Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ORANGE

ORA - FR0000133308 SRD PEA PEA-PME
9.702 € +1.55 % Temps réel Euronext Paris

Orange : Orange intéressé par la part de lagardère dans le monde

jeudi 17 juin 2010 à 18h28
Orange intéressé par la part de lagardère dans le monde

PARIS (Reuters) - Lagardère a annoncé jeudi qu'Orange lui avait fait part de son intérêt pour sa participation dans Le Monde, une initiative susceptible de raviver les craintes d'ingérence dans ce dossier sensible.

Le groupe de médias fondé par Jean-Luc Lagardère possède 17,3% du groupe Le Monde et 34% du Monde Interactif, la filiale internet du quotidien dont le conseil de surveillance prévoit de se prononcer le 28 juin sur l'identité de son futur repreneur.

"Arnaud (Lagardère) a répondu qu'il souhaitait sortir et que, donc, il était vendeur", a indiqué le porte-parole du groupe Lagardère, confirmant une information du site internet du Point.

Selon lepoint.fr, Lagardère envisagerait de céder ses parts pour au minimum une quarantaine de millions d'euros alors que de son côté Orange ne serait disposé à dépenser qu'une trentaine de millions.

France Télécom n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat.

"S'agissant de Orange, Stéphane Richard est le seul qui a eu une approche pragmatique dans le dossier du Monde. Il a commencé par vérifier auprès de Arnaud Lagardère si nous étions vendeurs", a expliqué le porte-parole, sans préciser la valorisation des parts de Lagardère dans Le Monde.

Ces déclarations interviennent alors que des rumeurs font état d'une initiative de l'Elysée pour éviter une vente du quotidien à un trio composé du banquier d'affaires Matthieu Pigasse, du mécène Pierre Bergé et du fondateur de Free Xavier Niel.

PARTICIPATION MARGINALE

Le directeur général de l'opérateur télécoms, Stéphane Richard, avait indiqué la semaine dernière qu'il était prêt à investir quelques dizaines de millions d'euros dans Le Monde mais que sa participation resterait marginale.

France Télécom avait ainsi fait savoir qu'il était en priorité intéressé par un partenariat industriel avec Le Monde pour l'accompagner dans sa transition dans le numérique.

Ancien directeur de cabinet de la ministre de l'Economie Christine Lagarde, Stéphane Richard dirige un groupe dont l'Etat détient toujours directement et indirectement près de 27% du capital.

De nombreux observateurs voient dans la candidature du trio Pigasse-Niel-Bergé une machine de guerre pour le Parti socialiste en vue de l'élection présidentielle de 2012.

Le ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, a récusé jeudi toute ingérence de Nicolas Sarkozy dans la recapitalisation du groupe Le Monde, idée qui relève selon lui du "fantasme".

L'opposition de gauche s'est inquiétée de possibles pressions du chef de l'Etat, qui a reçu la semaine dernière Eric Fottorino, le directeur du Monde.

Elle dénonce une "berlusconisation" de Nicolas Sarkozy, par allusion au président du Conseil italien Silvio Berlusconi, propriétaire de trois grandes chaînes en Italie et dont des proches sont administrateurs de la télévision publique, la Rai.

Julien Ponthus, Gérard Bon et Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez et Gilles Guillaume

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ORANGE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+325.90 % vs +11.11 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat