Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 940.94 +0.24 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Un jeu d'équilibriste sous un ciel menaçant

vendredi 25 septembre 2020 à 08h35

(BFM Bourse) - Le CAC a perdu 0,83% à 4 762 points jeudi, sur fond de craintes sur le front sanitaire. M. Olivier Véran, Ministre de la Santé, a annoncé mercredi soir des mesures radicales, en particulier la fermeture totale des bars et restaurants dans la Métropole d'Aix-Marseille et en Guadeloupe, ainsi que des mesures de restriction dans plus d'une dizaine de métropoles.

A la situation sanitaire qui préoccupe très largement les marchés, s'ajoute le sentiment qu'une fois que les grandes Banques Centrales ont usé de leur arsenal, leur capacité à redonner de la confiance s'amenuisent. En cas de confirmation de seconde vague épidémique sur les principales puissances économiques de la planète, quid de la réponse monétaire ? C'est le sentiment qu'a, sans le vouloir, communiqué J. Powell, Président de la Fed, lors de la seconde partie de sa traditionnelle audition devant une commission de parlementaires américains mercredi.

Bref, le degré d'incertitudes qui entourent la reprise économique paralyse toujours la plupart des initiatives des acheteurs.

Au chapitre statistique jeudi, l'indice IFO du climat des affaire en Allemagne a certes progressé ce mois-ci, à 93.4, mais légèrement en-deçà des attentes. Pour rappel, le climat des affaires IFO est basé sur environ 9 000 réponses mensuelles d'entreprises des secteurs de la fabrication, des services, du commerce et de la construction. Les entreprises sont invitées à donner leur appréciation de la situation actuelle des affaires et leurs attentes pour les six prochains mois.

Outre Atlantique, on signalera des nouvelles inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, à un niveau encore très ferme à 870 000. Les ventes de logements neufs (août) ont revanche dépassé les attentes.

Côté valeurs, l'aérien et l'aéronautique a encore perdu beaucoup de terrain.Toujours confronté à un bouleversement du marché aérien dans un monde pandémique, Airbus a perdu 3,46% à 59,65 euros alors que Delta Air Lines discuterait du report de la livraison d'une quarantaine d'appareils. Le motoriste Safran a lâché 3,40% à 82,88 euros. Air France a lâché 6,77% à 3,018 euros. Côté services aéroportuaires, ADP a perdu 3,21% à 83,00 euros.

Le secteur des services pétroliers était lourdement attaqué une nouvelle fois, à l'image de TechnipFMC (-5,16% à 5,262 euros), de CGG (-5,35% à 0,5310 euro) ou de Vallourec (-6,82% à 15,55 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé une séance compliquée légèrement dans le vert, à la faveur d'espoir d'une entente au Congrès sur le plan de relance budgétaire. Le Dow Jones a grignoté 26 815 points et le Nasdaq Composite 0,37% à 10 672 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grappillé 0,30% à 3 246 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1670$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 40.45$.

À l'agenda statistique ce vendredi, à suivre en priorité la masse monétaire M3 en Zone Euro à 10h00 et les commandes de biens durables aux Etats-Unis à 14h30.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: ce vendredi est le dernier jour de négociations des ordre SRD pour septembre.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le baromètre parisien a pris en début de semaine un directionnel de très court terme tranché, qui s'aligne sur l'orientation du trend de fond. Après de nombreuses séances de congestion autour du seuil symbolique des 5 000 points, le CAC 40 a "lâché", et ce dans des conditions techniques très nettes:

- un gap baissier, même relativement mince, tout d'abord (4 978 - 4 949 points)
- des volumes épais
- une fédération sectorielle importante de façon générale, et une prédominance des secteurs les plus attaqués en mars
- une bougie d'école en marubozu noir, qui caractérise une mobilisation du camp vendeur tout au long de la séance.

Dans l'immédiat, le prochain garde-fou est à proximité immédiate des 4 700 points. A l'issue de quoi un rebond de contestation, dont l'ampleur sera analysé, est attendu. Nous attirons l'attention sur le fait qu'en deçà des 4 700 points, un potentiel baissier important se dessine en l'absence de support avant les 4 370 points. Avis neutre à l'échelle de la séance à venir, dont le déroulé sera important car il affinera la structure de la bougie hebdomadaire...

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4700.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 1R82S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5000.00 / 5132.00
Support(s) :
4700.00 / 4368.00 / 4150.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Un jeu d'équilibriste sous un ciel menaçant (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Un jeu d'équilibriste sous un ciel menaçant (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+333.50 % vs -0.61 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat