Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SOLUTIONS 30 SE

S30 - FR0013379484 SRD PEA PEA-PME
7.290 € +2.60 % Temps réel Euronext Paris

Solutions 30 se : Le patron de Solutions 30 dénonce une attaque préparée depuis l'été 2020 contre son groupe

jeudi 1 juillet 2021 à 10h07
Gianbeppi Fortis, le patron de Solutions 30

(BFM Bourse) - Gianbeppi Fortis, qui était invité sur BFM Business ce jeudi, s'est réjoui du soutien de ses actionnaires lors de son assemblée générale. Et le patron de Solutions 30 estime que les attaques contre son groupe ont été organisées depuis un an.

"Très soulagé". Après l'assemblée générale des actionnaires de mercredi, le patron de Solutions 30 Gianbeppi Fortis, qui était invité ce jeudi sur BFM Business, a souligné l'importance du soutien de ses actionnaires, alors que le groupe navigue en pleine tempête boursière et médiatique depuis plusieurs mois.

"Il y avait trois choses importantes qui devaient passer: l'approbation des comptes, le renouvellement des mandats du conseil du conseil de surveillance et l'approbation du nouveau commissaire aux comptes", a détaillé le patron du groupe spécialisé dans l'installation de la fibre optique et des compteurs électriques Linky. "Je voulais remercier très chaleureusement tous mes actionnaires. Parce qu'ils sont venus, (…) ils nous ont soutenus", a-t-il ajouté.

Mercredi, les actionnaires réunis en AG ordinaire ont en effet validé l'ensemble des résolutions, y compris celles sur les comptes litigieux de 2020. Le cabinet EY s'était déclaré fin mai dans l'impossibilité de formuler une opinion sur les comptes 2020 de l'entreprise. Il estimait notamment ne pas avoir eu accès à tous les documents nécessaires, en particulier en ce qui concerne les transactions avec les parties liées, ces entités contrôlées par les dirigeants, leur famille ou des actionnaires significatifs. Une décision rarissime, qui avait fait dévisser le cours de Bourse.

Des comptes déposés au tribunal dans les jours qui viennent

"Nous avons maintenant des comptes qui ont été approuvés par le conseil de surveillance. Ils ont été approuvés par nos actionnaires et nous allons les déposer au tribunal dans les jours qui suivent", a expliqué à l'antenne de BFM Business Gianbeppi Fortis. Des comptes audités mais non certifiés donc et qui ne seront pas révisés par le nouvel auditeur, PKF Audit & Conseil SARL, qui est basé au Luxembourg. Ce dernier ne s'occupera en effet que des comptes 2021.

Gianbeppi Fortis est ensuite revenu sur le début de "l'affaire Solutions 30". En décembre 2020, un rapport anonyme, transmis par un intermédiaire britannique, avait été adressé à différents acteurs de la finance et des médias (dont ZoneBourse, qui a choisi de mettre ce document en ligne) en renouvelant des accusations auxquelles le groupe avait déjà fait face en 2019 vis-à-vis de la tenue de ses comptes, mais y ajoutant de nouvelles. Depuis, le groupe Solutions 30 a porté plainte et qualifie ces accusations de mensongères.

Une affaire "organisée"

"Nous avons déposé deux plaintes à l'AMF et également au parquet", explique le dirigeant de Solutions 30. Une plainte "contre X pour manipulation de marché et également une plainte pour diffamation", insiste-t-il. "Maintenant, il y a une enquête qui doit suivre son cours. On n'a pas d'informations particulières. Cela prendra le temps nécessaire. Mais c'est important de vérifier comment cette affaire a été organisée", estime Gianbeppi Fortis. "Il ne faut pas parler de suspicion. Il faut que la justice fasse son travail. Et on verra bien qui a fait quoi et pourquoi". Avant d'asséner: "De notre point de vue, c'est quelque chose qui a été préparé".

Le patron du groupe met notamment en avant le fait que les positions vendeuses sur l'action ont commencé à gonfler quelques mois avant la sortie du rapport anonyme. En effet, les vendeurs à découvert, qui gagnent de l'argent lorsqu'une action chute en Bourse, doivent emprunter des titres à des actionnaires pour les vendre (à un prix qu'ils espèrent élevé). Puis ils achètent les actions (au prix le plus bas possible) pour les rendre aux actionnaires qui ont effectué ce prêt. Si l'action baisse, ils réalisent une plus-value. Dans le cas contraire, ils perdent de l'argent.

A la recherche d'un actionnaire de référence

Or, selon Solutions 30, la position des vendeurs à découvert est passée en quelques mois de près de 3% du capital de l'entreprise à plus de 12%. "Cette affaire a commencé à l'été 2020, avec une augmentation très significative de l'emprunt des titres Solutions 30 sur les mois d'août, septembre, octobre. Et ensuite, le rapport anonyme est arrivé. Et c'est là que les shorts ont démarré", dénonce Gianbeppi Fortis.

Afin d'éviter de nouvelles déconvenues de ce type, le groupe cherche un actionnaire de référence. "Nous allons rechercher un actionnaire de référence parce que nous avons un (capital) flottant de 80%, très fragmenté. Ce qui nous rend fragile (face) à des attaques et qui crée beaucoup de volatilité".

Enfin, Gianbeppi Fortis a répété que "par rapport aux partenaires et aux clients, il n'y a pas de casse". D'ailleurs, "l'activité se porte bien" et Solutions 30 prévoit toujours une croissance à deux chiffres pour 2021.

Jean-Louis Dell'Oro - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SOLUTIONS 30 SE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis

Ils ont donné leur avis

02/07/2021 par Jonathan92 0
toujours beaucoup de floue dans les comptes cependant, méfiance
01/07/2021 par balbin.th 0
La verite finit toujours par eclater... revenons en au business model de S30: Ventes en hausse, du cash flow et des perspectives de hausse sur un marche porteur. Alors si en plus, ils trouvent un actionnaire de reference... ca ne peut que monter.
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +32.50 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat