Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 567.02 +0.26 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Docteur Fed joue les anesthésistes

mardi 18 juin 2019 à 08h33

(BFM Bourse) - Alors que les craintes d'un envenimement des discussions commerciales sino-américaines sont toujours aussi vives, surtout en cas d'échec (probable) lors des nouvelles rencontres entre délégations en marge du G20 japonais à la fin du mois, le marché, des deux côté de l'Atlantique au demeurant, est complètement anesthésié par la Fed, qui achève demain une réunion clef de son Comité de politique monétaire (FOMC). Une occasion franche d'affiner un peu plus les probabilités de baisse des taux fédéraux d'ici septembre, dans un contexte d'inflation molle, et de premiers signes d'essoufflement sur le marché de l'emploi outre Atlantique. Hier, le CAC commençait la semaine dans de bonnes dispositions, en grappillant 0,43% à 5 390 points, dans un niveau d'activité toutefois très timide.

La Fed livrera donc sa décision demain sur les taux d'intérêts. Les plus enthousiastes partisans d’un relâchement monétaire espérant une baisse, les autres attendant à tout le moins la confirmation d’un geste d’ici l’automne, peu d’initiatives sont attendues sur les principaux marchés. D’autant que l’actualité géopolitique est pour une fois plutôt calme, après les tensions exacerbées de la semaine passée dans le Détroit d'Ormuz.

Sur le plan statistique, aucun chiffre européen majeur ne figurait à l'agenda. Un agenda qui se densifie nettement dès ce mardi (voir plus bas, et ici, pour consulter l'ensemble des rendez-vous de la semaine, à trier par critères d'impact).

Outre Atlantique, la déception est sévère sur l'indice manufacturier de la Fed de New York, indice dit Empire State, qui s'est littéralement effondré ce mois-ci, à -8.6, en territoire négatif pour la première fois depuis plus de deux ans. Le consensus était à 12.1, et le mois de mai à 17.8... De quoi accroitre les craintes d'un ralentissement sévère de l'activité économique américaine, mais aussi... de quoi consolider les espoirs des gérants de voir la Fed procéder à un assouplissement monétaire par action directe sur les taux fédéraux d'ici septembre. L'indice NAHB du marché résidentiel américain n'a pas non plus atteint la cible, sans pour autant s'en éloigner significativement.

Côté valeurs, Air France (-4,27% à 7,886 euros) était sous forte pression en Bourse avec l'avertissement sur résultats (profit warning) de Lufthansa, en raison de la concurrence exacerbée exercée par les compagnies à bas coût (low cost).

Airbus (+2,11% à 12,00 euros) en revanche, profitait de l'ouverture du Salon du Bourget.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont grappillé quelques points, à l'image du Dow Jones (+0,09% à 26 112 points) ou du Nasdaq Composite (+0,62% à 7 845 points), soutenu par le rebond des valeurs du secteur des semi-conducteurs, éprouvées vendredi par l'avertissement de Broadcom. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0,09% à 2 889 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1240$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 51,90$.

Au chapitre macroéconomique ce mardi, à suivre la balance commerciale et l'indice des prix à la consommation en Zone Euro à 11h00, et le très suivi indice ZEW allemand à 11h00 également. Outre Atlantique, les mises en chantier de logements et les permis de construire seront dévoilés à 14h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Les 5 450 points ont effectivement fait pression la semaine passée sur les cours, et l'indice phare français a commencé à refluer dès le mercredi 12 juin, dans des proportions et des volumes toutefois très modestes. La bougie de mardi dernier est désormais flanquée de deux doji d'indécision, et seule une bougie remarquable baissière engagerait la possibilité d'une reflux en direction des 5 150 points, soit les points bas du 03 juin. Nouvelle bougie sans corps dans des volumes timides vendredi, mettant un peu plus l'indice en situation d'équilibre précaire.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5445.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5152.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale C485S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5445.00 / 5601.00 / 5665.00
Support(s) :
5152.00 / 5081.00 / 4730.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Docteur Fed joue les anesthésistes (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Docteur Fed joue les anesthésistes (©ProRealTime.com)
©2019 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+281.20 % vs +11.99 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat