Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 521.71 -0.12 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris décroche, Vivendi en difficulté pour revendre Universal

jeudi 23 mai 2019 à 12h57
Vivendi ne trouve pas preneur pour sa filiale Universal

(BFM Bourse) - Dans le contexte de guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, le CAC 40 replonge dans le rouge. Un mouvement accentué par la baisse de l'action Vivendi, qui peine à trouver des acheteurs pour Universal Music.

Après avoir rebondi mardi (+0,5%) et résisté mercredi (-0,12%), la Bourse de Paris rechute lourdement. Vers 12h45, le CAC 40 plongeait de 1,65% à 5.290 points, avec des volumes d'échanges modérés de 1 milliard d'euros.

Le bras de fer commercial entre les Etats-Unis et la Chine pèse toujours sur l'indice phare de la place parisienne. La pression mise par les autorités américaines sur Huawei, qui pourrait devoir se passer des services de Google dans moins de 3 mois, fait toujours souffrir le secteur des semi-conducteurs. Ainsi, STMicroelectronics cède encore 4,02% vers 12h45 à 13,97 euros l'action. Les autres valeurs technologiques comme Capgemini (-2,53%), Valeo (-2,93%) ou Dassault Systemes (-2,71%) sont aussi largement dans le rouge.

En parallèle, Vivendi est à la peine (-3,91% à 23,59 euros). Le groupe ne parvient pas à trouver preneur au prix demandé pour céder jusqu'à 50% de sa filiale Universal Music Group (UMG). Les fonds d'investissement ne se bousculent pas sur le dossier et Vivendi se tourne désormais vers des acteurs industriels comme le chinois Tencent, selon Bloomberg.

Sur le reste de la cote, deux sociétés très suivies sont suspendues de cotation. C'est le cas de Rallye, la maison-mère de Casino, qui a demandé une suspension de son cours "dans l'attente de la publication d'un communiqué de presse et jusqu'à nouvel avis". Le groupe est régulièrement la cible de vendeurs à découvert qui pointent l'important endettement du groupe et ses difficultés financières. Reste que l'action de sa filiale Casino, elle, continue de coter. Et elle recule sèchement de 6,4% à 27,94 euros.

L'autre société suspendue de cotation, c'est le spécialiste du recyclage de plomb et de zinc Recylex, qui tente de trouver une issue avec les créditeurs de sa filiale allemande en difficultés.

Le pétrole toujours en berne

Un autre acteur du secteur est d'ailleurs dans le rouge. Il s'agit de Derichebourg, champion français des services aux entreprises et à l'environnement (dont l'activité historique concerne le recyclage des métaux ferreux). Le groupe a publié les résultats du premier semestre de son exercice décalé 2018-2019. Si les marges sont stables et que sa dette baisse, Derichebourg enregistre un chiffre d'affaires en baisse de 5,7%. L'action chute de 9,09% à 3,180 euros vers 12h40.

Peu de sociétés trouvent pour l'instant grâce aux yeux des investisseurs ce jeudi. Les meilleures performances du SRD sont à mettre au crédit de Prodways (+4,08%), Fleury Michon (+3,23%) et groupe Open (+2,79%).

Du côté du pétrole, le baril de Brent cède encore 1,59% à 69,78 dollars vers 12h40 et le WTI est en repli de 1,58% à 60,36 dollars. Les cours de l'or noir pâtissent du contexte global entourant le commerce mondial, et donc la demande, mais aussi de la hausse surprise des stocks américains. Le recul des prix de l'or noir plombe les acteurs du secteur comme Total (-2,49%) et TechnipFMC (-2,99% vers 12h50).

La monnaie unique cédait quant à elle un peu de terrain face au billet vert (-0,19%) avec un euro valant 1,1133 dollar.

Jean-Louis Dell'Oro - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+284.90 % vs +11.08 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat