Bourse > Cac 40 > Cac 40 : La Bourse de Paris finit en hausse, aidée par de bons indicateurs
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 349.30 -0.15 % Temps réel Euronext Paris
5 340.34Ouverture : 5 360.87+ Haut : 5 330.10+ Bas :
+0.17 %Perf Ouverture : 5 357.14Clôture veille : 6 400 960 KVolume :

Cac 40 : La Bourse de Paris finit en hausse, aidée par de bons indicateurs

EuronextEuronext

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a fini en hausse jeudi (+0,50%), soutenue par de bons chiffres en zone euro, les investisseurs évitant toutefois de se positionner trop fortement alors que la monnaie européenne s'appréciait face au dollar.

L'indice CAC 40 a pris 26,78 points à 5.379,54 points dans un volume d'échanges faible de 2,4 milliards d'euros. La veille, il avait fini en repli de 0,25%.

Après avoir ouvert dans le rouge, la cote parisienne a retrouvé de l'élan en milieu de matinée, aidée par la publication de chiffres PMI (Indice des directeurs d'achat, NDLR) de bonne facture.

"C'est une journée positive", résume Alexandre Baradez, un analyste pour IG France, marquée par des "PMI à des niveaux presque exceptionnels".

La croissance de l'activité privée dans la zone euro a en effet accéléré en novembre pour atteindre son plus haut niveau depuis avril 2011, selon la première estimation de l'indice PMI composite du cabinet Markit.

En France aussi, la croissance de l'activité du secteur privé a de nouveau accéléré ce mois-ci pour atteindre un plus haut niveau depuis six ans et demi.

Néanmoins, les investisseurs faisaient montre d'un enthousiasme mesuré en l'absence du marché américain, fermé en raison du jour férié de Thanksgiving.

En outre, l'appréciation de l'euro face au dollar freinait aussi leur entrain, relève M. Baradez.

Plus qu'un rebond de l'euro, il s'agissait en réalité plutôt d'"une baisse du dollar, qui s'est affaissé après les propos très accommodants, très prudents de la présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen", mardi, souligne le spécialiste.

A cela est venu s'ajouter le compte-rendu de la dernière réunion monétaire de la Fed, publié mercredi soir, lui aussi "très accommodant", ajoute M. Baradez.

Selon ce compte-rendu, si de nombreux membres du comité de politique monétaire estimaient qu'une hausse des taux d'intérêt était "probablement justifiée à court terme", certains jugeaient préférable d'attendre que le taux d'inflation soit "clairement" sur la voie des 2% avant de relever de nouveau les taux.

La publication du compte-rendu de la dernière réunion de la BCE ce jeudi n'a en revanche que peu joué sur le marché actions.

Sur le terrain des valeurs, EDF a bondi (+5,60% à 10,84 euros) après des informations de presse évoquant une potentielle séparation de l'activité nucléaire du groupe de ses autres activités.

Société Générale a grappillé 0,22% à 42,86 euros après avoir annoncé avec la banque italienne UniCredit le renouvellement pour sept ans de leur partenariat dans certaines activités financières.

Le segment des biotechnologies a été animé avec le plongeon de 40% d'Innate Pharma (-40,07% à 5,28 euros), qui a annoncé des résultats de phase II décevants sur la combinaison de son produit lirilumab avec l'anticancéreux nivolumab de Bristol-Myers Squibb.

Dans le même secteur, Genfit a grimpé de +2,7% à 23,11 euros, après qu'un comité d'experts indépendants a recommandé la poursuite de l'étude de phase 3 menée par la société avec son produit phare, Elafibranor dans la NASH (stéatose hépatique non alcoolique).

Avec AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...