce vendredi une réduction de ses prévisions financières.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indice sur actions ont amorcé un reflux jeudi, marqué davantage sur les technologiques. Au final, en données de clôture, le Dow Jones aura perdu 1,31% à 26 652 points et le Nasdaq Composite 2,29% à 10 461 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 1,23% à 3 235 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1600$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 40,90$.

À l'agenda statistique ce vendredi, à suivre en priorité, une batterie d'indicateurs d'activité PMI manufacturier et services en 1ère estimation pour le mois de juillet. Les données synthétiques pour l'ensemble de la Zone Euro seront dévoilées à 10h00, et pour les Etats-Unis à 15h45. A suivre également, outre Atlantique, les ventes de logements neufs à 16h00.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du mardi 28 juillet.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Les signaux contradictoires se multiplient sur l'historique très récent de l'indice phare tricolore, avec notamment une combinaison en harami jeudi 16 suivie de deux englobantes de couleur différente... A très court terme, l'absence de directionnel reste la norme. La tendance de fond, à savoir le trend primaire, reste quant à lui lourdement baissier, à l'aune de la pente encore adoptée par la moyenne mobile à 100 jours (en orange). Une poursuite d'oscillations nerveuses de part et d'autre des 5 000 points en envisagée. Il est désormais l'heure d'un passage en deçà.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5213.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 214DZ est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5213.00 / 5509.00 / 5725.00
Support(s) :
5000.00 / 4770.00 / 4691.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Nervosité sous les 5 000 (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Nervosité sous les 5 000 (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+330.30 % vs +0.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat