Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le pétrole continue de peser sur le CAC 40
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 119.09 +0.03 % Temps réel Euronext Paris
5 133.68Ouverture : 5 135.69+ Haut : 5 094.36+ Bas :
-0.28 %Perf Ouverture : 5 117.66Clôture veille : 1 065 500 KVolume :

Cac 40 : Le pétrole continue de peser sur le CAC 40

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a débuté laborieusement lundi (-0,97%) sa dernière semaine de l'année, lestée par l'érosion ininterrompue des prix du pétrole, en l'absence de nombreux investisseurs à l'occasion des fêtes de fin d'année.

L'indice CAC 40 a perdu 45,23 points à 4.617,95 points, dans un volume d'échanges très faible de 1,3 milliard d'euros. Jeudi, il s'était inscrit en léger recul (-0,24%), à l'issue d'une semaine écourtée.

Après trois jours et demi de fermeture, la place parisienne a rouvert ses portes proche de l'équilibre avant de creuser légèrement ses pertes dans la matinée, emportée par la descente des cours du brut tout au long de la journée.

"Les marchés sont tirés à la baisse par le pétrole" qui inquiète les investisseurs, d'autant plus que "même des pays résilients comme l'Arabie Saoudite subissent l'impact négatif de ce recul", a souligné Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

Directement affectée par l'effondrement des cours du brut, l'Arabie saoudite, chef de file de l'Opep, a en effet annoncé lundi avoir enregistré de ce fait en 2015 un déficit budgétaire record de 98 milliards de dollars (89,2 milliards d'euros) et a annoncé un plan d'austérité.

Selon M. Baradez, les chiffres chinois faisant état d'un recul de 1,4% en novembre des bénéfices des principaux groupes industriels chinois par rapport au même mois de 2014 ont également "influencé négativement les marchés européens et la Bourse de Paris".

Sur le terrain des valeurs, celles liées au pétrole et plus globalement aux matières premières ont nettement reflué, à l'instar de Total (-1,72% à 41,38 euros), Vallourec (-2,57% à 8,96 euros) ou ArcelorMittal (-5,21% à 3,98 euros).

Areva a baissé de 1,82% à 5,40 euros. Le groupe en difficulté a annoncé qu'il s'apprêtait à céder sa filiale américaine Canberra à Mirion, une entreprise spécialisée dans les équipements de radioprotection et propriété du fonds d'investissement britannique Charterhouse.

Sur le segment des biotechnologies, Poxel a flambé de +17,4% reprenant son envolée démarrée mi-décembre après l'annonce l’initiation de l’étude de phase 2b au Japon pour l’Imeglimine, son produit phare, premier d’une nouvelle classe d’antidiabétiques oraux.

Dans le domaine de la santé également, Crossject a accéléré son ascension, grimpant de près de 9% au delà des 10 euros. La société est dans la dernière ligne droite pour déposer au premier semestre 2016 la demande d’autorisation de mise sur le marché pour son premier produit associé au système d’auto-injection sans aiguille Zeneo.

F.B. avec AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI