Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 049.38 +2.49 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Du vert au rouge

lundi 22 juin 2020 à 08h33

(BFM Bourse) - Nouvel essoufflement en cours de séance sur le CAC 40 vendredi, pour la quatrième fois la semaine passée. L'indice phare parisien est parvenu à grappiller 0,42% à 4 979 points, loin toutefois de ses points hauts de séance (5 040 points, soit un comblement désormais total du gap baissier du 11 juin. Les marchés sont balancés par deux forces antagonistes: les indicateurs macroéconomiques, souvent au-delà des attentes, et des craintes de plus en plus vives d'une seconde vague épidémique, alors même que la première est encore loin d'être sous contrôle, en particulier aux Etats-Unis et au Brésil.

A la situation sanitaire, qui pèse sur l'appétit sur le risque, est venue s'ajouter la semaine passée les tensions diplomatiques entre Washington et Pékin. L'impétueux, imprévisible et colérique Président des Etats-Unis a une nouvelle fois évoqué l'idée pour le moins tranchée de couper, tout simplement (!), toute relation avec la Chine. Alors que le Secrétaire d'Etat, Mike Pompeo, et le représentant américain au Commerce , Robert Lightizer, se démènent pour "déminer" la situation, les différents tweets de Trump sur le sujet ressemblent davantage à "un message visant à faire oublier les révélations faites par son ancien conseiller à la sécurité nationale John Bolton", pour V. Boy, analyste de marché IG France.

Pour rappel, ces révélations explosives sont contenues dans un livre à paraitre, signé d'un ancien conseiller à la Sécurité nationale, J. Bolton. "Le livre de John Bolton doit sortir le 23 juin malgré les menaces de l'administration américaine à l'encontre de celui-ci et l'extrait publié hier fait également ressortir une information sur le fait que le président américain aurait demandé au président chinois de l'aider à gagner l'élection présidentielle", précise V. Boy.

Principal rendez-vous vendredi, la réunion du Conseil européen à l'occasion d'un "débat d'orientation" par téléconférence notamment du projet de plan de relance de la Commission constitue le principal rendez-vous du jour n'a donné lieu à aucune avancée notable (le contraire eût été un petit miracle dans le contexte européen). La patronne de la BCE, Christine Lagarde, a pourtant exhorté les Etats membres à se dépêcher de s'accorder sur un plan de relance en soulignant que le calme relatif sur les marchés financiers était lié à l'anticipation de décisions fortes. L'Allemagne, poids lourd de la zone euro, apparaît prête à s'engager sous l'impulsion décisive d'Angela Merkel, mais ce sont surtout les quatre frugaux qu'il faudra circonvenir ou convaincre...

Au chapitre purement statistique, rien de consistant à se mettre sous la dent vendredi, séance qui a connu son point d'orgue avec le discours de J Powell, Président de la Fed, à 19h00 (Heure française). Publiées jeudi, les nouvelles inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour la semaine passée (24), ont manqué les attentes en restant au-dessus des 1 500 000. L'indice manufacturier Philly Fed a en revanche a très agréablement surpris en ressortant en forte hausse 27.5, contre -43.1 le mois passé. Enfin, l'indice des indicateurs avancés (Conference Board) est ressorti au-delà des attentes à +2.8%, contre -6.1% le mois passé en données définitives.

Côté valeurs, on retrouvait sur le "palmarès" Baisse du compartiment A de la cote vendredi une concentration de dossiers qui ont particulièrement souffert lors du dernier krach: un univers de valeurs à surveiller comme le lait sur le feu, sur les secteurs automobiles au sens large, banque, services pétroliers et cycliques en général. Citons Faurecia (-3,45% à 31,91 euros), Peugeot (-2,30% à 13,355 euros), Crédit Agricole (-2,06% à 8,066 euros), CGG (-3,36% à 1,0485 euros), Rexel (-3,71% à 9,506 euros), ou Eramet (-1,53% à 32,74 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, vendredi, séance des quatre sorcières marquée par une certaine volatilité: le Dow Jones a perdu 0,80% à 25 871 points, et le Nasdaq Composite est parvenu à terminer la séance en territoire vert avec un symbolique +0,03% à 9 946 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,56% à 3 097 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1190$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 39,60$.

À l'agenda statistique ce lundi, à suivre en priorité ce lundi l'indice de confiance des consommateurs en Zone Euro à 16h00 et les ventes de logements anciens, outre Atlantique, à 16h00 également.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du jeudi 25 juin.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Comme nous le précisions en préambule, sur les quatre dernière séances, quatre mouvements d'essoufflement en cours même de séance sont à relever grâce aux ombres hautes significatives de chacune des bougies correspondantes. Par ailleurs, le comblement finalement complété vendredi sur gap baissier significatif du 11 juin, avec reflux immédiat sous le seuil psychologique des 5 000 points, envoie un message négatif à court terme.

Le rééquilibrage est net et la confiance accumulée par le camp acheteur brisée. Le rally que nous venons de vivre, suivie d'un reflux important jeudi 11, n'est que l'expression technique classique d'une phase de rééquilibrage "post krach", avec alternance de mouvements euphoriques et de forte nervosité.

L'indice alterne des séances de forte hausse, ou de forte baisse, sans parvenir à définir un directionnel. Une nouvelle phase de marché, très technique, est ainsi définie.

Avis négatif à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5081.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 2F25S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5081.00 / 5213.00 / 5509.00
Support(s) :
4770.00 / 4368.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Du vert au rouge (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Du vert au rouge (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.10 % vs +1.57 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat