Bourse > Orange > Orange : Stéphane Richard sur un siège éjectable ?
ORANGEORANGE ORA - FR0000133308ORA - FR0000133308
14.775 € +0.92 % Temps réel Euronext Paris
14.650 €Ouverture : +0.85 %Perf Ouverture : 14.835 €+ Haut : 14.600 €+ Bas :
14.640 €Clôture veille : 2 803 110Volume : +0.11 %Capi échangé : 39 302 M€Capi. :

Orange : Stéphane Richard sur un siège éjectable ?

Stéphane RichardStéphane Richard

(Tradingsat.com) - Depuis la mise en examen mercredi de Stéphane Richard pour « escroquerie en bande organisée » dans le cadre de l’affaire Tapie, le maintien à la tête du groupe Orange de l’ex-directeur de cabinet de la ministre de l'Economie Christine Lagarde est devenu hypothétique. D'après les informations du Parisien, ses jours à la tête de l’opérateur historique de télécommunication seraient comptés.

Avant sa mise en examen, Stéphane Richard s’était prévalu de l'assurance de François Hollande qu’il resterait à son poste, jusqu'au terme de son mandat en 2014. Il disposait aussi du soutien du ministre de l’Economie Pierre Moscovici, du fait de sa proximité avec les réseaux strauss-kahniens et rocardiens, selon un fin connaisseur du dossier cité par Le Parisien.

Mais le journal souligne que le chef d'inculpation pour « escroquerie en bande organisée », « jugé infâmant et gravissime par le pouvoir », a changé la donne, et pourrait remettre en cause la promesse supposée de François Hollande.

Si Orange n’est pas une entreprise publique, l’Etat reste toutefois un actionnaire de poids du groupe de télécommunications, avec 27% des parts (en comptant les 13,5% du Fonds stratégique d'investissement) et trois des 15 sièges du conseil d'administration.

Prenant acte de la décision des magistrats instructeurs chargés du volet non-ministériel du dossier de l'arbitrage Tapie de mettre en examen Stéphane Richard, Pierre Moscovici a demandé mercredi la convocation du conseil d’administration d’Orange « dans les meilleurs délais ».

« Ce sera en début de semaine prochaine. », a précisé la ministre de l’Economie Numérique, Fleur Pellerin. Jugeant « posée » la question du maintien de Stéphane Richard, celle-ci a estimé que « la réponse devrait être apportée par le conseil d’administration ».


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...