Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 578.60 +0.15 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le CAC plie sous le vif recul du compartiment du luxe

mercredi 23 juin 2021 à 18h15
Le CAC recule sous l'effet du repli des valeurs du luxe

(BFM Bourse) - Le marché parisien n'a pas emboîté le pas des indices new-yorkais, qui ont ouvert en hausse après que Jerome Powell a rassuré les opérateurs sur le rythme de relèvement des taux, le CAC s'effritant de 0,91% en clôture, notamment pénalisé par le repli des valeurs du luxe.

Après avoir tenté de réduire ses pertes matinales à l'ouverture dans le vert de Wall Street, le CAC 40 a de nouveau lâché du lest en fin de séance, cédant finalement 0,91% à 6.551,97 points, dans un volume d'échanges tout juste supérieur à 3 milliards d'euros. Si les investisseurs ont -de nouveau- été rassurés d'entendre le patron de la Fed réaffirmer que l'inflation était transitoire et que l'institution ne prévoit pas de relever brusquement ses taux directeurs, l'indice vedette s'éloigne de son pic annuel -touché jeudi en clôture à 6.666 points- sous l'effet d'une (rare) baisse prononcée du secteur du luxe.

Directeur des investissements chez Mirabaud, John Plassard misait pourtant sur une ouverture "sans tendance après le témoignage de Jerome Powell devant le Congrès américain". "Ce dernier a tenté d’éteindre "la bombe James Bullard" de vendredi - le patron de la Fed de St Louis ayant évoqué un "taper tantrum" dès la fin de l'année 2022. "Nous attendrons des preuves d'une inflation véritable ou d'autres déséquilibres", a par ailleurs, indiqué le patron de l'institution monétaire au sujet des taux, ajoutant que la récente hausse des prix était à mettre sur le compte de la réouverture de l'économie. Ces commentaires permettent au Nasdaq et au S&P 500 de se diriger vers de nouveaux records ce mercredi à Wall Street (+0,1% pour le S&P, +0,2% pour le Nasdaq vers 18h, les deux ayant réduit leurs gains depuis l'ouverture).

Côté indicateurs, les premiers résultats des enquêtes d'IHS Markit ont montré que la croissance de l'activité dans la zone euro avait atteint en juin son rythme le plus élevé depuis 15 ans, mais également une montée de la tension sur les prix avec les difficultés sur les chaînes d'approvisionnement, de quoi nourrir les débats sur l'inflation.

Le luxe en souffrance

Aux valeurs à Paris, celles du luxe occupent donc -fait rare- les dernières places du palmarès du baromètre parisien, avec près de 3% de chute pour Kering et 1,5% pour Hermès, tous deux ayant subi une dégradation de recommandation de la part de HSBC. LVMH et L'Oréal cèdent pour leur part respectivement 1,8% et 1,6%. Parmi les autres replis importants, les opérateurs télécoms (-2,6% pour Orange, -2% pour Bouygues) et le compartiment aéronautique (-2,2% pour Safran, -1% pour Airbus) ont également souffert. De l'autre côté, Pernod Ricard gagne 2% après avoir nettement relevé ses perspectives de résultat opérationnel courant pour l'exercice en cours qui se clôturera fin juin. Le groupe de spiritueux, qui atteint ainsi un record historique, est tout juste dépassé par Teleperformance (+2,6%), qui en fait de même grâce à une 5e séance consécutive dans le vert.

Le reste de la cote est également animé par des changements de recommandation, qui profitent notamment à Vallourec (+2%). Au rayon des sciences de la vie, la société de logiciels médicaux Voluntis et ses principaux actionnaires ont annoncé mardi être entrés en négociations exclusives avec AptarGroup concernant une acquisition potentielle de toutes les actions en circulation de Voluntis par Aptar à un prix de 8,70 euros par action. Le cours s'aligne sur ce niveau (+104%) après trois séances de suspension de cotation. Abivax prend également 4,4% après avoir dévoilé les résultats cliniques positifs d'une étude de phase 2a de sa molécule vedette, l'ABX464, chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde.

L'or noir à de nouveaux sommets

Après avoir temporisé au cours des dernières séances, les cours pétroliers progressent de nouveau ce mercredi à la mi-journée après l'annonce de l'API d'un recul plus prononcé que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis. Le baril de Brent avance de 1,18% à 75,69 dollars et celui de WTI progresse de 1,13% à 73,67 dollars, les deux références inscrivant ainsi de nouveaux plafonds depuis fin 2018. Sur le Forex, la monnaie unique rebondit timidement face au billet vert (+0,06% à 1,1947 dollar). Enfin, le bitcoin rebondit quelque peu et s'échange juste autour de 34.000 dollars peu après 18h10.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +32.34 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat