Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Les rumeurs sur la BCE font rebondir le CAC 40
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 117.66 -1.57 % Temps réel Euronext Paris
5 188.92Ouverture : 5 208.85+ Haut : 5 095.12+ Bas :
-1.37 %Perf Ouverture : 5 199.22Clôture veille : 4 289 600 KVolume :

Cac 40 : Les rumeurs sur la BCE font rebondir le CAC 40

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a rebondi mercredi, gagnant 1,51% à 4 892,99 points, portée par l'espoir d'un geste supplémentaire de la Banque centrale européenne début décembre.

Le marché parisien a ouvert en légère hausse et a ensuite accéléré franchement la cadence.

"La cote avait mal commencé la semaine", souffrant notamment "des craintes liées aux tensions géopolitiques et aux risques d'attentats avant de réussir à se reprendre aujourd'hui", a expliqué Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

"Il n'y a pourtant pas eu beaucoup d'éléments nouveaux, mais l'espoir de voir la BCE voler une nouvelle fois au secours des marchés avec un accroissement de sa politique monétaire en décembre" a soutenu la remontée, a-t-il ajouté.

"Ce qui a fait accélérer le marché, ce sont les rumeurs sur la BCE qui serait en train de discuter de l'extension d'achat d'actifs, notamment des obligations", a aussi observé Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

"Les volumes d'échanges sont limités, ce qui exagère les mouvements", a toutefois nuancé M. Tuéni.

Selon des informations de presse, la BCE pourrait renforcer son programme de rachats de dettes. Depuis mars dernier, la BCE rachète pour environ 60 milliards d'euros par mois de lette publique et privée sur les marchés, dans une tentative de faire repartir l'inflation en zone euro.

Les investisseurs ont par ailleurs pris connaissance d'une importante série d'indicateurs aux États-Unis, publiés avant la coupure de Thanksgiving jeudi où les marchés américains seront fermés.

En octobre l'inflation sur un an est restée modeste (1,3%), les commandes de biens durables aux États-Unis ont rebondi après deux mois de recul, les dépenses des ménages ont déçu et le moral des ménages (indice de l'Université du Michigan) a progressé en novembre. Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis ont pour leur part fortement baissé.

L'impact de toutes ces publications sur la cote parisienne a toutefois été limité.

"Le reste de la semaine s'annonce calme avec la fête de Thanksgiving", a souligné M. Tuéni.

"Et de toutes façons les investisseurs vont sans doute éviter les prises de risques à l'approche des deux événements majeurs de décembre" que sont les réunions des banques centrales européenne (3 décembre) et américaine (15 et 16), selon lui.

Sur le front des valeurs, LafargeHolcim a pris 4,29% à 51,57 euros. Le cimentier a dégagé un résultat opérationnel de 1,3 milliard de francs suisses au troisième trimestre.

Carmat a grimpé (+5,88% à 54,00 euros) après avoir reçu le feu vert des autorités médicales pour procéder à l'implantation de son coeur artificiel sur un quatrième patient, ce qui va lui permettre d'achever sa phase d'essais initiale.

Eurofins Scientific a bondi de 9,94% à 344,05 euros. Le groupe de services d'analyse pourrait dépasser son objectif de chiffre d'affaires pour 2015, qu'il avait déjà relevé pour la deuxième fois en octobre.

Du côté des petites capitalisation, Ol Group a cédé 2,4% à 2,02 euros après la défaite de l'Olympique Lyonnais (1-2) mardi soir contre le club belge de La Gantoise synonyme d’élimination de toutes compétitions européennes (Ligue des Champions, Europa League).

Gaussin a chuté de 9,1% à ,80 euro après l'annonce d’une augmentation de capital réservée d’un montant de 2,5 millions d’euros "au bénéfice d’un investisseur institutionnel historique" d’un nombre total de 2,5 millions actions nouvelles au prix de 1 euro.

F.B. avec AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI