Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 836.83 +2.27 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La semaine commence mal sur le plan technique

mardi 1 septembre 2020 à 08h31

(BFM Bourse) - L'indice CAC 40 (-1,11%) est repassé sans hésitation sous le seuil psychologique des 5 000 points lundi, et ce dans des conditions techniques éclairantes (voir plus bas). La semaine a en effet fort mal débuté, avec une baisse très marquée des valeurs à fort effet Bêta depuis le début de la crise boursière "Covid", sur les secteurs de l'aéronautique (construction, services et logiciels), de la banque, de la construction et du tourisme.

L'actualité boursière a été dominée par l'offre soumise dimanche à Engie par Veolia en vue de lui racheter ses parts dans Suez, préalablement à une OPA sur le groupe, scénario qui semble satisfaire toutes les parties. Suez, l'ancienne Lyonnaise des Eaux, a grimpé de 18,5% sans s'aligner tout à fait sur le prix évoqué de 15,50 euros (14,51 euros en l'occurrence). Il est vrai que Veolia a évité de s'engager formellement sur un prix d'offre, même si celui qu'acquitterait effectivement Engie servirait de "référence importante", et qu'une telle opération pourrait ne pas intervenir avant 12 à 18 mois - et il faut bien sûr qu'Engie réponde favorablement à cette proposition de se séparer de sa participation dans Suez. Si l'ancienne directrice générale Isabelle Kocher l'excluait, le groupe après son départ a toutefois lancé une revue stratégique sur l'avenir de cette participation, relançant la spéculation. Le candidat à l'acquisition a aussi grimpé, en hausse de 5,7% à la clôture, dans la perspective de devenir le "grand champion mondial français de la transformation écologique", tandis que le cours d'Engie a accéléré de 4,7%. S'il accepte l'offre de Veolia, ouverte jusqu'au 31 septembre, le groupe dirigé par Claire Waysand par intérim empocherait plus de 3 milliards d'euros au total, et se recentrerait totalement sur l'approvisionnement énergétique.

Au chapitre statistique, peu de choses à se mettre sous la dent lundi. pour rappel, vendredi: côté américain, si les signaux sur la balance commerciale et les données préliminaires de stocks des grossistes (juillet) sont plutôt décevants, la dynamique des revenus (+0,4%) et dépenses (+1,9%) des ménages a en revanche nettement dépassé la cible. Par ailleurs, le PMI de Chicago est ressorti en ligne avec les attentes, tout comme les données révisées des prévisions d'inflation sur un an (U-Mich) à 3.1%. Les données révisées U-Mich concernant la confiance du consommateur ont en revanche très agréablement surpris à 74.1, contre 72.5 en juillet. Et la séance de ce mardi sera intéressante avec une batterie d'indicateurs PMI industriels (voir plus bas).

Côté valeurs, les représentants des secteurs évoqués en toute première partie de la présente analyse trustaient le "palmarès" Baisse du CAC 40 hier en clôture, à l'image d'Accor (-2,35% à 25,74 euros), Bouygues (-2,92% à 33,25 euros), BNP-Paribas (-3,28% à 36,565 euros), Crédit Agricole (-3,46% à 8,588 euros), Vinci (-3,58% à 78,58 euros), Airbus (-3,64% à 68,84 euros), Thalès (-3,65% à 65,50 euros), Société Générale (-4,04% à 13,582 euros) ou Safran (-5,11% à 97,02 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé la séance de lundi en ordre "dispersé", le Dow Jones perdant 0,78% à 28 430 points, et le Nasdaq Composite parvenant à inscrire de nouveaux sommets absolus (+0,68% à 11 775 points), avec l'effet d'aspiration de Tesla et Apple. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,22% à 3 500 points tout rond.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1900$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 43.00$.

À l'agenda statistique ce mardi, à suivre une batterie d'indicateurs d'activité PMI dans l'industrie. Les données synthétiques pour l'ensemble de la Zone Euro seront dévoilées, en données finales pour août, à 10h00. A suivre également, à 16h00, le PMI manufacturier (ISM) américain.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Au harami de la séance du 12 août, a succédé une bougie tout aussi caractéristique lundi 31 août, une bougie dite englobante baissière, dont le corps rouge, déjà ample en soi au demeurant, recouvre intégralement le corps le la bougie précédente, celle de vendredi. Si l'on y ajoute l'observation d'une clôture proche, très proche même, des points bas de séance hier, des volumes épais et en accélération, et une rupture d'un seuil aussi technique que symbolique, le message délivré est peu avenant.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5000.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 1548Z est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5000.00 / 5132.00
Support(s) :
4770.00 / 4691.00 / 4368.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La semaine commence mal sur le plan technique (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La semaine commence mal sur le plan technique (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.80 % vs -2.70 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat