Bourse > Cac 40 > Cac 40 : La Bourse de Paris repasse sous les 4400 points
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 319.17 -0.32 % Temps réel Euronext Paris
5 335.85Ouverture : 5 350.25+ Haut : 5 304.35+ Bas :
-0.31 %Perf Ouverture : 5 336.39Clôture veille : 3 391 810 KVolume :

Cac 40 : La Bourse de Paris repasse sous les 4400 points

CAC 40CAC 40

(Tradingsat.com) - Le marché parisien a terminé en baisse lundi (-0,56%) n'arrivant pas à se débarrasser de ses inquiétudes au sujet du pétrole et de la Chine, après avoir fortement rebondi vendredi. L'indice CAC 40 a perdu 24,69 points, à 4.392,33 points, dans un volume d'échanges de 3,3 milliards d'euros. Vendredi, il avait gagné 2,19%.

La place parisienne a ouvert à l'équilibre avant de perdre du terrain au cours de la journée, sans parvenir à évoluer en terrain positif.

Le marché a été marqué par la baisse des cours du pétrole ainsi que des indicateurs chinois et américains en demi-teinte, résume Alexandre Baradez, analyste chez IG France. "C'est un environnement qui favorise les prises de bénéfice après le rebond en fin de semaine dernière", complète l'analyste.

Le pétrole a une nouvelle fois dominé les esprits alors que les cours de l'or noir étaient orientés à la baisse, les investisseurs perdant notamment espoir d'un rééquilibrage du marché après un mauvais indicateur chinois.

En Chine, l'activité manufacturière s'est nettement contractée en janvier, enregistrant son plus fort repli depuis plus de trois ans, selon l'indice PMI gouvernemental. En revanche, l'indice du cabinet Caixin-Markit est ressorti légèrement supérieur à décembre.

Egalement à l'agenda, une série d'indicateurs aux Etats-Unis où l'activité dans le secteur manufacturier s'est contractée en janvier pour le quatrième mois consécutif (ISM). L'inflation en un an a accéléré (indice PCE) et les dépenses de construction ont augmenté en décembre.

Dans la zone euro, le marché a eu la confirmation que la croissance du secteur manufacturier s'est nettement ralentie en janvier, selon l'indice PMI.

Sur le front des valeurs, le fournisseur de l'industrie biopharmaceutique Sartorius Stedim a bondi de +10,3% en tête des plus fortes hausses du SBF 120 à un nouveau sommet historique de 371 euros après la publication de résultats annuels records.

Deuxième plus forte hausse de l'indice, Vallourec a flambé de 7,7% à 4,361 euros, après sa chute de 14% de vendredi. Le fabricant de tubes sans soudure pour l'industrie du pétrole et du gaz a annoncé une augmentation de capital d'un milliard d'euros, ainsi que la suppression de 1.000 emplois supplémentaires en Europe dans le cadre d'une "rationalisation" de ses activités.

GTT, groupe spécialiste des systèmes de confinement à membrane cryogénique pour le stockage et le transport en mer de gaz naturel liquéfié, a vu son cours de bourse s'effondrer de 23,56% à 26,35 euros après avoir annoncé faire l'objet d'une enquête du gendarme sud-coréen de la concurrence, la KFTC, au sujet de ses relations avec les chantiers navals coréens.

Alcatel-Lucent a chuté de 11,5% à 3,23 euros, dans le sillage du finlandais Nokia, avec lequel le processus de fusion est en cours. Les investisseurs ont été déçus par la compensation financière obtenue sur une partie de ses licences utilisées par Samsung pour la période 2014-2018.

F.B. avec AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...