Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 695.44 -1.59 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Malgré la dégradation des relations sino-américaines, le CAC 40 limite son repli

vendredi 22 mai 2020 à 13h44

(BFM Bourse) - En repli de 1,15% jeudi (où la Bourse opérait en dépit d'un jour férié), le marché parisien reste dans le rouge vendredi, mais limite fortement son recul à la mi-séance. Faute d'actualité et en l'absence d'une bonne partie des investisseurs, la tendance apparaît toutefois peu significative.

Le renouveau des tensions entre la Chine et les Etats-Unis, qui se confirme ces derniers jours, n'a pas de quoi inciter les investisseurs à l'optimisme. Pour autant, au lendemain d'un recul de 1,15%, le CAC 40 limite son recul à -0,20% vers 12h25 vendredi, à 4.436,33 - contre une baisse nettement supérieure à 1% en matinée.

La perspective de voir Pékin tenter à nouveau de durcir le contrôle exercé sur la "région administrative spéciale" de Hong-Kong via un nouveau projet de loi de "sécurité nationale" suscite l'inquiétude, avec le risque de nouveaux troubles sur place et la menace de réplique américaine. À ce stade toutefois, ni la Chine ni les Etats-Unis n'indiquent vouloir revenir sur le fragile accord commercial conclu l'an dernier. Mais il est difficile de croire que la tentative affichée de préserver les liens commerciaux résistera longtemps à une dégradation des relations politiques.

Le marché parisien se révèle sans surprise peu animé, au lendemain d'un jour férié (mais ouvert pour la Bourse), beaucoup d'opérateurs ayant pris le chemin d'un long week-end - dans la limite de 100 kilomètres du domicile il va de soi.

Espoirs pour le secteur auto

Le secteur automobile profite de spéculations selon lesquelles l'Etat soutiendra d'une façon ou d'une autre la filière. D'où le +2,6% de Peugeot ou le +2% de Faurecia. En revanche Renault corrige de 1,6%, le titre ayant déjà profité plus tôt cette semaine de l'hypothèse d'une restructuration massive de son outil de production, tandis qu'il subit désormais le contrecoup avec les mises en garde de l'exécutif sur le volet de l'emploi.

Inversement le luxe avec Kering (-1,3%) ou LVMH (-1,1%) pâtit du regain de tensions au sujet de la Chine, alors que Hong-Kong est la plaque-tournante historique du secteur.

La plus spectaculaire performance du SRD revient à Amoeba (+19% désormais), dans le sillage de la publication dans une revue scientifique de nouvelles données sur le génome et le métabolisme de l'amibe à partir de laquelle le groupe a créé un produit (encore en phase d'expérimentation) bactéricide entièrement "bio".

Débuts précautionneux pour le nouveau contrat à terme (livraison juillet) sur le baril de WTI, qui perd 5,6% à 32,02 dollars, tandis que le cours du Brent cède 4,44% à 34,46 dollars. À noter toutefois que le contrat juin qui a expiré la veille a connu un bien meilleur sort que celui du mois de mai, lequel avait terminé à un prix négatif, une première dans l'histoire.

Pénalisé également par le regain d'aversion au risque, l'euro recule de 0,5% à 1,0896 dollar.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.30 % vs -5.55 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat