Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le CAC 40 rechute sous les 4400 points
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 059.20 -0.37 % Temps réel Euronext Paris
5 063.36Ouverture : 5 081.61+ Haut : 5 029.06+ Bas :
-0.08 %Perf Ouverture : 5 077.91Clôture veille : 5 940 060 KVolume :

Cac 40 : Le CAC 40 rechute sous les 4400 points

tradingsat

(Tradingsat.com) - Après sa tentative de stabilisation de mercredi, la Bourse de Paris a repris jeudi le chemin de la baisse, chutant de près de 2%. Fragilisé par le scandale qui secoue le secteur automobile dans un environnement déjà plombé par les incertitudes sur la croissance mondiale, l'indice CAC 40 a terminé la séance en fort repli de -1,9% à 4 347,2 points. Il évolue désormais en dessous de la clôture du 24 août, lors de la panique sur l'économie chinoise.

L'affaire des moteurs truqués de Volkswagen a continué de faire des vagues, avec un boycott des actions du constructeur allemand décidé par une grande banque suédoise et un plongeon en Bourse du concurrent BMW.

Ce dernier a démenti jeudi toute manipulation de ses moteurs ou falsification de résultats de tests antipollution et affirmé respecter les normes légales partout, en réponse à un article de presse.

L'affaire impliquant Volkswagen a pris de court les investisseurs dans un environnement déjà chahuté, dominé par "les craintes de ralentissement fort de l'économie mondiale", ajoute M. Larrouturou.

Les marchés étaient également dans le flou avant un discours de la présidente de la banque centrale américaine (Fed) Janet Yellen. Ils espèrent y trouver un éclairage sur la décision de la Fed de ne pas relever ses taux directeurs, accompagnée d'un discours prudent sur l'économie mondiale, alimentant l'incertitude.

Enfin, les indicateurs américains, n'ont pas apporté de réconfort aux investisseurs. Les commandes de biens durables ont baissé en août tandis que les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté moins que prévu.

Avant l'ouverture des marchés européens, un autre baromètre allemand a été publié, celui de la confiance des consommateurs (GfK) qui va de nouveau fléchir au mois d'octobre, affectée notamment par la crise migratoire.

Ainsi, "le marché va de surprise exogène en surprise exogène, la confiance est entamée et les investisseurs ont beaucoup de mal à trouver des repères", résume Xavier de Villepion, un vendeur d'actions de HPC.

Sur le front des valeurs, le secteur automobile a de nouveau souffert, en particulier Peugeot, qui a perdu -3,7%, tandis que Renault a cédé 1,8%. Les équipementiers Montupet (-8,6%) , Faurecia (-3,5%) et Valeo (-1,7%) ont également évolué sous pression.

Mais dans le même secteur, les sous-traitants MGI Coutier (+6,9%) et Le Bélier (+6,8%) ont tiré leur épingle du jeu grâce à la publication de résultats semestriels convaincants.

Vallourec a accéléré sa descente aux enfers, chutant de -5,8% sous 8,5 euros, au plus bas depuis le 10 septembre 2004, soit il y a un peu plus de 11 ans. Alors que le prix du baril reste plombé par les inquiétudes sur l'économie chinoise, l'environnement des entreprises du secteur parapétrolier continue de se dégrader avec la baisse confirmée des dépenses d'investissement des compagnies pour l'année prochaine.

A noter la belle performance de GTT, qui a bondi de 4,4%, signant la plus forte hausse du SBF 120. La société est leader mondial dans la conception de systèmes de confinement à membranes cryogéniques pour le transport par bateau et le stockage sur terre et en mer du GNL (Gaz naturel liquéfié).

F.B. avec AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...