Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 578.60 +0.15 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le CAC 40 grappille sobrement 0,24%

lundi 14 juin 2021 à 17h36

(BFM Bourse) - Tiré vers le haut par Total et les valeurs de la tech, le CAC 40 entame la semaine sur une légère hausse - la sixième en sept séances.

Non sans avoir dû quelque peu lutter pour éviter de basculer dans le rouge (en début d'après-midi, l'indice a ponctuellement effacé la totalité de ses gains matinaux qui l'avaient amené à 6.650 points), le CAC 40 a réussi à enregistrer un nouveau gain à l'entame d'une semaine dont la réunion de la Réserve fédérale devrait être le point d'orgue. Dans un volume d'échanges assez quelconque de 2,93 milliards d'euros, le principal baromètre de la Bourse de Paris a ainsi gagné 0,24% à 6.616,35 points

Le paradoxe de la situation étant que "rien ne devrait être annoncé" par la Fed au terme de sa réunion des 16 et 17 juin, comme le note le directeur des investissements de Mirabaud, John Plassard. Selon lui il faut s'attendre à ce que les principaux indices évoluent sans grande tendance d'ici là, comme du reste c'est le cas depuis plusieurs semaines avec à chaque fois pour prétexte un indicateur macro-économique (l’inflation selon le CPI, puis l’inflation selon l’indice PCE, ensuite la réunion de la BCE, avant celle de la Fed donc mercredi).

Car si les marchés mondiaux volent de record en record en cette première partie d'année 2021, le manque d'élan devient flagrant alors que les opérateurs s'inquiètent désormais de la normalisation à venir des politiques monétaires. Craintes paradoxalement en partie apaisées par la publication jeudi d'une inflation à 5% en mai aux Etats-Unis, nettement supérieure au consensus, qui incite les investisseurs "à adopter le point de vue de la Fed d'une accélération seulement temporaire de l'inflation" pour Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC. "À ce stade, le consensus estime que les banquiers centraux américains ne vont pas modifier leur politique monétaire", selon lui.

Outre-Atlantique, ce manque d'élan se manifestait pour les principaux indices américains lundi, avec un repli de 0,65% du Dow Jones au moment de la clôture européenne et une correction limitée de 0,26% pour le S&P 500, qui vient de signer vendredi un nouveau pic historique. Le Nasdaq Composite s'affichait un peu plus dynamique (+0,24%).

"L'appétit pour le risque reste porté par le retour de la croissance et la volonté des banquiers centraux de ne pas fléchir dans leur soutien monétaire extrême", souligne pour sa part Sebastian Paris Horvitz, directeur de la recherche de LBPAM. Les Bourses continuent ainsi à pousser vers le haut. Elles sont soutenues par des taux d'intérêt à long terme qui baissent", ajoute-t-il.

L'effervescence se poursuit sur le marché des introductions en Bourse

Cette décrue des taux a profité, sans excès, aux valeurs de croissance du marché parisien, comme Dassault Systèmes (+1,1%), Teleperformance et Worldline (+0,7%).

C'est TotalEnergies (dont le code mnémonique est devenu TTE et non plus FP) qui a fini en tête de l'échantillon de l'indice phare, s'adjugeant près de 1,4% avec la poursuite de l'ascension des cours pétroliers.

Vivendi a pris 0,45% après que Bloomberg a rapporté que le fonds Third Point avait acquis une participation "significative", non chiffrée (mais a priori inférieure à 5% puisqu'elle n'a pas fait l'objet d'une déclaration de franchissement de seuil à l'AMF).

En l'absence d'actualités marquantes, le marché des introductions en Bourse a continué d'animer la cote parisienne, avec l'annonce ce lundi par Colis Privé de l'approbation de son document d'enregistrement par l'AMF en vue d'une introduction sur le marché réglementé d'Euronext. Acteur mondial de la conception de micro-turbomachines, Enogia a également reçu le précieux sésame de l'AMF dans le cadre d'une introduction sur le compartiment Growth d'Euronext.

Enfin, l'incendie qui s'était déclaré sur le campus strasbourgeois d'OVH Cloud n'a pas freiné la pépite alsacienne dans sa volonté d'arriver sur les marchés cette année, réaffirmée par son PDG ce lundi matin.

Le pétrole à un sommet de 32 mois

Au chapitre pétrolier, les cours du brut progressaient encore pour atteindre de nouveaux plus hauts, toujours soutenus par les perspectives de reprise de la demande. Le baril de Brent se négociait ainsi en fin de journée à 73,19 dollars, en hausse de 0,69%, quand le WTI gagnait 0,65% à 71,37 dollars, un pic depuis septembre 2018.

Sur le Forex, l'euro remontait à peine (+0,11% à 1,2124 dollar) ce lundi, après que le billet vert a enregistré son plus fort gain hebdomadaire en plus d'un mois, les cambistes restant dans l'attente des annonces de politique monétaire de la Fed.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +32.34 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat