Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SOPRA STERIA GROUP

SOP - FR0000050809 SRD PEA PEA-PME
155.000 € -0.45 % Temps réel Euronext Paris

Sopra steria group : Morgan Stanley a plombé Sopra Steria et le secteur des ESN

mardi 18 décembre 2018 à 08h50
Sopra Steria pris dans une spirale baissière

(BFM Bourse) - Les difficultés rencontrées par sa filiale Sopra Banking Software (SBS) et des interrogations sur le niveau de marges et de génération de trésorerie ont poussé Morgan Stanley à abaisser son conseil sur Sopra Steria. Le titre a perdu plus de 11%.

Dans une étude sectorielle publiée lundi, Morgan Stanley ne s'est pas montrée tendre avec Sopra Steria. La banque d'investissement américaine a en effet abaissé de "pondération en ligne" à "sous-pondérer" avec, surtout, un objectif de cours divisé par deux, passé de 152 à 75 euros.

"Profit warning" et craintes sur la trésorerie

Plusieurs éléments ont convaincu les analystes de Morgan Stanley de raboter de moitié leur cours cible sur le titre Sopra Steria. Dans un premier temps, ils rappellent que le groupe français spécialisé dans les prestations de conseil et des services technologiques aaverti sur ses résultats pour l'année 2018 quelques jours avant sa publication trimestrielle, en octobre. Mais par rapport à ces objectifs, le bureau d'études estime que "tant sur les bénéfices que sur les flux de trésorerie, une baisse encore plus significative est à prévoir".

Morgan Stanley estime également que les flux de trésorerie disponible seront largement inférieurs à ceux anticipés (à 110 millions d'euros en 2018, contre 170 millions précédemment anticipés par le groupe), ce qui incite l'établissement à diminuer de 16% ses estimations de bénéfice par action pour l'exercice 2018 puis de 10% celui des exercices 2019 et 2020.

Pour ne rien arranger, la banque américaine considère que "ces problèmes vont continuer à être source d'incertitudes en 2019" et que ceux-ci vont "probablement" empêcher Sopra d'atteindre ses objectifs pour l'exercice 2020. En outre, les analystes jugent toujours les flux de trésorerie "faibles et volatils" et indiquent que cela devrait être une "préoccupation majeure" pour les investisseurs. Ils anticipent d'ailleurs déjà une révision à la baisse de l'objectifs de 5 à 7% de flux de trésorerie de Sopra pour 2020 à l'occasion de la présentation des résultats annuels du groupe, le 22 février 2019.

SBS pointée du doigt

En octobre dernier, Sopra Steria ne blâmait pas la conjoncture économique pour expliquer ses mauvais résultats mais désignait clairement sa filiale Sopra Banking Software (SBS), un éditeur de logiciels destinés aux banques et aux institutions financières de toute taille. L'activité de sa filiale a en effet été affectée par la "non-signature d'un contrat de taille significative" et par des "difficultés de production" qui font que les revenus trimestriels de SBS sont attendus en repli de 20% par rapport à l'exercice 2017, avec une marge très limitée. Plus inquiétant encore, selon Morgan Stanley, "la réorientation stratégique de SBS est floue, avec ses activités au Royaume-Uni remises en question" sur fond de Brexit, par-dessus le reste.

La banque américaine précise que, "selon le journal IBS, SBS n'a signé que 6 nouveaux clients pour ses solutions intégrées et trois pour sa solution Sopra Banking Amplitude Platform", à comparer avec les 45 nouveaux clients signés par son concurrent Temenos. "Nous avons bien du mal à voir un catalyseur qui pourrait transformer la position de Sopra Steria sur sur ce marché, sur lequel nous ne le voyons pas devenir leader" ajoute Morgan Stanley.

Le titre lourdement sanctionné

À -11,4% et 77 euros lundi en clôture, l'action Sopra Steria a de loin signé la plus mauvaise performance du SRD en ce début de semaine. Avec ce plongeon, le titre de l'entreprise de services du numérique a désormais cédé plus de la moitié de sa valeur depuis le 1er janvier (-51%). Celui-ci se rapproche par ailleurs très sensiblement de l'objectif de cours établi par Morgan Stanley à 75 euros, alors qu'il valait encore plus de 83 euros à l'ouverture lundi matin.

Worldline sanctionnée aussi

L'étude sectorielle publiée lundi matin par Morgan Stanley concernait non seulement les ESN mais également les éditeurs de logiciels ainsi que les fournisseurs de services informatiques et/ou de paiement. Et en dehors de Sopra Steria, la banque américaine a aussi abaissé sa recommandation sur Worldline de "neutre" à "sous-pondérer" avec un objectif de cours ramené de 50 à 43 euros.

"À travers la chaîne de valeur des paiements, Worldline est le groupe qui a la plus portée la plus large puisqu'il est à la fois acquéreur et émetteur de lecteur de cartes et de terminaux de paiements", considère Morgan Stanley. Mais alors que le groupe est à même d'offrir une solution de paiements complètement intégrée qui "pourrait être considérée comme avantageuse par les commerçants", c'est au détriment d'une plus grande exposition à des secteurs où la croissance est moindre, "à l'image du marché européen déjà mature".

Aussi, l'exposition de Worldline à des projets "grumeleux" comme ceux basés sur les services à la mobilité ou à la e-transaction obscurcissent encore un peu plus les perspectives d'un rythme de croissance soutenu" pour Morgan Stanley. La banque prévoit d'ailleurs une croissance organique du chiffre d'affaires de Worldline de 6,4% sur la période 2019-2021, là encore largement en-deçà de celles de ses concurrents (27,6% pour Wirecard et 33% pour Ayden) mais de l'ordre de celle d'Ingenico (6,3%). Le titre Worldline a cédé de 6,8% à 43 euros.

Notons d'ailleurs que l'ensemble des groupes du secteur (ESN et services de paiement) ont terminé la première séance de la semaine dans le rouge avec des pertes de 1,8% pour Atos, 2,3% pour CapGemini et Dassault Systemes, 7,4% pour Ingenico et donc 6,8% pour Worldline et jusqu'à 11,4% pour Sopra Steria.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SOPRA STERIA GROUP en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.20 % vs +36.10 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat