Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

MAUNA KEA TECH

MKEA - FR0010609263 SRD PEA PEA-PME
1.130 € +11.88 % Temps réel Euronext Paris

Mauna kea tech : La BEI va financer Mauna Kea Technologies via un prêt d'au moins 11,5 millions d'euros

jeudi 20 juin 2019 à 18h00
La BEI apporte 11,5 millions d'euros à Mauna Kea, jusqu'à 22,5 millions à terme

(BFM Bourse) - Après Carmat, Nanobiotix ou Valneva, la Banque Européenne d’Investissement va apporter son soutien à Mauna Kea Technologies. L'inventeur du plus petit microscope au monde, permettant de diagnostiquer pendant même l'examen du patient d'éventuelles lésions cancéreuses, se voit accorder un prêt jusqu'à 22,5 millions d'euros.

Semaine faste pour Mauna Kea Technologies, la société fondée par Sacha Loiseau à l'origine d'un appareil d'endomicroscopie, baptisé Cellvizio, permettant une détection plus efficace des cellules anormales. Après avoir obtenu mardi -près de cinq ans après la commercialisation- le remboursement par l'assurance maladie de l'examen mené avec cette plate-forme pour détecter le cancer de l'oesophage, l'entreprise a conclu avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI) un accord en vue d'un prêt pouvant aller jusqu'à 22,5 millions d'euros.

"Nous sommes heureux de compter la Banque Européenne d’Investissement comme nouveau partenaire financier. Ce prêt améliorera considérablement notre visibilité financière et soutiendra notre capacité à atteindre nos objectifs stratégiques de croissance au cours des années à venir", a souligné le directeur financier de Mauna Kea, Christophe Lamboeuf.

Concrètement, la BEI libérera dans les prochaines semaines une première tranche de 11,5 millions d'euros. Deux tranches supplémentaires, de 6 puis 5 millions d'euros, pourront être débloquées dans les années à venir sous réserve de l’atteinte de certains jalons, liés à sa capacité de développement commercial mais aussi en matière de financement en capitaux propres. Le prêt de la banque de l'Union européenne, acteur clé de la relance de l'investissement en Europe dans le cadre du plan Juncker, est assorti de sûretés et prévoit l’émission de bons de souscription d’actions au profit de la BEI pour les deux premières tranches, portant respectivement sur 1.450.000 et 300.000 actions (soit 5,75% et 1,2% du capital social actuel).

"Ce projet s’inscrit pleinement dans le mandat fixé à la BEI par ses actionnaires - les Etats-membres de l’UE - consistant à soutenir l’innovation partout en Europe", a souligné le vice-président de la BEI, Ambroise Fayolle. La banque a largement investi en France (8,6 milliards d'euros en 2017 au total) notamment dans des entreprises innovantes comme Carmat, Valneva ou Nanobiotix.

"La medtech Mauna Kea Technologies, avec sa plateforme unique d'endomicroscopie laser confocale, a le potentiel pour devenir un leader mondial dans son domaine et représente l’exemple même d’entreprises essentielles pour l’avenir de l’économie européenne, combinant un niveau élevé de recherche en innovation et l’emploi de main d’œuvre hautement qualifiée", a ajouté Ambroise Fayolle.

"Nous sommes très heureux d'annoncer cet accord de financement avec la BEI, qui confirme l'importance que nous accordons à l'innovation et au développement de technologies uniques dans le domaine des dispositifs médicaux pour améliorer la qualité des soins pour les patients du monde entier", a déclaré de son côté Robert Gershon, directeur général de Mauna Kea.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur MAUNA KEA TECH en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.10 % vs -3.40 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat