Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

UNIBAIL-RODAMCO-WESTFIELD

URW - FR0013326246 SRD PEA PEA-PME
60.820 € -0.52 %

Unibail-rodamco-westfield : Les actionnaires d'Unibail pourraient patienter jusqu'en 2024 pour toucher un dividende

jeudi 11 février 2021 à 10h59
URW préfère faire l'impasse sur les dividendes

(BFM Bourse) - L'action Unibail-Rodamco-Westfield flanche jeudi matin à un plus bas depuis trois semaines alors que le propriétaire de centre commerciaux s'attend à ne pas verser de dividende pour l'exercice 2020 et les deux suivants.

Priorité absolue : alléger le bilan. Le propriétaire de centres commerciaux Unibail-Rodamco-Westfield entend consacrer toute ses ressources à la réduction de sa dette - aux dépens du dividende. Non seulement le groupe ne reversera rien à ses actionnaires cette année au titre de 2020, mais il compte en faire de même pour l'exercice en cours et le suivant. Autrement dit, URW ne verserait à nouveau un dividende qu'en 2024 au titre de l'exercice 2023.

L'annonce entraînait un repli du titre de 13,66% jeudi matin à 56,12 euros, au plus bas depuis trois semaines. Entraînant dans son sillage, le reste du secteur des sociétés d'investissement immobilier cotées (-6,5% pour Klépierre, -3,9% pour Mercialys et -2,15% pour Gecina).

Avec seulement 70 jours d'exploitation habituelle sur l'ensemble de l'année, 2020 a été une année sans précédent pour Unibail-Rodamco-Westfield, qui détient 89 centres commerciaux et 55 "flagships", centres de premier plan situés dans les plus grandes villes d'Europe et des Etats-Unis, ainsi qu'à la marge quelques bureaux et parc d'expositions.

Dans ce cadre, ses revenus locatifs ont reculé de 28,1% (-26,4% à données constantes) à 1,79 milliard d'euros sur l'exercice, entraînant en raison des charges fixes un plongeon de 40% du résultat net récurrent à 1,057 milliard d'euros.

Une dette devenue encombrante

Parallèlement le montant de la dette nette s'est élevé à 24,248 milliards d'euros, représentant désormais 14,6 fois le montant de l'Ebitda (quand l'objectif interne du groupe est de 9 fois au maximum) ou 44,7% de la valeur actualisée du patrimoine.

Le désendettement est donc la priorité d'URW, ce que la direction compte accomplir en contrôlant strictement les investissements et les coûts et en poursuivant les cessions d'actifs. Le groupe a engagé l'an dernier un programme de cession de 4 milliards d'euros d'actifs, dont 3,2 milliards restent à céder d'ici fin 2022.

Etant donné l'environnement opérationnel actuel, en regard de cet engagement, le groupe a donc décidé de suspendre le paiement d'un dividende au titre des exercices 2020, 2021 et 2022. "Nous reprendrons le paiement d'un dividende durable et en croissance une fois le programme de désendettement terminé. Une fois que nous aurons atteint nos priorités financières et opérationnelles immédiates, URW réapparaîtra comme la société d'immobilier cotée la plus attrayante, combinant de solides fondamentaux et un potentiel de croissance remarquable", a commenté le nouveau président du directoire Jean-Marie Tritant, nommé à la suite de la reprise en main du conseil par Léon Bressler, Xavier Niel et Susanna Gallardo. Ces investisseurs avaient milité en faveur d'une cure d'amincissement, plutôt que la solution de lever des fonds propres à prix cassé (plan "Reset") que défendait la précédente direction.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur UNIBAIL-RODAMCO-WESTFIELD en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+323.00 % vs +14.73 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat