Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 037.75 +2.61 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Nervosité palpable autour des 5 000

jeudi 9 juillet 2020 à 08h30

(BFM Bourse) - Quatrième bougie au corps rouge de rang hier pour le CAC 40, qui est repassé sous le seuil hautement symbolique et psychologique des 5 000 points, sur fond de craintes ravivées sur le front sanitaire.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avertit clairement: la pandémie est en phase d'accélération dans certaines régions du monde (Brésil, Etats-Unis, Inde, Australie) et le pic n'est pas encore atteint. En France, le Directeur Général de la Santé, Jérôme Salomon, appelle à "se préparer à une reprise de l'épidémie", dans une interview accordée au Figaro. M. Delfraissy, qui préside depuis mars le Conseil Scientifique qui apporte son éclairage et son expertise à E. Macron, alerte sur l'abandon en France des "gestes-barrière", et sur les risques consécutifs d'une reprise de l'édémie avant même la fin de l'été.

"De plus en plus de régions dans le monde se reconfinent ou referment au moins leur économie, du fait d'une recrudescence du nombre de cas mais également du nombre d'hospitalisations, à l'image de Melbourne, du Texas ou encore de Miami, pour n'en citer que 3", observe Vincent Boy, analyste de marché pour IG France.

Le coronavirus gagne ainsi dangereusement du terrain également en Inde, en Australie et au Brésil, où le Président de la Fédération, J Bolsonaro (extrême droite) a été testé positif au Covid-19. Celui-là même qui qualifiait de "grippette" la maladie provoquée par l'infection par le SARS-Cov 2. Il "s'est par ailleurs permis de retirer son masque pour montrer aux journalistes qu'il se portait bien durant de la conférence de presse destinée à confirmer l'information. Cela montre un peu plus l'inconscience du chef de l'Etat et permet d'expliquer la sombre réalité qui touche durement le pays le plus peuplé d'Amérique du sud.", selon M. Boy.

Au final, les investisseurs restent partagés entre l'incertitude quant à l'évolution de la pandémie du coronavirus et à la solidité de la reprise, et la conviction que les banques centrales feront tout ce qui est en leur pouvoir pour alimenter l'économie via le crédit.

Au chapitre statistique, les stocks de brut outre Atlantique ont bondi la semaine passée à +5.7 Millions de barils, contrariant les attentes du marché.

Côté valeurs, sans surprise à l'issue de cette séance de baisse du marché, on retrouvait parmi les plus forts replis journaliers des dossiers emblématiques, à fort effet Bêta actuel, dans les services pétroliers, l'automobile et ses équipementiers, à l'image de Vallourec (-6,73% à 33,945 euros), Renault (-4,61% à 22,02 euros), Peugeot (-4,20% à 14,035 euros) ou Valeo (-4,13% à 23,24 euros).

Inventiva a curieusement réagi avec un temps de retard à l'annonce de son projet d'IPO au Nasdaq (+15,16% à 14,28 euros, après -1,6% mardi) et Valbiotis a avancé de 3,47% à 4,17 euros après le feu vert de l'ANSM à une étude pivot sur un composé destiné à freiner l'apparition du diabète chez les personnes présentant une glycémie trop élevée sans que la maladie se soit encore complètement déclarée. La société rochelaise bénéficie du soutien du Nestlé pour le financement de l'étude en question, portant sur pas moins de 600 patients.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont été imperturbables mercredi, à l'image du Dow Jones (+0,68% à 26 067 points) ou du Nasdaq Composite (+1,44% à 10 492 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,78% à 3 169 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1360$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 40,70$.

À l'agenda statistique ce jeudi, à suivre en priorité, outre Atlantique, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, les stocks des grossistes à 16h00, et les stocks de gaz naturel à 16h30. Soulagement sur le front des prix à la consommation Chine, qui ont été publiés cette nuit à +2.5% en rythme annualisé, conformes aux attentes.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Avec une quatrième bougie au corps rouge d'affilée, dont 3 séances de baisse, l'essoufflement de la motivation du camp acheteur, sur fond de regain important de nervosité est notable. Le seuil psychologique des 5 000 points ne s'affirme ni comme résistance, ni comme support dans l'immédiat. Avis neutre dans l'immédiat, dans une ambiance empreinte d'une grande nervosité.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5213.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4770.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 6608S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5213.00 / 5509.00
Support(s) :
4770.00 / 4691.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Nervosité palpable autour des 5 000 (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Nervosité palpable autour des 5 000 (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.80 % vs +1.34 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat