Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 580.38 +0.31 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Vers une septième hausse d'affilée à Paris ?

mardi 19 mars 2019 à 12h08
Le CAC 40 garde un cap haussier mardi

(BFM Bourse) - Imperturbable, le marché parisien poursuit son ascension mardi, bercé à présent par l'espoir de voir les responsables de la politique monétaire aux Etats-Unis adopter un biais encore plus accommodant que prévu.

Le principal baromètre de la Bourse de Paris s'adjuge 0,51% à 5.440,34 points mardi vers 12h15, à la moitié d'une séance qui marquerait potentiellement sa septième progression d'affilée. Le CAC 40 approche ainsi la zone de "bull market", soit pratiquement 20% de reprise depuis son plus bas de fin décembre 2018. Un mouvement qui ne manque pas d'interroger certains stratégiques, alors que les incertitudes mêmes qui avaient entraîné la correction subie au quatrième trimestre 2018 n'ont aucunement disparu.

"Qu'elles soient économiques ou politiques, les incertitudes actuelles [constituent] d'improbables moteurs haussier pour les marchés actions", s'étonne le gérant Fidelity dans sa revue macroéconomique mensuelle. En particulier, Fidelity n'est pas loin de trouver "navrant" le soulagement exprimé par les investisseurs au terme d'une semaine ponctuée par trois votes sur le Brexit, où le Parlement britannique a exprimé "tout et son contraire" (balayant la version remaniée d’un accord avec l’Europe pour refuser en suite l’option d’un "no deal" et finalement plaider pour un report). À quoi servirait un sursis à des négociations enlisées depuis bientôt trois ans dans une intransigeance réciproque, se demande la société de gestion - si tant est du reste que la communauté des vingt-sept accorde "ce délai supplémentaire et inutile". En attendant, la tentative de Theresa May de remettre au vote le texte retoqué deux fois a été repoussée.

Qu'importe pour le moment semble-t-il, le marché se laissant désormais bercer par l'espoir de voir la Réserve fédérale américaine, dont la réunion débute aujourd'hui pour se terminer mercredi soir, expliciter une inflexion prochaine de sa politique de réduction du bilan (comme l'a fait la BCE quinze jours avant) et, qui sait, laisser entendre qu'elle pourrait même commencer à abaisser ses taux d'ici quelques mois. Attention aux déconvenues, alerte Nicolas Chéron, responsable de la recherche de Binck France: "Etant donné le niveau d'inflation, Jerome Powell devrait juger la politique de taux appropriée et confirmer sa stratégie attentiste, ce qui pourrait rassurer les marchés. Néanmoins, il ne pourra nier une certaine robustesse de l'économie et le fait d'évoquer une ultime hausse de taux en fin d'année 2019 pourrait ébranler les indices boursiers", prévient-il.

Du côté des sociétés cotées, le secteur automobile avec Faurecia (+3,6%), Plastic Omnium (+3,2%), Valeo (+2,8%) ou Renault (+2,5%) ainsi que celui du luxe (+2,2% pour Kering) sont les principaux bénéficiaires de l'optimisme ambiant. Peugeot progresse de 2,15% alors que des représentants de la famille fondatrice ont exprimé leur soutien à l'idée de voir PSA réaliser une acquisition, s'il se présentait une occasion intéressante (cette déclaration qui catapulte Fiat Chrysler en hausse de 4,9% à Milan, le groupe étant souvent vu comme une cible potentielle bien que la direction de PSA n'ait jamais exprimé d'intérêt spécifique pour l'italo-américain).

Réagissant aux comptes 2018 du labo vétérinaire, le titre Virbac s'envole de 14,4%.

De son côté Iliad subit une forte volatilité après sa publication annuelle (jusqu'à 13% de variation intraday). Vers 12h15, le titre limite son recul à -1% toutefois. Le groupe a accru son Ebitda en France, mais son parc y a diminué, alors qu'il engrange des abonnés à la pelle en Italie, mais au prix d'une perte opérationnelle qui risque d'ailleurs de s'accentuer cette année. Le marché peine visiblement à se faire une opinion pour le moment, dans l'attente de la présentation du nouveau plan stratégique du groupe mi-avril.

Sur le marché pétrolier, l'heure est à la hausse avec 0,63% de gains sur le WTI à 59,46 dollars, et +0,77% à 68,06 dollars sur le Brent européen, tandis que du côté des changes l'euro est bien orienté à 1,1355 dollar.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +12.26 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat