Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 929.28 0.00 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Les yeux nerveusement rivés sur les négociations budgétaires au Congrès américain

vendredi 9 octobre 2020 à 08h34

(BFM Bourse) - Le marché continue d'évoluer suspendu aux âpres négociations à rebondissements, entre Démocrates et Républicains au Congrès sur le plan de relance. Un temps fermé à l'idée d'un accord avant la présidentielle - exercice à haut risque -, le Président américain, à peine sorti de l'hôpital après son infection par le Covid-19, a finalement lâché du lest. Après avoir provoqué une glissade à Wall Street mardi en affirmant mettre un terme aux négociations au Parlement sur un nouveau plan de relance, traitant au passage la chef du camp démocrate Nancy Pelosi de "cinglée", le président a en effet quelque peu infléchi son discours dans une série de tweets publiée ultérieurement, se disant prêt à signer "maintenant" des mesures ciblées (chèques de soutien au ménages, package dédié aux secteurs sinistrés comme l'aéronautique ou aux petites entreprises).

Vincent Guenzi (Cholet Dupont), commente: "Le climat de tension pré-électorale (débats houleux, menaces de contestation des résultats entachés de possibles fraudes, nomination d’un Juge à la Cour Suprême, trop conservateur pour certains) n’est pas très propice à un accord bipartisan et tout délai supplémentaire augmentera l’incertitude sur le devenir de la reprise économique. L’Europe est d’ailleurs logée à la même enseigne dans la mise en œuvre de son propre Plan de Relance, à la recherche d’une unanimité qui nécessite de nombreux compromis difficiles. Ce climat pourrait perdurer aux Etats-Unis au-delà des élections du 4 novembre en cas de contestation des résultats mais aussi en Europe, compte tenu de la lenteur de la gouvernance bruxelloise…"

Les "Minutes" de la Fed, publiées plus tôt dans la semaine, sont claires et tranchées sur la question budgétaire: "Les mesures de politique budgétaire, ainsi que le soutien de la politique monétaire et les facilités de liquidité et de prêt de la Réserve fédérale, devraient continuer à soutenir la reprise du second semestre, bien que la reprise soit loin d'être achevée en fin d'année. Les prévisions des membres du FOMC supposaient la promulgation d'un appui supplémentaire à la politique budgétaire cette année; sans cette action politique supplémentaire, le rythme de la reprise économique serait probablement plus lent."

L'indice CAC 40 a gagné jeudi, dans des volumes timides, 0,61% à 4 911 points, à bonne distance des points hauts de séance.

Au chapitre statistique, nouveau coup dur hier matin concernant le commerce extérieur allemand, avec un excédent commercial pour le mois d'août, à 15.7 Milliards d'euros, à 1.4 Milliard d'euros à côté de la cible. Outre Atlantique, les opérateurs ont pris connaissance des Inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, qui ont manqué de peu la cible, avec 840 000 nouvelles inscriptions, selon le Département du Travail, qui précise en préambule: "En réponse aux recommandations résultant d'un examen interne des opérations de fonction publique, l'État de Californie a annoncé une pause de deux semaines dans son traitement des demandes initiales de prestations d'assurance-chômage."

Côté valeurs, ce sont les actions du secteur informatique qui ont joué les locomotives au sein de l'indice phare (+5,32% à 111,80 euros pour Capgemini, +2,59% à 69,66 euros pour Atos, +2,39% à 158,45 euros pour Dassault Systèmes). Hors du CAC, Sopra Steria (+4,38% à 138,30 euros) a aussi nettement grimpé. Le rebond du marché parisien a également offert un bol d'air aux valeurs les plus sanctionnées depuis le début de l'année, à l'image des foncières (+4,25% à 32,88 euros pour URW, +5,59% à 12,76 euros pour Klépierre, +2,70% à 60,90 euros pour Covivio ou encore +1,22% à 115,90 euros pour Gecina).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont clôturé en hausse timide, dans des volumes d'échanges en contraction, à l'image du Dow Jones (+0,43% à 28 425 points) ou du Nasdaq Composite (+0,50% à 11 420 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0,80% à 3 446 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1770$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 41,00$.

À l'agenda statistique ce vendredi, à suivre en priorité le niveau de production industrielle française à 08h45, et les stocks des grossistes en données finales pour août à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La semaine 39 aura débuté par un événement technique majeur, avec un accroissement de volatilité sous les 5 000 points, la rupture de la moyenne mobile à 100 jours, dans des volumes solides, et laissant un gap baissier non contesté depuis. Nous voulions avoir davantage d'informations sur les cotations de l'ensemble de la semaine en question. Force est de constater que la quasi absence de réaction, avant vendredi 25/09 après-midi aura confirmé l'alourdissement du profil graphique de court terme. D'autant que l'identification sectorielle des titres ayant le plus participé à la baisse aura cruellement rappelé le mois de mars. La bougie hebdomadaire de la semaine 39 n'aura finalement tracée n'a aucune ombre haute, et une ombre basse très mince. Dans l'immédiat, après une semaine 40 de réaction de contestation, dans une dynamique de volumes décroissante, l'indice phare parisien évolue dangereusement en partie finale d'un biseau ascendant (wedge, ou coin), dont une sortie par le bas est à terme envisagée. Avis neutre à l'échelle de la seule séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4700.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 1X68S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5000.00 / 5132.00
Support(s) :
4700.00 / 4540.00 / 4368.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les yeux nerveusement rivés sur les négociations budgétaires au Congrès américain (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les yeux nerveusement rivés sur les négociations budgétaires au Congrès américain (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.60 % vs -0.84 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat