Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 564.56 +0.16 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Une toile de fond à dominante rouge, 17% de reflux au 1er semestre

vendredi 1 juillet 2022 à 08h30

(BFM Bourse) - Sur gap relativement ample jeudi, le seuil symbolique des 6 000 points a été rompu, dans des volumes épais pour la dernière séance du mois, du trimestre et du semestre. Le CAC 40 a perdu 1,80% à 5 922 points, lourdement pénalisé par ses poids lourds: BNP-Paribas (-3,64% à 45,365 euros), ArcelorMittal (-3,72% à 21,51 euros), Sanofi (-4,50% à 96,34 euros), Société Générale (-6,28% à 20,89 euros), et Alstom (-8,13% à 21,59 euros). La psychologie de marché reste empreinte de peur de voir les principaux pôles économiques de part et d'autre de l'Atlantique passer par la case récession. A ce propos, Jerome Powell, le président de la banque centrale des Etats-Unis, a reconnu mercredi qu'il existe un risque d'en faire trop en matière de durcissement monétaire, mais qu'il préfère courir ce risque plutôt que celui de laisser davantage filer l'envolée des prix. Aucune garantie que la Fed parvienne à éviter une récession dans la bataille...

Les données macroéconomiques à valeur de baromètre de confiance publiées tout récemment (climat des affaires en Allemagne, confiance du consommateur américain) pèsent lourdement, dans un climat assombri par la perspective d'une inflation durablement haute. Les derniers chiffres publiés hier matin par l'INSEE le confirme pour la France, avec un IPC à +0,7% d'un mois sur l'autre. Hier Tout comme l'indice des prix PCE (Personal Consumption Expenditures Index), mesure de prédilection de la Fed dans son appréciation de la dynamique des prix, qui est ressorti à +0,3% en rythme mensuel. RAS par ailleurs sur les nouvelles inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, à 231 000 nouvelles unités, très proches des attentes.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé la séance de jeudi en territoire rouge, à l'image du Dow Jones (-0,82% à 30 775 points) ou du Nasdaq Composite (-1,33% à 11 028 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,88% à 3 785 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0460$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 105,0$.

A suivre en priorité à l'agenda statistique ce vendredi, une batterie d'indicateurs baromètre d'activité PMI (enquêtes auprès des directeurs des achats), pour l'industrie en données finales. Les données synthétiques pour l'ensemble de la Zone Euro sont attendues pour 10h00. A suivre également avec la plus grande attention ce qui constitue le point d'orgue statistique de la semaine, à savoir les toutes premières estimations de l'inflation au sens des IPC, aux Etat-Unis, pour le mois qui vient de s'achever, à 14h30. A suivre pour les Etats-Unis l'ISM manufacturier à 15h45.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le tableau est sombre.

Les signaux vendeurs se sont multipliés depuis la combinaison de bougies en "étoile du soir" (27, 30 et 31 mai). Les ouvertures successivement en gap baissier des deux dernières séances de la semaine 23, puis de la première séance de la semaine 24, ont été accompagnées d'une mobilisation continue du camp vendeur en cours de séance et de clôture sur les points bas de séance. Le tout dans des volumes en nette hausse. La dynamique de la participation aura suivi celle des dégagements, alors même que le CAC aura réintégré la partie inférieure à une oblique baissière qui garde ses attributs de résistance.

Le rebond technique amorcé la semaine passée (S25) reste à ce stade anecdotique au regard des volumes de transactions l'accompagnant et au regard des pertes initiales. Il s'est précocement arrêté, et la reprise des pressions vendeuses, sur gap, sur rupture de seuil symbolique (les 6 000 points), et dans de forts volumes, laisse augurer une poursuite des dégagements.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 6000.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
6000.00 / 6156.00
Support(s) :
5860.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Une toile de fond à dominante rouge, 17% de reflux au 1er semestre (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Une toile de fond à dominante rouge, 17% de reflux au 1er semestre (©ProRealTime.com)
©2022 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.70 % vs +32.05 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat