Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

VALNEVA

VLA - FR0004056851 SRD PEA PEA-PME
12.000 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Valneva : La biotech Valneva rétrograde en Bourse au vu d'un alourdissement des pertes

mardi 10 août 2021 à 10h53

(BFM Bourse) - Alors que l'action Valneva avait progressé de plus de 17% depuis le creux du marché mi-juillet, la publication des comptes du premier semestre déçoit le marché, d'autant que la biotech franco-autrichienne annonce un léger report de la date de publication des résultats de son vaccin expérimental contre la Covid.

Le scénario du premier trimestre se répète pour Valneva à trois mois de distance. Si la biotech, issue du rapprochement du français Vivalis et de l'autrichien Intercell, a continué à profiter dans l'intervalle d'un flux de nouvelles positif s'agissant du volet Recherche & Développement -tout récemment le succès de la phase 3 de son vaccin contre le chikungunya par exemple- le point financier trimestriel vient quelque peu refroidir les investisseurs. En leur rappelant d'une part que le portefeuille actuel de produits, tourné vers les maladies du voyageur, pâtit forcément des restrictions aux déplacements, et d'autre part que les efforts de R&D ont un coût avant de porter leurs fruits. Vers 11h30, le cours reflue ainsi de 8,54% à 11,56 euros, effaçant ainsi une bonne partie du rebond depuis la mi-juillet.

Au cours du premier semestre, les ventes de produits vendus par Valneva -le vaccin contre l'encéphalite japonaise Ixiaro et celui contre le choléra et la diarrhée du voyageur Dukoral- ont diminué de 22,4% à 31,8 millions d'euros, en raison de l'impact de la pandémie de COVID-19 sur l'industrie du voyage. Les ventes de produits pour tiers ont quant à elles fortement augmenté à 5,9 millions d'euros à la suite de l'entrée en vigueur de l'accord de distribution de vaccins de Bavarian Nordic (Rabipur/RabAvert et Encepur) dans certains territoires.

Les autres revenus, principalement issus des collaborations, licences et services, ont toutefois pratiquement compenser le manque à gagner sur les ventes, atteignant 15,7 millions d'euros, contre 7 millions au premier semestre 2020. Cette augmentation s’explique par une croissance des revenus liés à l'accord de collaboration avec la société Pfizer pour le vaccin contre la maladie de Lyme, à des revenus supplémentaires liés à la collaboration avec l'Instituto Butantan pour la fourniture du vaccin contre le chikungunya dans les pays à revenus faibles et intermédiaires, ainsi qu'à des revenus additionnels pour l'unité de production de matériel clinique de Valneva en Suède. L'un dans l'autre, le chiffre d’affaires semestriel total varie finalement peu, à 47,5 millions, contre 47,9 millions millions d'euros pour les six premiers mois de 2020.

Les coûts des produits vendus (COGS) ont été grevés par une provisions pour les stocks excédentaires et par la baisse des volumes vendus, totalisant 22,5 millions d'euros (la marge est même négative sur le Dukoral).

Dans le même temps le groupe a poursuivi ses efforts de R&D, dépensant 78,7 millions d'euros contre 33,1 millions au premier semestre 2020, principalement liées au coûts des essais cliniques dans le candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001 et celui contre le chikungunya, VLA1553, tandis que Valneva a aussi commencé à engager des frais en vu du lancement de ce dernier. Les frais généraux et administratifs ont également fortement progressé (de 10,6 à 20,9 millions d'euros), notamment en raison d'une augmentation des ressources allouées aux activités Covid.

Finalement, la perte opérationnelle s'est alourdie, passant de -21,9 millions à -86,2 millions d'euros en un an, la perte nette atteignant -86,4 millions (-25,6 millions d'euros au premier semestre 2020).

Du côté du bilan, Valneva affiche une trésorerie en hausse, à 329,8 millions d'euros à fin juin, contre 204,4 millions au 31 décembre 2020, principalement grâce aux paiements reçus du Gouvernement britannique dans le cadre du partenariat sur la Covid-19, ainsi qu’au produit de l'augmentation de capital concomitante à l'introduction sur le Nasdaq américain.

En dehors des indicateurs financiers, Valneva a également procédé à une légère mise à jour du calendrier de l'étude finale sur le VLA 2001. La firme a indiqué que les premiers résultats de l'essai "Cov-Compare" (VLA2001-301) étaient désormais attendus "au début du quatrième trimestre" 2021, contre une précédente estimation de publication "d’ici le mois de septembre" (fin du troisième trimestre), ce qui suppose quelques semaines de décalage. Pour autant, la biotech pense toujours qu’une autorisation de mise sur le marché conditionnelle pourrait lui être accordée en Grande-Bretagne d'ici la fin 2021, sous réserve bien sûr de la teneur des données de la phase 3.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur VALNEVA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.80 % vs +35.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat