Bourse > Cac 40 > Cac 40 : La prudence reste de mise, EDF et Michelin chahutés
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 267.33 -0.08 % Temps réel Euronext Paris
5 267.66Ouverture : 5 287.85+ Haut : 5 265.36+ Bas :
-0.01 %Perf Ouverture : 5 271.70Clôture veille : 4 379 300 KVolume :

Cac 40 : La prudence reste de mise, EDF et Michelin chahutés

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris tourne au ralenti depuis quelques jours et la tendance ne s'inverse guère vendredi avec un CAC 40 en léger repli de 0,1% sur les 4 436 points.

Il faut dire que le renforcement des tensions géopolitiques (sanctions contre la Russie, nouvelles frappes aériennes au Moyen-Orient, ne joue pas en faveur des marchés.

Par ailleurs, la prudence reste de mise en cette fin de semaine, alors que les regards sont tournés vers le conseil de politique monétaire de la Banque centrale américaine, qui doit se réunir mardi et mercredi prochains.

Du côté des valeurs, EDF est sous pression. Le titre recule de plus de 2% alors que le Conseil d’Etat a rejeté ce matin la demande de suspension d’un arrêté gouvernemental annulant la hausse de 5% des tarifs réglementés de l’électricien pour les ménages qui était prévue le 1er août. Michelin perd 1,8% après l’annonce d’un nouveau recul de ses ventes de pneumatiques en Europe le mois dernier.

Hors indice phare, Ubisoft (+3,9%) signe une quatrième séance de hausse d’affilée au lendemain de la publication par NPD de ventes supérieures aux attentes sur le segment des jeux vidéo aux Etats-Unis. Le titre continue par ailleurs de profiter du soutien des analystes. Bryan Garnier vient en effet d’initier le suivi de l’éditeur français avec une recommandation "Achat" et un objectif de cours de 21 euros.

L’action Club Méditerranée est suspendue alors que le groupe de loisirs devrait faire l'objet d'une surenchère montée par le conglomérat chinois Fosun, selon des sources proches du dossier citées par l’agence Reuters.

Enfin, Carmat accuse un repli de 7% au lendemain de la diffusion sur France 2 de l'émission "Envoyé Spécial". Interviewée, une gérante d'une société de gestion y déclare que le fonds d'investissement Truffle capital vend "la moitié de sa participation" et "désinvestit au moment où il dit que l'avenir est radieux pour la société".

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...