Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ORANGE

ORA - FR0000133308 SRD PEA PEA-PME
9.588 € +0.27 % Temps réel Euronext Paris

Orange : La valeur "ballast" des portefeuilles de rendement

mercredi 24 novembre 2010 à 15h55
La valeur

(BFM Bourse) - Après la Grèce, les cas de l'Irlande et du Portugal en apportent une nouvelle preuve si besoin : les Etats sont loin d'être les prêteurs les plus fiables. En plus d'afficher de faibles rendements, les emprunts d'Etat ne sont donc pas très sûrs. En comparaison, les actions semblent finalement moins risquées, tout en promettant des dividendes souvent juteux, comme nous l'explique Guillaume Chaloin, gérant de MAM Europe Rendement chez Meeschaert.

Tradingsat.com : En quoi est-il intéressant d'investir aujourd'hui dans des valeurs de rendement ?

Guillaume Chaloin : Cela fait plusieurs mois que l'on constate un très fort écrasement des rendements obligataires au niveau mondial, et particulièrement en Europe. La problématique est la même sur les produits monétaires. En toute logique, les mois à venir devraient donc donner lieu à un transfert massif des produits de taux vers les marchés actions, et plus précisément vers les valeurs de rendement.

Tradingsat.com : Mais pourquoi privilégier les valeurs de rendement par rapport aux autres actions ?

Guillaume Chaloin : D'abord, il faut avoir conscience que 70% environ des valeurs du marché – en prenant le STOXX 600 comme référence - versent un dividende, avec des rendements qui avoisinent parfois les 8% ! La visibilité macroéconomique reste faible, comme peuvent l'illustrer les difficultés actuelles de l'Irlande et du Portugal. Nous nous trouvons probablement dans la partie plate du scénario de reprise en « racine carrée ». Le potentiel de hausse des actions apparaît donc limité par une relative incertitude sur l'activité des entreprises. Je parle de celles dont l'essentiel du chiffre d'affaires est réalisé dans les pays matures, et précisément en Europe. Cette incertitude s'accompagne d'une certaine volatilité. Or, les valeurs de rendement, du fait qu'elles offrent une bonne visibilité sur des revenus réguliers, versés chaque année, sont justement moins volatiles que les autres.

Tradingsat.com : Le rendement offert par ces actions est-il sûr ?

Guillaume Chaloin : On sort d'une période, jusqu'à 2009, où les dividendes d'un certain nombre de valeurs ont été réduits sensiblement, voire supprimés. Le point d'inflexion a maintenant été franchi. Après d'importantes restructurations, la capacité bénéficiaire des entreprises s'est redressée, et avec elle, les montants des dividendes devraient recommencer à augmenter, si cela n'est pas déjà fait ! Le dividende est un signal fort de la santé d'une entreprise.

Tradingsat.com : Comment construisez votre portefeuille ?

Guillaume Chaloin : J'applique d'abord un filtre quantitatif à l'entrée. Je ne retiens que les valeurs dont le rendement excède 2,5%. Mais la stratégie ne se résume pas à sélectionner les plus gros rendements, parce que le risque serait alors de générer un biais sectoriel. Par exemple, avant la crise financière, le secteur bancaire était un grand pourvoyeur de coupons… J'évite aussi les « obligations déguisées » ; je cherche toujours « une histoire » boursière qui permet d'espérer une hausse de la valorisation. Il vaut mieux ainsi éviter les sociétés dont le « pay out » - c'est-à-dire le taux de distribution - est très élevé, ce qui peut se faire au détriment de la capacité d'investissement dans l'outil de production. Enfin, la croissance régulière du dividende est aussi un élément très important.

Tradingsat.com : Total, France Télécom, Sequana figurent parmi les premières lignes du portefeuille…

Guillaume Chaloin : Sequana est une valeur dite « familiale ». Pascal Lebard, le PDG de ce groupe papetier, est très impliqué dans la bonne marche de l'entreprise, qui s'est formidablement redressée après avoir beaucoup souffert pendant la crise. Total est la 1ère position du fonds. Le rendement est relativement sain dans le secteur pétrolier. Il dépend d'éléments tangibles : des réserves pétrolières qui ne se renouvellent peut être pas aussi vite que souhaité et d'une demande soutenue par les énormes besoins des pays émergents. Total et Royal Dutch Shell font partie des sociétés les mieux gérées du secteur. France Télécom, du fait de l'importance du dividende, qui procure un rendement de 8%, sert un peu de « ballast » dans le portefeuille. Mais le titre a peut être aussi la capacité d'offrir une histoire boursière. Stéphane Richard, depuis son arrivée à la tête du groupe, a procédé à de nombreuses acquisitions dans les pays émergents, notamment en Afrique. Dans le secteur télécoms, ma préférence va néanmoins aux scandinaves Teliasonera et Telenor.

Tradingsat.com : Comment un investisseur qui achète des parts de votre fonds touche-t-il ses dividendes ?

Guillaume Chaloin : Une fois par an, le fonds détache au porteur le bilan de la moisson des dividendes perçus l'année précédente. En l'occurrence, mi-avril 2011, ils toucheront un coupon qui sera la résultante de tous les dividendes récoltés sur l'année 2010, au prorata de leur investissement. Je précise qu'il est possible d'investir dans le fonds MAM Europe Rendement de deux façons : via la part D, qui distribue les dividendes en numéraire, et la part C, qui réinvestit directement ces dividendes. Les porteurs de la part D toucheront l'équivalent d'un rendement de 4% en avril prochain.

Propos recueillis par François Berthon

Visualisez les prochains détachements et paiements de dividende sur le marché parisien dans notre rubrique Dividendes (cliquez ici).

©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ORANGE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.20 % vs +11.84 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat