Bourse > CAC 40 > CAC 40 : La dette américaine, l'enjeu de la semaine
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 059.20 -0.37 % Temps réel Euronext Paris
5 063.36Ouverture : 5 081.61+ Haut : 5 029.06+ Bas :
-0.08 %Perf Ouverture : 5 077.91Clôture veille : 5 940 060 KVolume :

CAC 40 : La dette américaine, l'enjeu de la semaine

(Tradingsat.com) - Les marchés actions ont vivement rebondi la semaine dernière, portés par une conjonction de facteurs de nature différente sur lesquels nous allons revenir. Avant cela, soulignons que l'indice NASDAQ 100 a inscrit un nouveau sommet annuel lors de la clôture de vendredi (franchissement de la résistance majeure à 2415 points), un signal technique positif qui doit être confirmé cette semaine.

En Europe, nous pouvons retenir la très bonne tenue des niveaux de support majeur, les bornes basses des « ranges » au sein desquels les indices évoluent depuis plusieurs mois, 6990 points sur le DAX 30 et 3600 points sur le CAC 40.

Ce sont avant tout des facteurs microéconomiques qui ont permis ce rebond :

Plusieurs grandes entreprises américaines ont publié de bons semestriels, notamment Intel, Coca-Cola, IBM, Wells Fargo, Apple et Morgan Stanley. Le marché actions américain semble uniquement représentatif de cette bonne tenue des entreprises et conserve donc une dynamique haussière sans peur et sans reproches.

D'une certaine façon, les indices ont ignoré des données macroéconomiques plutôt décevantes, des statistiques d'activité européenne négatives, surtout en Allemagne et en France et un ralentissement de la croissance économique en Chine.

Cette dichotomie entre résultats d'entreprises et perspectives économiques est paradoxale mais c'est elle qui mène les actions ces dernières semaines.

La dette grecque semble désormais être sous contrôle : le défaut partiel est acquis et le fond de stabilité de la zone euro voit son rôle étendu pour acheter de la dette souveraine et pour accorder des prêts à des taux réduits. Les rendements à 10 ans de la Grèce, de l'Irlande, du Portugal, de l'Italie et de l'Espagne se sont fortement détendus. Nous ne savons pas encore si ce mouvement sera durable.

Les banques françaises ont effectué une reprise technique d'amplitude la semaine dernière et ont marqué le pas légèrement vendredi en clôture. Le palmarès du CAC 40 voit donc les plus fortes hausses suivantes : Accor (+2.71% à 31.46 euros), Peugeot (+1.97% à 30.09 euros), Renault (+1.96% à 38.05 euros) et EDF (+1.49% à 27.17 euros). Le podium des corrections est occupé par Publicis (-1.46% à 37.09 euros), AXA (-0.52% à 14.33 euros) et Société Générale (-0.41% à 38.07 euros).

Sous le marché des matières premières, les métaux précieux sont à nouveau très recherchés en ce début de semaine avec une once d'Or qui franchit les 1613 $. Sur le marché des changes, l'Euro semble déjà marquer le pas après l'impulsion haussière de la semaine dernière.

L'enjeu de la semaine ne sera pas l'Europe mais les Etats-Unis avec la date butoir pour trouver un accord sur le rehaussement du plafond de la dette fédérale américaine. Républicains et Démocrates ne sont pas encore parvenus à s'entendre, ce qui devient assez inquiétant.

L'analyse technique du CAC 40 nous invite aussi à la prudence, notamment l'environnement journalier ou deux éléments graphiques contradictoires se font face :

1) Le gap baissier ouvert le 11 juillet dernier et qui fait figure de chape de plomb pour l'indice parisien. Il délimité une zone résistante entre 3895 points et 3915 points. 2) Le support des 3800 points qui fait figure de garant de la reprise haussière de la semaine dernière.

Le graphique joint en données horaires met en scène ces différentes données techniques. Tout l'enjeu est donc la préservation de ces 3800 points, condition nécessaire pour pouvoir rejoindre la résistance à 3950 points. Rappelons que l'indice CAC 40 est fortement pondéré en valeurs financières et que la volatilité reste très forte sur ces titres, elle le sera donc aussi sur l'indice parisien.

Nous sommes aussi incités à la prudence par la proximité des sommets annuels sur l'indice S&P 500 et l'absence de confirmation du signal d'achat sur le NASDAQ 100. Nous vous proposons donc une opinion neutre entre le support à 3800 points et la résistance à 3950 points.

Aucune statistique d'importance ne sera publiée aujourd'hui en Europe et aux Etats-Unis.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Certificat Société Générale L738B est adapté.
Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : -
  • Support(s) : -
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -
  • Ecart(s) support : -

Graphique en données horaires

CAC 40 : La dette américaine, l'enjeu de la semaine (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La dette américaine, l'enjeu de la semaine (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...