Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 492.15 -0.07 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Les 4 700 points comme prochain garde-fou

mardi 27 octobre 2020 à 08h36

(BFM Bourse) - Avec une clôture exactement sur les points bas de séance lundi, clôture au plus bas depuis la séance du 02 octobre, nous nous acheminons vers la pleine expression de la dégradation jusqu'alors insidieuse de la configuration graphique, technique et comportementale de ce mois d'octobre. Alors que l'Europe devient clairement l'un des épicentres de la pandémie de Covid-19, et que cette seconde vague à la crête encore inqualifiable force progressivement les gouvernements à intensifier et diversifier leurs mesures de restriction, la confiance dans le scénario d'une reprise rapide de l'économie s'étiole. Hier le CAC 40, pénalisé par nombre de poids lourds cycliques, a perdu 1,90% à 4 816 points. La clôture de Wall Street, rouge vif, va peser sur la suite de la semaine.

Outre Atlantique, la situation sanitaire n'est pour autant pas rassurante. Selon les données compilées par l'Université Johns Hopkins, dont les travaux font autorité en la matière, le nombre de nouveaux cas quotidiens explose désormais régulièrement au-delà des 80 000, dans le pays le plus endeuillé de la planète (+ de 225 000 décès).

Alexandre Baradez (IG) éclaire: "Il semble donc à court terme que l’évolution de la pandémie en Europe et aux Etats-Unis focalise l’attention des investisseurs et que les questions politiques sont reléguées au second plan. Sachant que les marchés ne peuvent même pas s’appuyer aujourd’hui sur les espoirs d’un accord sur le plan de soutien économique : le conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow, a indiqué que Donald Trump ne pouvait toujours pas valider plusieurs propositions figurant dans le plan de soutien proposé par Nancy Pelosi."

Dans ce contexte peu engageant, les opérateurs vont progressivement se tourner vers la planche de salut que constitue la BCE, qui achève jeudi une nouvelle réunion de son Conseil des Gouverneurs.

"Le ton de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) du 29 octobre devrait être résolument pessimiste. La BCE devrait souligner la dégradation des perspectives macro-économiques du fait des nouvelles restrictions liées à l'aggravation de la crise sanitaire, et ses inquiétudes face à un possible double-creux (double dip) pour la croissance." anticipe Franck Dimier (Allianz), qui complète: "Il est probable que l'extension du PEPP provoque des débats internes au conseil des gouverneurs de la BCE. De fait, l'ancien clivage entre colombes et faucons a refait surface. Christine Lagarde, qui privilégie la recherche du consensus, aura fort à faire pour trancher un débat, déjà ancien, sur le risque de voir qualifier une politique d'achat d'emprunts d'Etats encore plus agressive comme un financement monétaire des déficits publics, prohibé par les traités."

Au chapitre statistique lundi, l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne, particulièrement suivi dans les salles des marchés, s'est contracté à 92.7 points, manquant les attentes.

Côté valeurs, le secteur technologique subissait l'avertissement du géant allemand du progiciel, SAP. Thalès a perdu 4,67% à 61,30 euros, Wordline 5,29% à 66,18 euros, Cap Gemini 6,29% à 99,14 euros et Atos 3,22% à 63,10 euros. L'aérien (transports, services aéroportuaires, constructeurs) était attaqué en Bourse, à l'image, sur la cote parisienne, d'Airbus (-3,20% à 65,85 euros), ADP (-4,60% à 85,10 euros), et Air France (-4,04% à 3,157 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont dévissé, dans des volumes en nette accélération, à l'image du Dow Jones (-2,29% à 27 685 points) ou du Nasdaq Composite (-1,64% à 11 358 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 1,86% à 3 400 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1820$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 38.90$.

À l'agenda statistique ce mardi, à suivre en priorité aux Etats-Unis les commandes de biens durables à 13h30, ainsi que l'indice de confiance des consommateurs (Conference Board) à 15h00.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du mardi 27 octobre.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le gap baissier du 21 septembre a été comblé dès le tout début de la semaine 42, avant engagement dans une latéralisation nerveuse sous les 5 000 points, puis deux séances au directionnel plus tranché. La formation d'un long biseau (wedge) au tournant du mois d'octobre se sera soldée par une sortie par le bas, pas encore pleinement validée.

Dans tous les cas, sous les 5 000 points en données de clôture, la situation graphique de court terme reste préoccupante. Au-delà une zone de respiration, entre 5 000 et 5 130 points serait réintégrée, avec un apport d'oxygène ponctuellement apporté.

Dans l'immédiat, la construction, sans validation pleine par les volumes de transactions, d'une englobante baissière mercredi 21 et d'une mèche haute (ombre) lundi 19 et 26, invitent à la plus grande prudence. La clôture exactement sur les points bas de séance dès la première séance de la semaine hier, avec une prépondérance dans les plus fortes baisses côté valeurs des cycliques, en sus des technologiques, a insisté sur un message baissier déjà en cours de rédaction depuis le début du mois. prochain garde-fou identifié: les 4 700, avant le gap haussier du 26 main dont la borne basse égale 4 540 points.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5000.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 9K33S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5000.00 / 5132.00
Support(s) :
4700.00 / 4570.00 / 4368.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les 4 700 points comme prochain garde-fou (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les 4 700 points comme prochain garde-fou (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.30 % vs +10.48 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat