Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SOCIETE GENERALE

GLE - FR0000130809 SRD PEA PEA-PME
33.095 € -0.42 % Temps réel Euronext Paris

Societe generale : Tirée par les activités de marché, Société Générale fait bien mieux qu'attendu au 3e trimestre

jeudi 8 novembre 2018 à 10h15
Frédéric Oudéa peut être satisfait du 3ème trimestre réalisé par son groupe

(BFM Bourse) - Sous l'impulsion de ses activités internationales et de marché, au contraire de ses pairs tricolores, Société Générale a publié des résultats très convaincants au troisième trimestre. L'action s'adjuge 3% de hausse jeudi matin.

Le bénéfice net du groupe Société Générale s'est envolé au cours du troisième trimestre, à 1,234 milliard d'euros, en hausse de 32,4% par rapport sur une an et très largement au-dessus du consensus établi par Factset, à 896 millions d'euros. Sur les trois premiers trimestres, le résultat net part du groupe s'est établi à 3,24 milliards d'euros, soit une progression de 18,4% sur un an glissant.

Les revenus de la banque rouge et noir suivent la même tendance avec une hausse de 9,6% du produit net bancaire à 6,53 milliards d'euros, assez largement supérieur, là aussi, au consens des analystes qui tablaient sur 6 milliards. Si l'on exclut la réévaluation des titres de la chambre de compensation Euroclear, dont l'impact positif sur les revenus du groupe est estimé à 271 millions d'euro, la progression ressort encore à +4,4%.

Progression sur l'ensemble des métiers

Dans le détail, Société Générale indique que les revenus de sa banque de financement et d'investissement ont augmenté de 7,7% à 2,17 milliards d'euros entre les troisièmes trimestres 2017 et 2018, portés par les activités de marché et les métiers de financement et conseil, contrastant avec BNP Paribas et Crédit Agricole qui ont au contraire fait état d'un repli à deux chiffres de leurs revenus dans les activités de marché sur la période écoulée. Sur un rythme similaire, les revenus tirés des activités de banque de détail et services financiers internationaux progressent de 7,3% à 2,09 milliards d'euros. Ces derniers profitent notamment de la hausse des taux d'intérêts et d'une bonne dynamique commerciale de tous les métiers du pôle (assurance, financements spécialisés, location longue durée et gestion de flotte de véhicules).

Malgré la persistance des taux bas, la banque de détail est également parvenue à faire grimper son chiffre d'affaires, de 1,8% à 1,9 milliard d'euros, notamment grâce à une stratégie commerciale centrée sur la clientèle fortunée et les entreprises. Le directeur général du groupe, Frédéric Oudéa, a évoqué, dans un communiqué, des "résultats trimestriels solides avec un bon niveau de rentabilité" et salué la "croissance confirmée des activités de banque de détail et services financiers internationaux" ainsi que la "bonne dynamique des activités de financement et conseil et de marché".

Recentrage de ses activités

Frédéric Oudéa profite également de cette publication trimestrielle pour confirmer que "le groupe poursuit l’optimisation de son portefeuille d’activités avec l’annonce de la cession de sa filiale polonaise". En plein recentrage de ses activités, le groupe avait en effet annoncé lundi la vente de sa filiale polonaise de banque de détail Euro Bank à Bank Millenium, première banque privée portugaise, pour un montant proche de 430 millions d'euros. Société Générale s'était déjà délesté, plus tôt cette année, de ses parts dans SG Albanie, Express Bank (Bulgarie) ou encore Self Trade Bank (Espagne). Parallèlement, la banque annonce la signature d'un accord avec son homologue allemand Commerzbank pour lui racheter ses activités actions et matières premières, sans préciser le montant de la transaction.

Règlement d'anciens litiges

"Le groupe met fin ce trimestre aux impacts financiers des grands litiges avec les autorités américaines relatifs à la période pré-crise financière" se réjouit enfin Frédéric Oudéa. Au troisième trimestre 2018, la banque a encore augmenté de 136 millions d'euros sa provision pour litiges dont le montant total atteignait 1,58 milliard d'euros à fin septembre. Société Générale avait déjà indiqué début septembre avoir alloué 1,1 milliard d'euros au dossier des sanctions américaines évoquées par Frédéric Oudéa et liées à de supposées violations d'embargos économiques, précisant qu'elle comptait clore ce chapitre "dans les prochaines semaines".

Société Générale tente en effet d'accélérer le règlement d'anciens litiges et a, en ce sens, déboursé 1,15 milliard d'euros en juin dernier auprès des autorités américaines et françaises pour solder deux dossiers qui l'empoisonnaient depuis des années: des soupçons de corruption avec le fonds souverain libyen (LIA) et les manipulations du taux interbancaire Libor. Le dossier libyen avait coûté près d'un milliard d'euros à la banque l'année dernière.

À 10h15, le titre Société Générale s'adjugeait 3,78% à 34,415 euros, soit la deuxième plus forte progression du CAC derrière Sodexo. En l'espace d'une semaine, SG a regagné plus de 5%, réduisant ainsi son repli depuis le début de l'année à -20%.

Quentin Soubranne - ©2018 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SOCIETE GENERALE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.20 % vs +1.09 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat