Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

FNAC DARTY

FNAC - FR0011476928 SRD PEA PEA-PME
33.360 € -1.88 % Temps réel Euronext Paris

Fnac darty : Les ventes en ligne permettent à Fnac Darty de limiter les dégâts pendant le confinement

lundi 20 avril 2020 à 11h02

(BFM Bourse) - Malgré la chute des ventes au mois de mars, le chiffre d'affaires trimestriel de Fnac Darty ressort légèrement au-delà des attentes grâce à une très forte croissance du e-commerce dans l'ensemble des pays pendant la période de confinement. Alors que le groupe sécurise par ailleurs son horizon financier, l'action accélère vivement.

L'e-commerce permet pour l'instant à Fnac Darty de sauver les meubles. Après une hausse de 3,70% vendredi, le cours de l'action accélère de 8,37% à 27,96 euros lundi vers 10h00 -la meilleure performance de l'ensemble des valeurs du SRD à ce stade- dans le sillage de l'annonce d'un chiffre d'affaires trimestriel moins dégradé que redouté, en baisse de "seulement" 7,9%.

Au cours des trois premiers mois de 2020, le chiffre d’affaires du groupe issu de la fusion de Fnac et de Darty en 2016 s'est élevé à 1,49 milliard d'euros, en recul de 7,9% en données publiées, soit de 10,3% en données comparables, avec -11,1% sur la zone France et Suisse, -9,8% dans la péninsule ibérique, alors que la baisse s'est limitée à -3,5% en Belgique et au Luxembourg.

En janvier et février, dans un contexte de consommation marqué par la prolongation des grèves en France en janvier et un raccourcissement de la période de soldes, le chiffre d'affaires en comparable a été stable, tandis que des retards de production liés à des perturbations des bases industrielles en Chine ont commencé à apparaître en février. Fnac Darty a alors mis en place des mécanismes d’ajustements de ses approvisionnements qui a permis d’assurer un bon niveau de disponibilité de certains produits-clés (et de répondre ensuite à la forte demande sur les plateformes e-commerce).

Ventes en ligne doublées fin mars

Courant mars 2020, l'accélération de la crise sanitaire a brutalement affecté l’activité. En raison de la mise en place de mesures de confinement dans tous les pays du groupe, les ventes en magasins ont d’abord très fortement diminué, puis ont été totalement mise à l’arrêt, conduisant sur le mois à un effondrement de 30% du chiffre d'affaires.

En parallèle, grâce à la réactivité de ses équipes face à un contexte très perturbé, le groupe a réussi à doubler ses ventes e-commerce sur les quinze derniers jours de mars (soit +19% à l'échelle du trimestre), et ce, dans tous ses pays. "Grâce à l’agilité de son modèle omnicanal unique, Fnac Darty a réaffecté rapidement ses ressources pour renforcer ses capacités digitales et ses activités de services. Le groupe, 2e acteur e-commerce en France, s’est appuyé sur ses plateformes e-commerce puissantes, qui représentaient déjà 20% de son chiffre d’affaires en 2019, et qui sont dimensionnées pour supporter de très fortes sollicitations. En effet, les capacités digitales importantes de Fnac Darty, qui ont permis de réaliser à plusieurs reprises de fortes croissances lors des périodes comme Black Friday, et l’engagement sans réserve de ses équipes, lui permettent de faire face à de très fortes demandes de produits, en dépit d’un contexte opérationnel difficile", précise le groupe dans son communiqué.

Les ventes en ligne se sont révélées particulièrement dynamiques dans les segments informatique, liée au développement du télétravail, téléphonie et télévision, et dans la catégorie électroménager, portée notamment par les réfrigérateurs, les congélateurs et les machines à laver. Les produits éditoriaux ont enregistré une croissance à deux chiffres pour les livres et les jeux.

Pour autant, la perte de chiffre d’affaires en magasins aura un impact négatif matériel sur les résultats financiers du groupe en 2020, qui a déjà indiqué le 17 mars ne plus être en mesure de confirmer ses objectifs, la disparition des ventes de services -comme la billetterie- affectant négativement la marge.

Un prêt garanti par l'Etat de 500 millions d'euros

Compte tenu de l’arrêt brutal des activités en magasins, intervenant à un moment habituellement bas dans le cycle de trésorerie annuel (toujours caractérisé par une forte saisonnalité dans le secteur de la distribution spécialisée), le groupe a intégralement tiré mi-mars "de façon préventive" sa ligne de crédit revolving de 400 millions d’euros et a mis en place en parallèle un prêt garanti par l’Etat de 500 millions d’euros d’une maturité d'un an, avec option d’extension de cinq ans. De plus, Fnac Darty a obtenu l’engagement des prêteurs d’accepter la suspension de ses covenants financiers pour les mois de juin et décembre 2020.

Dès le 16 mars, le groupe a mis au chômage partiel 80% des salariés en France, et des mesures similaires ont été ensuite mises en place dans les autres pays. L'entreprise procède à la réévaluation du paiement des loyers et au décalage du paiement des impôts et charges sociales, conformément aux mesures mises en place par le gouvernement, ainsi qu’à l’ajustement de son modèle opérationnel en optimisant ses dépenses courantes et ses dépenses d’investissement

En contre partie, le conseil d'administration a retiré la proposition de dividende de 1,50 euro par action pour 2019, et ne procédera pas à des programmes de rachat d’actions en 2020. La politique de retour à l’actionnaire à moyen terme, qui visait à distribuer 30 à 40% du bénéfice, est également suspendue et sera réexaminée ultérieurement. Par ailleurs, la rémunération globale du président, Jacques Veyrat, et du directeur général, Enrique Martinez, versée en 2020, sera diminuée de 25%, pendant toute la période durant laquelle des salariés se trouveront en situation de chômage partiel au motif de la crise sanitaire du Covid-19. Il en sera de même, pour la rémunération globale allouée aux membres du conseil d’administration versée en 2021 au titre de 2020, et concomitamment la rémunération fixe 2020, des membres du comité exécutif, sera réduite à hauteur de 15%, pendant la même période.

Bien qu'il table sur une reprise très progressive de la fréquentation en magasins, et sur une forte baisse du résultat opérationnel courant cette année, le bureau d'études Midcap Partners maintient un biais positif sur la valeur. "Notre recommandation d'achat est maintenue considérant que Fnac Darty fera partie des acteurs de la distribution spécialisée les moins durement impactés par la crise actuelle", indique l'analyste Florent Thy-Tine, citant notamment la progression plus forte qu'attendu des ventes en ligne.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur FNAC DARTY en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.20 % vs -1.73 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat