Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 948.11 +0.47 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Les tensions entre Washington et Riyad pèsent sur les marchés d'actions

mardi 16 octobre 2018 à 08h34

(BFM Bourse) - Le marché parisien n'est pas parvenu hier, une nouvelle fois, à amorcer de rebond, en terminant quasi stable la séance, mais symboliquement dans le rouge (-0,02% à 5 095 points). Une ambiance de marché bien peu propice au goût pour le risque, avec l'accumulation de dossiers peu engageants. Au épineux dossiers, en toile de fond, de la guerre commerciale sino-américaine, des tensions sur les taux, du reflux boursier des géants américains du numérique, des problématiques budgétaires italiennes, est venue s'ajouter une couche supplémentaire, avec un vif regain de tensions entre Etats-Unis et Arabie Saoudite, après la disparition suspecte d'un dissident, Jamal Khashoggi. L'escalade des tensions entre ces deux alliés historiques atteint des niveaux inédits, avec des menaces de "châtiment sévère" de la part de Trump, et une menace de recourir à l'arme pétrolière, de la part de Riyad...

La crainte de voir les cours du brut flamber a pesé sur les marchés d'actions, et a annihilé toute velléité de rebond en début de semaine.

Au chapitre macroéconomique, l'indice manufacturier de la Fed de New York (indice dit Empire State) a dépassé les attentes des analyste ce mois-ci, à 21.1 points (contre 19.0 le mois précédent). Mais ce sont les ventes au détail, mesure phare de la consommation intérieure aux Etats-Unis, qui préoccupent les gérants. Hors automobiles, les ventes hors automobiles ont baissé de 0,1% en rythme mensuel alors qu'en moyenne, les analystes tablaient sur une hausse de 0,4%. Une déconvenue dans une économie où traditionnellement, la consommation demeure le principal moteur de création de la richesse.

Côté valeurs, le secteur du luxe était attaqué, à l'image de ses principaux représentants sur la cote parisienne, LVMH (-0,78% à 260,45 euros), Kering (-2,32% à 370,90 euros), Hermès (-0,91% à 487,50 euros), Christian Dior (-0,25% à 324,50 euros), ou encore ST Dupont (-0,68% à 0,1470 euro).

Les équipementiers automobiles restaient sous forte pression, à l'image de Faurecia (-3,09% à 44,55 euros), ou Plastic Omnium (-4,23% à 26,51 euros).

Air France a cédé 3,126% à 7,956 euros, avec les craintes concernant le pétrole, et les perspectives de renchérissement de la facture-carburant.

Casino Guichard (+2,37% à 39,36 euros), a dévoilé lundi un partenariat stratégique avec la famille Quattrucci pour l'exploitation de douze magasins spécialisés dans la vente de produits frais. Une stratégie saluée par les investisseurs.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont déjà renoué avec les dégagements, en particulier sur les valeurs technologiques. Le Dow Jones perdu lundi 0,35% à 25 250 points, et le Nasdaq Composite, à forte "coloration" technologique, 0,88% à 7 430 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,59% à 2 750 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1575$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 71,80$.

Sur le plan macroéconomique ce mardi, à suivre le taux de chômage au Royaume-Uni à 10h30, l'indice ZEW du climat des affaires en Allemagne à 11h00, et pour les Etats-Unis: le rapport mensuel industriel à 15h15, les nouvelles offres d'emploi (JOLTS) à 16h00, et l'indice NAHB de l'immobilier résidentiel, à 16h00 également.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Sous le gap, désormais traversant du 5 avril, l'indice phare tricolore n'est pas parvenu à confirmer son rebond initié en début de séance vendredi, en perdant des points tout au long de la journée. La clôture s'est faite exactement sur les points bas de séance, sur des cours qui n'avaient plus été s'actualité depuis plus de six mois. Le biais baissier de court terme reste majoritaire, et les probabilités de voir l'indice inscrire de nouveaux points bas dans cette phase de correction amorcée le 04/10 restent fortes. La séance de lundi, stable et symboliquement dans le rouge, a confirmé cette psychologie de marché. A l'échelle de la seule séance à venir, une phase de transition sous la forme d'une congestion, avant rechute, est anticipée. Avis neutre proposé ce mardi.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5445.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5081.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale F468S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5445.00 / 5560.00 / 5665.00
Support(s) :
5081.00 / 5038.00 / 4930.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les tensions entre Washington et Riyad pèsent sur les marchés d'actions (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les tensions entre Washington et Riyad pèsent sur les marchés d'actions (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs -0.46 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat