Bourse > Orange > Orange : Encore des acquisitions en Afrique
ORANGEORANGE ORA - FR0000133308ORA - FR0000133308
14.465 € +0.63 % Temps réel Euronext Paris
14.440 €Ouverture : +0.17 %Perf Ouverture : 14.535 €+ Haut : 14.385 €+ Bas :
14.375 €Clôture veille : 1 481 900Volume : +0.06 %Capi échangé : 38 478 M€Capi. :

Orange : Encore des acquisitions en Afrique

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au lendemain de l'annonce d'une acquisition au Libéria, Orange annonce de nouveau des opérations en Afique, où il couvrira 16 pays dès cette année. L'ex-France Telecom a ainsi signé l'accord d'achat, au Burkina Faso et en Sierra Leone, des filiales locales d'Airtel. Montant de la transaction : 7,9 fois l'excédent brut d'exploitation (EBITDA, en anglais), qui n'est pas précisé.

“Ces acquisitions font suite à l'accord initial signé entre Airtel et Orange en juillet 2015 concernant l'acquisition potentielle des opérations d'Airtel au Burkina Faso, Sierra Leone, Tchad et Congo Brazzaville. Les accords portant sur des acquisitions potentielles dans les deux pays restants sont arrivés à échéance”, précise Orange.

L'opération, qui sera réalisée par les filiales du groupe en Côte d'Ivoire et au Sénégal, porte sur un périmètre de 275 millions d'euros de CA et sur près de 5,5 millions de clients.

L'un des objectifs stratégiques d'Orange est de pénétrer “de nouveaux marchés émergents à fort potentiel.” A titre de comparaison, sur les neuf premiers mois de l'exercice 2015, Orange a réalisé 3,6 milliards d'euros de CA en Afrique et au Moyen-Orient, région qui concentrait alors 12% de ses ventes.

Le groupe y est dynamique : au 3e trimestre, sa croissance régionale atteignait + 6,8% en données comparables, soit une une accélération par rapport à la tendance des neuf premiers mois (+ 6%). Il s'agit de la division du groupe la mieux orientée, le CA d'Orange dans sa totalité affichant au T3 une croissance comparable symbolique de + 0,5%.



Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI