Bourse > Orange > Orange : Le marché veut croire au maintien de Stéphane Richard à la tête d'Orange
ORANGEORANGE ORA - FR0000133308ORA - FR0000133308
14.480 € +1.05 % Temps réel Euronext Paris
14.765 €Ouverture : -1.93 %Perf Ouverture : 14.785 €+ Haut : 14.395 €+ Bas :
14.330 €Clôture veille : 12 548 200Volume : +0.47 %Capi échangé : 38 518 M€Capi. :

Orange : Le marché veut croire au maintien de Stéphane Richard à la tête d'Orange

FRANCE TELECOMFRANCE TELECOM

(Tradingsat.com) - En nette baisse depuis la fin du mois de mai, le titre France Télécom rebondit lundi de plus de 4% vers les 7,7 euros, signant pour l'heure la meilleure performance au sein de l'indice CAC 40. La perspective de voir le PDG d'Orange Stéphane Richard rester à la tête de l'opérateur semble déjà saluée par les investisseurs.

Mis en examen dans le cadre de l'affaire Tapie, l'ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde au ministère de l'Economie devrait recevoir le soutien de son conseil d'administration dont celui de l'Etat qui détient 27% du capital de France Télécom et occupe trois des 15 sièges. Cette réunion très attendue par les marchés est prévue ce lundi à 15h30.

"Tant que Stéphane Richard peut être dirigeant de cette entreprise sans qu'il y ait de conséquences de la procédure judiciaire, il restera", a annoncé François Hollande lors de son intervention sur la chaîne M6 dimanche 16 juin, expliquant vouloir ne rien faire qui soit susceptible de déstabiliser Orange et ses 170 000 salariés.

Pas plus tard que ce matin, la Fédération Nationale des Cadres Dirigeants (FNCD) s'est elle aussi exprimée en faveur du patron d'Orange, saluant "l’action de fond menée par Stéphane Richard depuis sa nomination au poste de Président Directeur Général, en 2011, dans une période très critique".

Pour un analyste du CM-CIC, qui reste à "Conserver" sur le cours de Bourse du groupe, "France Telecom ne peut pas se permettre le luxe d’une crise de gouvernance alors qu’il affronte les vents contraires que l’on connait et que l’importance des effectifs, leur composition et le contexte social font que la structure de coûts est beaucoup moins flexible que celle des concurrents et des autres opérateurs historiques."


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI