Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

FNAC DARTY

FNAC - FR0011476928 SRD PEA PEA-PME
33.480 € -1.47 % Temps réel Euronext Paris

Fnac darty : Cette curieuse plainte à retardement qui pèse sur Fnac Darty en Bourse

lundi 3 février 2020 à 17h10
Visé par une plainte à 100 millions d'euros, Fnac Darty recule en Bourse

(BFM Bourse) - Fnac Darty évolue en net repli lundi à la Bourse de Paris après avoir confirmé qu'il était visé par une plainte du liquidateur d'une ancienne filiale de Darty, Comet Group, pour un montant de 83 millions de livres. Le distributeur spécialisé conteste fermement le bien-fondé de la requête.

Un nouveau caillou dans la chaussure de Fnac Darty. Déjà en difficultés depuis le début de l'année (-17,8% depuis le 1er janvier) en raison d'un avertissement publié mi-janvier lors de son point d'activité -le groupe a notamment admis avoir été durement touché par les mouvements sociaux du mois de décembre, estimant à 70 millions d'euros sa perte de chiffre d'affaires au dernier trimestre- Fnac Darty se voit aujourd'hui réclamer 83 millions de livres (environ 98 millions d'euros) par le liquidateur judiciaire d'une ancienne filiale de Darty, Comet Group.

Le contentieux remonte à 2012. Le groupe britannique Kesa Electricals, alors propriétaire de l'enseigne de distribution Darty, avait cédé sa branche britannique Comet Group, centrée sur l'exploitation de magasins de biens électroniques au Royaume Uni. L'opération avait été réalisée à perte, Comet ayant été vendu pour deux livres symboliques à une société d'investissement, OpCapita, et a dû mettre la main à la poche pour garantir la transaction, en s'engageant à investir 50 millions de livres. Quelques mois plus tard, en fin d'année 2012, Comet -qui employait près de 6.000 personnes dans plus de 200 magasins- avait mis la clé sous la porte.

Après la cession de Comet, destinée à désendetter le groupe, Kesa Electricals s'était rebaptisé du nom de son enseigne Darty Plc (la nouvelle entité rassemblait également les enseignes BUT (France), Vanden Borre (Belgique) ou BCC (Pays-Bas)... avant d'être rachetée par la Fnac en 2016.

Selon Fnac Darty, le liquidateur de Comet Group "allègue qu'en février 2012", soit "antérieurement à l'acquisition de Darty par Fnac", Comet, qui était déjà en état de cessation de paiements, "aurait remboursé une dette intragroupe" à Kesa International Limited. "Aucun élément concernant ce dossier n'avait été porté à la connaissance du groupe Fnac au moment de l'acquisition de Darty", se défend le groupe tricolore. Fnac Darty "conteste fermement le bien-fondé de la requête, et prend les mesures nécessaires pour défendre ses intérêts".

L'information, dévoilée samedi par le Financial Times, fait néanmoins reculer le titre Fnac Darty lundi sur le marché parisien. Après avoir lâché près de 5% peu après 11h, celui-ci a progressivement effacé ses pertes et n'affiche plus qu'un recul de 1,95% à 43,2 euros à 17h00.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur FNAC DARTY en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.80 % vs -1.64 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat