Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

AIR FRANCE -KLM

AF - FR0000031122 SRD PEA PEA-PME
4.071 € +5.88 % Temps réel Euronext Paris

Air france -klm : La hausse des prix du pétrole fait très mal à Air France en Bourse

vendredi 3 mai 2019 à 11h25
Air France - KLM recule en Bourse après sa publication trimestrielle

(BFM Bourse) - Vendredi matin, le titre Air France - KLM subit un trou d'air en Bourse après avoir creusé sa perte nette au cours des trois premiers mois de l'année. De mauvais résultats liés notamment au net rebond des cours de l'or noir depuis fin 2018.

Air France-KLM entre en zone de turbulences boursières. Le titre du groupe lâche du lest et cède 4,24% à 9,796 euros vers 11h20, dans un volume d'échanges relativement étoffé (0,6% du tour de table) et au sein d'un marché parisien plutôt en progression (+0,26% pour le CAC). L'action de la compagnie aérienne franco-néerlandaise revient ainsi sous le seuil symbolique des 10 euros au-dessus duquel elle évoluait depuis fin mars dernier. Ce net repli intervient en outre après trois séances consécutives de baisse, alors que de nouveaux vents contraires (grève des pilotes de ligne français et hausse continue des cours du pétrole) avaient déjà récemment fait redescendre le titre Air France - KLM, celui-ci ne gagnant plus que 3,6% depuis le début de l'année après avoir pourtant signé un excellent mois de janvier en Bourse.

La hausse du carburant pèse sur le résultat net

Avec une perte nette de 320 millions d'euros, la compagnie aérienne qui compte désormais deux États à son capital s'est encore enfoncée par rapport à la même période de l'an dernier quand les pertes avaient atteint 269 millions d'euros. Air France - KLM indique dans son communiqué dévoilé vendredi avant Bourse que la baisse des coûts que le groupe a entreprise a été "plus que contrebalancée par la hausse du carburant et l'effet négatif des devises"

"De façon générale, ces chiffres sont relativement décevants, les recettes unitaires ayant décliné plus fortement que ce à quoi nous nous attendions et les coûts unitaires ne s'étant pas améliorés aussi substantiellement qu'espéré", ont commenté dans une note les analystes de Société Générale. La recette unitaire par siège kilomètre-offert (SKO) -indicateur phare du secteur- s'affiche en effet en recul de 1,9%. "Une baisse qu'on attendait", a souligné le directeur financier du groupe, Frédéric Gagey, lors d'une conférence de presse téléphonique, en raison notamment de la hausse de la facture pétrolière (+140 millions d'euros) et du dollar. De fait, le baril d'or noir signe un rebond impressionnant qui atteint désormais 50% sur 4 mois.

Par ailleurs, même si "les perspectives pour le deuxième trimestre sont meilleures, le groupe ne s'attend qu'à une "légère" amélioration de son revenu unitaire", ont complété les analystes de Société Générale, visiblement peu convaincus par la publication trimestrielle de la compagnie aérienne. Sur la base d'"une perspective plus favorable de l'offre de l'industrie cet été" toutefois, le groupe confirme son objectif annuel prévoyant une réduction de ses coûts entre 0 et 1%, assortie d'une augmentation de 650 millions d'euros de sa facture carburant et d'un plan d'investissement de 3,2 milliards d'euros.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur AIR FRANCE -KLM en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.80 % vs -1.24 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat