Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le CAC 40 termine le 1er trimestre sur une note positive
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 268.85 +4.14 % Temps réel Euronext Paris
5 267.88Ouverture : 5 295.47+ Haut : 5 228.54+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 5 059.20Clôture veille : 8 602 440 KVolume :

Cac 40 : Le CAC 40 termine le 1er trimestre sur une note positive

Le CAC 40 finit à +0,5% jeudi soirLe CAC 40 finit à +0,5% jeudi soir

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris s'est modestement redressée jeudi avant le long week-end pascal qui marque aussi la fin du premier trimestre, l'indice CAC 40 ayant clôturé en hausse de 0,5% à 3 731 points.

La pression est retombée d'un cran à Chypre, où les banques ont rouvert leurs guichets dans le calme, le risque de retrait massif de capitaux étant pour l'heure écarté. La Bourse de Nicosie, la capitale de l'île, ne rouvrira quant à elle que mardi, en même temps que la place parisienne qui prend congés dès ce soir.

Aux Etats-Unis, où "la situation économique se renforce progressivement grâce à un secteur privé libéré des incertitudes sur l’arbitrage fiscal" selon un courtier parisien, le Département au Commerce a annoncé une révision en hausse du Produit Intérieur Brut (PIB) sur le quatrième trimestre 2012, à 0,4%, contre -0.1% en première lecture et +0,1% en deuxième estimation. Les économistes anticipaient en moyenne une croissance économique légèrement plus importante de 0,5% sur la période.

Le Département américain au Travail a de son côté annoncé 357 000 inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis pour la semaine close le 26 mars, soit une hausse de 16 000 par rapport à la semaine précédente. Cette hausse est beaucoup plus importante que celle prévue par les économistes puisqu'ils tablaient en moyenne sur seulement 340 000 nouvelles inscriptions. Les inscriptions de la semaine précédente ont été révisées en légère hausse à 341 000 (contre 336 000 initialement annoncé).

Après une progression de 3,8% en janvier (données révisées à la baisse, 4,5% initialement annoncé), les promesses de ventes de logements aux Etats-Unis ont baissé de 0,4% en février selon les derniers chiffres publiés mercredi par la national association of realtors (NAR). Ce recul était anticipé par les économistes qui prévoyaient en moyenne une baisse de 0,3% sur la période.

Enfin, l'indice PMI de Chicago s'est établi pour mars à 52,4 en baisse de -4,4 points, alors qu'il était attendu autour de 56,5.

Rebond du secteur bancaire

Les banques françaises ont donc profité d'une petite embellie pour reprendre de la hauteur, à l'image de Crédit Agricole (+2,4%), BNP Paribas (+0,9%) et Société Générale (+0,6%).

Carrefour a pris +2,3% alors que l'agence S&P a relevé de "Stable" à "Positive" la perspective associée à la note de crédit long terme "BBB" du distributeur.

En baisse, sur le CAC 40, citons Capgemini (-1,9%) et Alstom (-2,1%).

EADS a fini stable (+0,1%), le marché restant prudent sur la valeur au lendemain du vote en assemblée sur le changement de gouvernance du groupe de défense et d'aérospatiale. Les ventes attendues des participations de l'Espagne, de Lagardère et de Daimler ont pesé, et ces craintes devraient persister à court terme, a estimé jeudi Morgan Stanley.

Alcatel-Lucent (hors CAC 40) a gagné 2,6% à 1,05 euro. L'équipementier télécoms n'envisage pas à court terme de lancer une augmentation de capital, contrairement à ce qu'avaient supposé certains investisseurs suite à la décision du groupe de proposer lors de l'assemblée générale du 7 mai prochain une diminution de la valeur nominale du capital à 0,05€.

CNP a reculé de 1,8% sur fond de crise chypriote. En 2012, le chiffre d’affaires Europe hors France du groupe CNP, filiale de la Caisse des Dépôts, a chuté de près de 40%, dont -16% à Chypre.

"Cette décision de baisser le nominal de l’action est destinée à donner une marge de manoeuvre supplémentaire au groupe à terme, en cas de difficultés, ce que le management souhaitait faire ces 2 dernières années, mais qui aurait été mal interprété, au moment où la défiance sur la santé financière du groupe était plus prononcée qu’aujourd’hui", a expliqué jeudi le bureau d'études Oddo après une rencontre avec le responsable des Relations investisseurs du Groupe.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...