Bourse > Societe generale > Societe generale : Le secteur bancaire accuse encore le coup
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
50.000 € +1.18 % Temps réel Euronext Paris
49.325 €Ouverture : +1.37 %Perf Ouverture : 50.070 €+ Haut : 49.290 €+ Bas :
49.415 €Clôture veille : 3 127 690Volume : +0.39 %Capi échangé : 40 386 M€Capi. :

Societe generale : Le secteur bancaire accuse encore le coup

Le secteur bancaire accuse encore le coupLe secteur bancaire accuse encore le coup

(Tradingsat.com) - En légère hausse à l'ouverture, le secteur bancaire a rapidement fait marche arrière, dans un marché toujours inquiet par les faibles perspectives de croissance au sein de la zone euro, au lendemain de résultats électoraux pourtant rassurants en Grèce. Les investisseurs préfèrent jouer la prudence avant une adjudication de dette espagnole à court terme, alors que les taux d'emprunt ne cessent de s'envoler.

Par ailleurs, une étude défavorable publiée par Morgan Stanley accentue la pression autour des banques françaises. Le broker a en effet abaissé son opinion sur Société Générale de "Surpondérer" à "Pondérer en ligne" avec un objectif de cours revu à 21,3 euros contre 23 euros précédemment, et réduit son cours cible sur BNP Paribas (de 41,8 à 36,3 euros) et Crédit Agricole (de 4,18 à 3,67 euros).

La journée avait pourtant bien démarré pour les valeurs bancaires. La réunion du G20 qui se poursuit au Mexique a permis de dresser une liste de mesures destinées à recapitaliser les établissements financiers et améliorer les finances publiques des pays membres de la zone euro.

Le projet de communiqué que Les Echos se sont procurés fait en effet état d'un travail collectif "pour renforcer la demande et restaurer la confiance dans le but de soutenir la croissance et favoriser la stabilité financière afin de créer des emplois de grande qualité pour l'ensemble de nos concitoyens".

L'Europe serait explicitement mentionnée dans ce projet de texte final qui sera publié ce mardi en milieu d'après midi à Los Cabos, ajoute le quotidien économique.

"Dans le même temps, les divergences entre partenaires sont allées croissantes notamment entre le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France. Ces tensions arrivent à un moment inopportun mais illustrent bien l'inquiétude des dirigeants du monde et l'épuisement de leur capacité de réaction", commentent ce matin les analystes du CM-CIC Securities.

"Espérons que la deuxième journée se déroule mieux sinon il ne restera plus qu'à se tourner vers les banques centrales et, en premier lieu la Fed qui se réunit aujourd'hui et qui devra indiquer la suite qu'elle donne à son opération de Twist", ajoute ce broker.

A la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 ne progresse plus que de 0,1% à 3 068 points, les titres Société Générale (-1,9%), Crédit Agricole (-1,4%) et BNP Paribas (-1,3%) accusent encore le coup.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI