Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

FNAC DARTY

FNAC - FR0011476928 SRD PEA PEA-PME
57.050 € -0.78 % Temps réel Euronext Paris

Fnac darty : Le retour des dividendes réveille Fnac Darty en Bourse

mercredi 24 février 2021 à 11h09
Le versement d'un dividende est applaudi par le marché

(BFM Bourse) - Fnac Darty a dévoilé sa nouvelle feuille de route à horizon 2020, concomitamment à sa présentation de résultats annuels meilleurs qu'escompté, portés par l'essor des ventes numériques dont le groupe fait sa priorité pour les années à venir.

Parmi les meilleures performances de ce début de matinée sur le marché parisien, Fnac Darty grimpe de 10,4% à 52,1 euros vers 10h30, au plus haut depuis le 12 janvier, le marché appréciant la solide publication annuelle du groupe qui lui permet "de proposer à l'assemblée générale du 27 mai prochain la réactivation de sa politique de retour à l’actionnaire et la distribution d’un dividende ordinaire de 1,00 euro par action". Celui-ci "représente un taux de distribution d’environ 30%" du bénéfice net, soit dans la fourchette basse (30 à 40%) que le groupe s'était fixé à moyen terme en février dernier avant de devoir y renoncer deux mois plus tard en raison de la chute d'activité induite par la fermeture des magasins.

S'il est validé par les actionnaires lors de l'AG, ce dividende sera le premier versé par Fnac Darty depuis son introduction en Bourse en 2013. Le groupe ajoute en outre -dans le communiqué où il dévoile son nouveau plan stratégique- avoir l'objectif de "porter ce montant à 1,5 euro par action dès l'année prochaine". Pour mémoire, avant son entrée en Bourse, le groupe avait versé un dividende net par action de 1,24 euro en 2012 et de 19,63 euros en 2011.

Bond spectaculaire des ventes en ligne

Ce tour de force a été rendu possible grâce aux "performances 2020 qui confirment la puissance du modèle omnicanal de Fnac Darty dans une année de crise inédite". De fait, le distributeur spécialisé affiche sur l'ensemble de l'exercice écoulé un chiffre d'affaires en hausse de 0,6% à données comparables à 7,49 milliards d'euros, notamment porté par un bond de 55% de ses ventes en ligne et une forte croissance des ventes au dernier trimestre à (+9,6% en organique). Ce chiffre ressort nettement supérieur aux prévisions formulées par le groupe en juin dernier, lorsqu'il anticipait alors une perte de revenus de l'ordre de 400 millions d'euros.

Fnac Darty est également parvenu à préserver son bénéfice net (des activités poursuivies) qui ressort à 96 millions d'euros, en baisse de seulement 16% sur un an. Le groupe a par ailleurs poursuivi une forte génération de cash-flow libre opérationnel, à 192 millions d'euros en 2020, soit 19 millions de plus que lors de l'exercice précédent, tandis que son résultat opérationnel courant (à 215 millions, -26,6%) a pâti de la forte baisse de son activité billetterie, "peu contributive en termes de chiffre d'affaires mais très contributive en terme de marge" explique le groupe.

"La force et la pertinence de notre modèle omnicanal nous ont permis de délivrer de solides performances sur cet exercice" se félicite le directeur général Enrique Martinez. "Ces performances nous donnent aujourd’hui l’opportunité de procéder au remboursement, d’ici avril 2021, du PGE [de 500 millions d'euros, NDLR] obtenu en avril dernier" ajoute-t-il, avant de saluer "un instrument extrêmement intelligent qui a beaucoup aidé à créer de la confiance" mais dont le groupe n'a plus l'utilité.

Mécanisation de la plateforme logistique

Le distributeur de produits électroniques, culturels et d'électroménager a simultanément dévoilé sa nouvelle feuille de route. Baptisé Everyday, plan stratégique prévoit notamment de réaliser 30% du chiffre d'affaires sur Internet d'ici 2025, "dont la moitié en omnicanal grâce au succès du "click and collect", qui "reflète la complémentarité des magasins et du web", selon son communiqué. Pour y parvenir, Fnac indique que "plus de 50% de l’enveloppe des investissements du groupe sur la période du plan sera ainsi dédiée au soutien de la croissance des ventes numériques, et notamment pour la modernisation et la mécanisation de la plateforme logistique". À titre d'indication, l'envolée des ventes en ligne en 2020 a porté à 29% la part de celles-ci dans les revenus de Fnac, contre 19% en 2019.

Le groupe prévoit aussi d'"augmenter sa marge brute principalement grâce au modèle de vente par abonnement des services, fortement générateur de marge", et propose par exemple un service de réparation et d'assistance à domicile depuis fin 2019 pour les ventes de gros électroménager. Le groupe veut enfin générer environ 500 millions d'euros de liquidités sur la période 2021-2023. Un objectif conforme aux attentes de Clément Genelot, analyste spécialiste du secteur de la distribution à Bryan Garnier, qui ne voit toutefois "pas grand chose de nouveau" dans ce plan stratégique faisant de l'entreprise "un groupe de rendement avec la volonté de rendre le plus de trésorerie possible à ses actionnaires, en l'absence d'opportunités de faire croître le business", a-t-il expliqué à l'AFP.

(avec AFP)

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur FNAC DARTY en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.90 % vs +26.07 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat