Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le CAC 40 termine le trimestre sur une note positive
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 059.20 -0.37 % Temps réel Euronext Paris
5 063.36Ouverture : 5 081.61+ Haut : 5 029.06+ Bas :
-0.08 %Perf Ouverture : 5 077.91Clôture veille : 5 940 060 KVolume :

Cac 40 : Le CAC 40 termine le trimestre sur une note positive

(Tradingsat.com) - Dans le sillage de la clôture positive du marché américain et des Bourses asiatiques, la Bourse de Paris a largement progressé mercredi, gagnant 2,57% à 4 455,29 points. La cote parisienne a affiché son dynamisme dès l'ouverture avec une hausse de plus de 2% et n'a pas faibli par la suite prenant même brièvement 3%.

"La cote réalise un joli rebond technique, qui n'était pas forcément attendu, marquant peut-être la volonté des investisseurs de tourner la page" après un trimestre très difficile "et de passer à autre chose", a estimé Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

Le retour de l'inflation en territoire négatif en septembre dans la zone euro (-0,1%) n'a ainsi pas bridé la remontée, d’autant qu’il pourrait inciter la BCE à muscler son programme de rachat d'actifs pour réveiller les prix.

"La fin de la semaine devrait toutefois rester volatile avec pas mal d'indicateurs importants encore au programme à commencer par le rapport mensuel sur l'emploi américain en septembre", a estimé M. Tuéni.

Sur le front des valeurs, le secteur automobile a été porté par les mesures d'aides fiscales à l'achat de voitures annoncées par Pékin: Peugeot a bondi de 6,41% à 13,46 euros, Renault a gagné 2,04% à 64,00 euros, tandis que les équipementiers Montupet (+5,9%), Faurecia (+3,1%) et Valeo (+5,79%) ont été également entourés.

Le numéro un mondial des voiliers de plaisance Bénéteau a signé la plus forte hausse du SRD avec un bond de +8% après la publication d'un chiffre d'affaires annuel en progression de 20%, grâce à l'acquisition de RecBoats et à la croissance supérieure au marché de ses ventes de bateaux.

Belle percée également de Maurel&Prom, qui a gagné 7,4% à 3,3 euros, à la faveur d’un rebond technique après une chute de 57% depuis le début de l’année. Le reste du secteur pétrolier est resté sous pression, en particulier CGG, qui a chuté de 4,9%, plombé par l’abaissement de l’objectif de cours d’UBS à 2,50 euros (contre 4 euros).

Lanterne rouge du marché, le fournisseur d'équipements de traitement de courrier Neopost a plongé de 15,7% après l’annonce de sa décision d'abaisser son dividende de 1,7 euro par action pour les deux à trois prochaines années, contre 3,90 euros pour l’exercice 2014-2015, soit une baisse de 56%.

F.B. avec AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...