Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 455.81 -1.74 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Le rapport fédéral sur l'emploi va accaparer l'attention

vendredi 3 septembre 2021 à 08h30

(BFM Bourse) - L'indice CAC est parvenu à préserver le gap traversant hier, en clôturant à des niveaux proches de l'équilibre (+0,06% à 6 763 points), dans un marché qui s'interroge plus que jamais sur la différence de trajectoire monétaire de part et d'autre de l'Atlantique pour les prochains mois. Le rendez-vous macroéconomique du jour, à savoir le rapport mensuel fédéral sur l'emploi, rapport NFP pour Non Farm Payrolls, sera d'ailleurs à ce titre à fort impact potentiel. S'il ressortait une nouvelle fois d'excellente facture, il militerait pour un tour de vis supplémentaire de la part de la Fed, du moins dans les éléments de langage. Rendez-vous donc à 14h30 pour la publication du rapport.

"Les chiffres de l'emploi américains cette semaine devraient permettre aux marchés de placer plus précisément le curseur et le timing du tapering." Pour rappel, le FOMC de juillet était d'excellente facture, avec un taux de chômage tombé à 5.4% de la population active et des créations de postes dans le secteur privé (hors agriculture) flirtant avec le seuil symbolique du million. Le marché table table sur une poursuite du recul du chômage, de 5.4% à 5.2% de la population active et des créations de postes dans le secteur privé (hors agriculture) de l'ordre de 750 000.

Les regards sont aussi focalisés sur les intentions de la BCE, à l'aune du caractère plutôt hawkish propos de trois membres éminents de la BCE (Robert Holzmann, Klass Knot, François Villeroy de Galhau), auxquels ont peut ajouter le vice-président de la BCE Luis de Guindos. Tous convergent vers le même message: "Ils sont allés de leurs commentaires pour affirmer que le programme d'aide d'urgence européen à la pandémie avait de moins en moins son caractère «urgent»", a synthétisé John Plassard (Mirabaud), pour qui il convient de "raison garder", notamment parce qu'il n'y a pas que le PEPP dans la boîte à outils de la BCE, en citant l'APP et le TLTRO.

"Le rythme des achats de l'APP pourrait par exemple être augmenté à un moment ou à un autre pour compenser la fin du PEPP. Son aspect «flexible»e st très important et aussi à mettre en avant. À cela on peut additionner le TLTRO ou les opérations ciblées de refinancement à plus long terme. Les TLTRO sont l'un des principaux instruments grâce auxquels la BCE peut préserver des conditions de financement favorables", détaille le spécialiste en investissement.

Au chapitre statistique, la dynamique des prix à la production, publiée hier matin en hausse de 2.3% en Zone Euro, largement au-delà des attentes, a soutenu la monnaie unique. Outre Atlantique, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage sont ressorties quasi parfaitement dans la cible à 340 000 nouvelles inscriptions.

Au rayon valeurs, peu de variations marquées s'affichaient sur le palmarès parisien, emmené par Stellantis (+1,77% à 17,132 euros), TotalEnergies (+1,29% à 37,58 euros) et Publicis (+1,10% à 56,84 euros). Pernod Ricard a gagné 0,8% au lendemain de la publication de robustes résultats annuels salués par les analystes. Alstom (-3,4%) a en revanche subi de lourds dégagements. Sur le reste de la cote, le compartiment biotechnologique était encore à l'honneur avec une envolée de 27,1% pour Innate en vue de l'annonce lors du congrès annuel de la Société européenne d'oncologie médicale (ESMO) par son partenaire, AstraZeneca, de nouvelles données sur un anticancéreux expérimental.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions sont parvenus jeudi à grappiller quelques points, à l'image du Dow Jones (+0,37% à 35 443 points) ou du Nasdaq Composite (+0,14% à 15 331 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0,28% à 4 536 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1880$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 69.90$.

A l'agenda statistique ce vendredi, à suivre l'indice PMI Services en données finales en Zone Euro à 10h00, les ventes au détail en Zone Euro à 11h00 et le rapport NFP américain, en point d'orgue de la semaine, à 14h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Depuis la formation de deux gaps baissiers rapprochés (16/08, 19/08), l'entrée dans une phase volatile, beaucoup moins linéaire et moins inconditionnellement acheteuse est actée. A ce stade la divergence nette entre cours et volumes depuis le rebond du 20 août appelle à une certaine prudence pour les séances à venir. Dans l'immédiat, des oscillations nerveuses entre deux bornes (6 590 - 6 950), soit une bande relativement large, sont attendues.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6944.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 6590.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6944.00 / 7000.00
Support(s) :
6590.00 / 6350.00 / 6150.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Le rapport fédéral sur l'emploi va accaparer l'attention (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Le rapport fédéral sur l'emploi va accaparer l'attention (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+319.10 % vs +29.87 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat