Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 970.48 +1.01 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Maigre rebond pour le CAC 40 au lendemain d'une chute de 2,9%

jeudi 25 juin 2020 à 12h07
Le point à la mi-séance du 25 juin

(BFM Bourse) - La Bourse de Paris tente de se stabiliser jeudi à la mi-séance. Ailleurs en Europe, Francfort résiste à l'effondrement de Wirecard, en dépôt de bilan.

Au lendemain d'une chute de 2,92% provoquée par de nouvelles tensions commerciales et une évolution de plus en plus préoccupantes de la pandémie du Covid-19, un fragile rebond s'opère à la mi-journée jeudi sur le marché parisien. Malgré une ouverture à nouveau dans le rouge, l'indice phare a repris ensuite un peu de vigueur pour afficher vers 12h15 un gain de 0,14%, à 4.878,16 points. À moins d'un milliard d'euros échangés, les volumes n'indiquent pas loin de là un retour massif des opérateurs à l'achat. Au même moment, le Dax allemand grappille 0,24%, en dépit de l'annonce du dépôt de bilan de Wirecard (-65%).

Rien dans l'actualité ne vient pourtant apaiser les craintes apparues la veille, avec une dégradation de la situation aux Etats-Unis, ce qui entraîne l'application de nouvelles mesures de restriction à la circulation et aux échanges alors que le nombre de nouveaux cas diagnostiqués dans le pays se rapproche à nouveau du pic observé en avril (alors qu'il suffirait de tester moins de patients pour afficher moins de cas, selon l'audacieuse théorie de Donald Trump).

Les perspectives d’un rebond en V de l’économie ont également été mis à mal par le FMI, qui a fortement réduit ses perspectives de croissance pour l’année 2020 et légèrement pour 2021, relève Vincent Bloy, analyste chez IG.

Les relations entre l’Union Européenne et les Etats-Unis semblent également se détériorer, à en croire les menaces de l’administration américaine de mettre des droits de douane sur les produits importés de la zone euro.

Pourtant, conclut Vincent Bloy "les marchés restent surgonflés à la liquidité et il est possible qu’après une baisse importante comme celle constatée hier, les optimistes se remettent à acheter les indices. L’administration américaine pourrait annoncer un nouveau soutien monétaire ou budgétaire à venir ou tenter une nouvelle fois de faire diversion, si le marché venait à corriger une de façon trop brutale".

Outre-Atlantique, les investisseurs surveilleront cet après-midi, des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux États-Unis, avec l'espoir de voir se poursuivre le reflux des dernières semaines, et les commandes de biens durables de mai qui devraient logiquement afficher un rebond par rapport à un mois d'avril plombé par le confinement.

Sur le marché parisien, Pierre & Vacances-Center Parc gagne 3,6% malgré l'annonce de pertes semestrielles accrues, le groupe apparaissant néanmoins bien positionné afin de profiter d'une reprise progressive de la demande, qui sera plutôt locale cet été, comme le souligne Oddo BHF en relevant son conseil de 17 à 22 euros.

Egalement porté par un avis d'analyste, celui de Gilbert Dupont, EuropaCorp rebondit de 15%.

Worldline prend la tête des valeurs du CAC 40 tandis que Berenberg a massivement revalorisé son objectif (jusqu'à 90 euros). Il n'est pas totalement interdit de croire que le titre profite également de la disparition d'un concurrent éventuel avec la faillite de Wirecard (même si la position réelle de ce dernier sur le marché des paiements électroniques est désormais largement sujette à caution).

Le secteur de la santé se signale avec des gains substantiels sur les biotechs Inventiva (+9,8%) qui a annoncé récemment son projet d'introduction au Nasdaq ou Onxeo (+5,6%) avec des données précliniques intéressantes pour un potentiel traitement du cancer, OX401, qui pourrait donc venir étoffer le portefeuille du groupe parisien. Côté medtech, Mauna Kea grimpe de 8,5% grâce à une nouvelle avancée dans sa collaboration avec Johnson & Johnson.

Sur le marché des changes (forex), le cours de l'euro se replie de 0,3% à 1,1218 dollar.

Au contraire des indices européens, les cours pétroliers continuent à reculer sur la lancée de la veille. Le baril de Brent lâche 0,79% à 40,21 dollars, tandis que le WTI§ perd 1,13% à 37,58 dollars.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.70 % vs -0.01 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat