Bourse > Orange > Orange : Vers un renforcement de la concurrence dans les télécoms en Europe ?
ORANGEORANGE ORA - FR0000133308ORA - FR0000133308
14.200 € -2.34 % Temps réel Euronext Paris
14.565 €Ouverture : -2.51 %Perf Ouverture : 14.570 €+ Haut : 14.115 €+ Bas :
14.540 €Clôture veille : 11 768 400Volume : +0.44 %Capi échangé : 37 773 M€Capi. :

Orange : Vers un renforcement de la concurrence dans les télécoms en Europe ?

FRANCE TELECOMFRANCE TELECOM

(Tradingsat.com) - La commission européenne travaille sur un "ensemble de mesures visant à créer des conditions de marché homogènes et stables en Europe afin de renforcer la concurrence, l'investissement et la croissance sur le secteur des télécommunications, ce qui devrait rendre plus attractive la consolidation internationale".

C'est ce qu'a déclaré ce week-end Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne en charge du numérique, dans une interview au Financial Times. Le quotidien financier avait révélé la semaine dernière l'existence de discussions entre la Commission et les principaux opérateurs du Vieux Continent autour de la création d'un réseau fixe unifié au sein d'une structure.

Un projet que le PDG de France Télécom Orange a pourtant fermement démenti. "Il n'a jamais été question de construire un réseau paneuropéen", a déclaré Stéphane Richard, dont les propos ont été relayés ce lundi par La Tribune. Un tel projet "juridiquement et techniquement n'aurait pas grand sens", a-t-il précisé, tout en saluant la "prise de conscience" à Bruxelles de la nécessité d'adopter un modèle de régulation plus favorable à l'investissement.

L'idée de mutualiser les infrastructures est apparue lors d'une réunion privée entre Joaquin Almunia, commissaire européen à la Concurrence, et les patrons des entreprises de télécommunication, parmi lesquelles France Télécom, Deutsche Telekom, Telecom Italia et Telefonica, avait affirmé le quotidien britannique.

L’idée de Neelie Kroes est de favoriser le partage d’infrastructure et de fréquences, et de contraindre les opérateurs dominants à revendre de la capacité aux petits acteurs à des tarifs régulés et à des conditions qui encouragent l’investissement. Ainsi, les opérateurs virtuels (MVNOs) auront un sourcing compétitif pour la capacité réseau et de nouveaux acteurs pourront entrer sur le marché.

"Cela ressemble bien à une mauvaise nouvelle pour les grands opérateurs qui ont acquis des licences à prix d’or et devront les partager avec de nouveaux acteurs à des tarifs régulés", ont commenté lundi les analystes du CM-CIC Securities.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...