Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le CAC 40 termine le trimestre sur une note positive
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 117.66 -1.57 % Temps réel Euronext Paris
5 188.92Ouverture : 5 208.85+ Haut : 5 095.12+ Bas :
-1.37 %Perf Ouverture : 5 199.22Clôture veille : 4 289 600 KVolume :

Cac 40 : Le CAC 40 termine le trimestre sur une note positive

(Tradingsat.com) - Dans le sillage de la clôture positive du marché américain et des Bourses asiatiques, la Bourse de Paris a largement progressé mercredi, gagnant 2,57% à 4 455,29 points. La cote parisienne a affiché son dynamisme dès l'ouverture avec une hausse de plus de 2% et n'a pas faibli par la suite prenant même brièvement 3%.

"La cote réalise un joli rebond technique, qui n'était pas forcément attendu, marquant peut-être la volonté des investisseurs de tourner la page" après un trimestre très difficile "et de passer à autre chose", a estimé Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

Le retour de l'inflation en territoire négatif en septembre dans la zone euro (-0,1%) n'a ainsi pas bridé la remontée, d’autant qu’il pourrait inciter la BCE à muscler son programme de rachat d'actifs pour réveiller les prix.

"La fin de la semaine devrait toutefois rester volatile avec pas mal d'indicateurs importants encore au programme à commencer par le rapport mensuel sur l'emploi américain en septembre", a estimé M. Tuéni.

Sur le front des valeurs, le secteur automobile a été porté par les mesures d'aides fiscales à l'achat de voitures annoncées par Pékin: Peugeot a bondi de 6,41% à 13,46 euros, Renault a gagné 2,04% à 64,00 euros, tandis que les équipementiers Montupet (+5,9%), Faurecia (+3,1%) et Valeo (+5,79%) ont été également entourés.

Le numéro un mondial des voiliers de plaisance Bénéteau a signé la plus forte hausse du SRD avec un bond de +8% après la publication d'un chiffre d'affaires annuel en progression de 20%, grâce à l'acquisition de RecBoats et à la croissance supérieure au marché de ses ventes de bateaux.

Belle percée également de Maurel&Prom, qui a gagné 7,4% à 3,3 euros, à la faveur d’un rebond technique après une chute de 57% depuis le début de l’année. Le reste du secteur pétrolier est resté sous pression, en particulier CGG, qui a chuté de 4,9%, plombé par l’abaissement de l’objectif de cours d’UBS à 2,50 euros (contre 4 euros).

Lanterne rouge du marché, le fournisseur d'équipements de traitement de courrier Neopost a plongé de 15,7% après l’annonce de sa décision d'abaisser son dividende de 1,7 euro par action pour les deux à trois prochaines années, contre 3,90 euros pour l’exercice 2014-2015, soit une baisse de 56%.

F.B. avec AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI