Bourse > Cac 40 > Cac 40 : L'économie plombe l'ambiance en début de semaine, total résiste
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 319.17 -0.32 % Temps réel Euronext Paris
5 335.85Ouverture : 5 350.25+ Haut : 5 304.35+ Bas :
-0.31 %Perf Ouverture : 5 336.39Clôture veille : 3 391 810 KVolume :

Cac 40 : L'économie plombe l'ambiance en début de semaine, total résiste

L'économie plombe l'ambiance en début de semaine, total résisteL'économie plombe l'ambiance en début de semaine, total résiste

(Tradingsat.com) - Les marchés européens ont débuté la semaine sur une note négative, à nouveau inquiets de la situation en zone euro alors que l'Espagne hésite toujours à solliciter l'aide de ses partenaires européens.

Par ailleurs, Angela Merkel et François Hollande ont affiché leurs divisions à propos de l'épineux dossier de la supervision bancaire dans l'Union européenne.

Au chapitre macroéconomique, l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne n'a pas rebondi comme prévu ce mois-ci (101,4 en septembre contre 102,5 attendu par le consensus Bloomberg). Il ressort même à son plus bas niveau depuis mars 2010 et signe son cinquième mois consécutif de détérioration.

A la Bourse de Paris, l'indice CAC 40 a reculé de 0,95% à 3 497 points, pénalisé surtout par les valeurs cycliques à l'image de Vallourec (-3,9%), Saint-Gobain (-2,7%) et Alstom (-2,4%), ce dernier ayant en outre pâti d'une dégradation de broker.

Lanterne rouge du CAC, STMicroelectronics a cédé 4,3%, plombé comme l'ensemble du secteur des semi-conducteurs par un avis négatif d'Evercore sur les ordinateurs personnels.

Crédit Agricole a perdu 2,4% alors que la banque verte devrait injecter entre 600 et 700 millions d'euros supplémentaires dans sa filiale grecque Emporiki avant de pouvoir la vendre, a rapporté lundi le Wall Street Journal en citant des sources proches du dossier.

Total, l'une des rares hausses du jour (+0,8%), a profité de l'annonce de ses perspectives à l'horizon 2017.

Hors indice vedette, CGG Veritas a chuté de plus de 5% après l'annonce de l'acquisition de la division Geoscience du groupe néerlandais Fugro. L'opération fait sens sur le plan stratégique mais l'importance de l'acquisition, d'un montant de 1,2 milliard d'euros, payable en numéraire, va nécessiter une augmentation de capital dont l'effet dilutif semble effrayer les investisseurs. Autres baisses à signaler : Eiffage (-5,3%) et Euro Disney (-5,7%).

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...