Bourse > Legrand > Legrand : Une prudence pour 2016 mal accueillie en Bourse
LEGRANDLEGRAND LR - FR0010307819LR - FR0010307819
60.790 € +0.48 % Temps réel Euronext Paris
60.520 €Ouverture : +0.45 %Perf Ouverture : 60.970 €+ Haut : 60.270 €+ Bas :
60.500 €Clôture veille : 286 237Volume : +0.11 %Capi échangé : 16 172 M€Capi. :

Legrand : Une prudence pour 2016 mal accueillie en Bourse

(Tradingsat.com) - Le fabricant de matériel électrique Legrand était sanctionné en Bourse jeudi matin (-5,5% à 43,5 euros) après avoir annoncé des prévisions prudentes pour cette année et des résultats 2015 marqués par une croissance organique de ses ventes quasi stable.

Cette année, Legrand a en effet renouvelé des objectifs mesurés, "ce qui est habituel" selon Oddo, tablant sur une évolution du chiffre d'affaires hors effet de change et variation de périmètre dans une fourchette comprise "entre -2 et +2%", et une marge opérationnelle ajustée située "entre 18,5 et 19,5%" du chiffre d'affaires, a annoncé son PDG Gilles Schnepp lors d'une conférence téléphonique.

"Pour 2016, les anticipations macroéconomiques sont devenues récemment plus prudentes et certaines nouvelles économies pourraient rester affectées par des conditions économiques défavorables", a-t-il justifié.

Mais en même temps, il a estimé que "le marché de la construction pourrait avoir atteint un point bas dans certains pays matures d'Europe, ce qui est évidemment un point positif, et il devrait rester porteur dans d'autres pays, on pense notamment aux Etats-Unis".

Le bénéfice net a pourtant progressé de 3,6% à 550,6 millions d'euros, mais légèrement en deçà des attentes des analystes qui tablaient sur 558 millions d'euros, tandis que la marge opérationnelle ajustée avant acquisitions s'établit à 19,4% du chiffre d'affaires, en ligne avec l'objectif affiché par le groupe et resserré en novembre.

Le chiffre d'affaires a lui atteint 4,8 milliards d'euros, en légère hausse de 0,5% en organique, et conforme aux prévisions des analystes. Le groupe historiquement basé à Limoges a ainsi tiré profit, contrairement à certains de ses concurrents, de sa faible exposition dans les pays émergents qui connaissent un ralentissement de leur économie, notamment le Brésil et la Chine, et à des activités limitées auprès de l'industrie pétrolière et gazière affectée par la forte chute des prix du pétrole.

"Les Bric sans l'Inde (Brésil, Russie, Chine) représentent seulement 10% du chiffre d'affaires de Legrand", a insisté M. Schnepp. Comme attendu, les Etats-Unis sont désormais le premier marché de Legrand devant la France, grâce à une "très bonne performance" l'an dernier a commenté son PDG, avec une croissance des ventes de 5%, qui s'explique par la bonne tenue du secteur de la construction et l'annonce d'une nouvelle génération d'un dispositif de protection intégrée dans les prises de courant très répandu dans ce pays. C'est tout l'inverse dans l'Hexagone, où les ventes ont continué de baisser (-2,5%) pénalisées par des constructions neuves en repli.

Dans ce contexte et fort de ses résultats, le groupe proposera à sa prochaine assemblée générale du 27 mai un dividende de 1,15 euro, en hausse de 4,5%, soit un rendement de 2,7%.

Pour Oddo, les arguments pour rester à "l'Achat" demeurent : fort pricing power, plus forte génération de Free cash flow du secteur, exposition à la Construction à hauteur de 93% du chiffre d'affaires, c’est-à-dire une exposition à certains segments dans les pays matures en phase de stabilisation et/ou recovery, tels que l’Italie, la France ou les Etats-Unis. En conséquence, l'analyste réitère son objectif de cours de 57 euros.

S.B. avec AFP


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI