Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 605.76 -0.38 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Le comblement du gap 'Covid' est un événement technique majeur

jeudi 11 mars 2021 à 08h34

(BFM Bourse) - L'indice CAC 40 a poursuivi méticuleusement, et avec une précision chirurgicale la suite de sa tâche de comblement du reliquat du gap baissier du 24/02 (gap Covid), en venant tracer mercredi une bougie remarquable en marubozu blanc, au corps allongé quasiment sans ombre, illustration d'une mobilisation continue du camp acheteur tout au long de la séance.

Après d'ultimes négociations, le plan Biden de relance budgétaire a été formellement adopté. D'une enveloppe de 1 900 Milliards de Dollars, soit la tranche haute souhaitée par le nouveau locataire de la Maison Blanche, le plan prévoit un volet très important de parachute money, soit un système d'envois de chèques directement aux ménages gagnant moins de 75 000$ annuellement. Le Président n'est toutefois pas parvenu à faire passer son souhait de faire progresser le salaire horaire minium à 15$. Quoiqu'il en soit, une frange d'économistes considère que le risque inflationniste directement imputable au plan en lui-même est important. C'est en tout cas une première victoire politique pour Joe Biden.

C'est dans ce contexte que les opérateurs vont aborder le Conseil des Gouverneurs de la BCE qui s'achèvera par la traditionnelle conférence de presse demain. L'institution de Francfort "ne devrait prendre aucune mesure concrète lors de ce meeting", pour Franck Dixmier (Allianz GI). "En revanche, sa communication devrait être ferme sur deux points :

1) Le maintien de conditions financières favorables : dans un contexte de reprise encore fragile des économies en zone euro, Christine Lagarde devrait signaler le danger d'un resserrement trop prononcé des conditions financières que pourrait engendrer une hausse des taux, surtout si celle-ci était trop rapide. La BCE devrait donc réaffirmer sa vigilance à ce que les conditions de financement restent extrêmement accommodantes pour les Etats, mais aussi les entreprises.

2) La transmission de la politique monétaire : même si les spreads restent serrés, ils resteront un point de vigilance, et la banque centrale devrait réaffirmer l'importance du maintien d'une transmission parfaite de la politique monétaire."

Cette conférence de presse (14h30) devrait permettre à la BCE de se montrer claire sur ses positions. "En effet, le moins que l’on puisse dire est que les déclarations contradictoires effectuées sur ce sujet par certains membres éminents de l’Institution dirigée par Christine Lagarde ont semé le trouble dans les esprits", selon M Bourguignon, de Swiss Life AM France. "Entre les partisans d’un laisser aller pour qui le resserrement des conditions financières n’a rien d’alarmant et ceux qui, au contraire, appellent à un renforcement des mesures d'assouplissement pour consolider la reprise balbutiante que connaît le Vieux continent, la BCE va devoir trancher sous peine de voir sa crédibilité sérieusement entamée."

M Bourguigon anticipe: "Le plus probable elle qu’elle se montre préoccupée par l’envolée des taux et qu’elle envisage d’accroître ses achats mensuels de titres pour l’enrayer. Toutefois, elle se gardera bien d’annoncer le niveau que les taux devraient atteindre pour passer à l’offensive tant il est vrai qu’il n’est pas d’usage d’avertir sur quel point du front on se prépare à lancer une offensive !"

Au chapitre statistique hier, l'attention était focalisée sur l’inflation américaine. En particulier, hors alimentation et énergie (éléments jugés volatils), les prix n'ont grignoté que 0,1% en rythme mensuel, sous le consensus (+0.2%). Sur un an, la hausse des prix, sur la même assiette de référence, atteint tout de même 1.7%.

Côté valeurs, le palmarès du CAC a fait de nouveau la part belle aux valeurs industrielles (+2,9% pour Saint Gobain et Air Liquide) ainsi qu'au compartiment du luxe (+2,6% pour Kering, +2,4% pour l'Oréal et +2,3% pour le n°1 mondial du luxe LVMH, qui atteint un nouveau sommet à près de 280 milliards de capitalisation boursière. De l'autre côté, certaines valeurs technologiques (-2,6% pour STMicro, -1,9% pour Worldline) sont restées à la peine malgré le spectaculaire rebond du Nasdaq la veille (+3,7%).

De l'autre côté de l'Atlantique, les bancaires et industrielles ont une nouvelle fois gagné la partie face aux technologiques, ces dernières ayant toutefois retrouvé un point d'équilibre. Au final mercredi, le Dow Jones a gagné 1,46% à 32 297 points, et le Nasdaq Composite a fini sur une note étale à 13 068 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0,60% à 3 898 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1930$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 64,70$

À l'agenda statistique ce mercredi, à suivre en priorité la conférence de presse de la BCE à 14h30, ainsi que les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux États-Unis, à 14h30 également.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Comme nous le précisions en préambule, le CAC 40 a désormais comblé intégralement le "Gap Covid "du 24/02, fossé de cotation ample. Cet événement est majeur sur le plan technique, et montre, par son absence d'hésitation lors du comblement un surcroit de confiance. Désormais, nous arrivons dans une zone dite d'allégement, entre le seuil symbolique des 6 000 points (borne haute de l'ancien gap recouvert) et 6 200 points. A savoir une zone où le questionnement sur une diminution du degré d'exposition aux actions s'intensifie pour nombre d'investisseurs. Sans que le directionnel ne change pour autant. Ces questionnements pourront se traduire momentanément par une phase très technique et hachée entre ces deux bornes.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 5800.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Positif
Résistance(s) :
6200.00 / 6578.00
Support(s) :
5800.00 / 5650.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Le comblement du gap 'Covid' est un événement technique majeur (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Le comblement du gap 'Covid' est un événement technique majeur (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+317.80 % vs +32.88 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat