Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 619.21 -0.18 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Un équilibre aussi parfait que précaire

jeudi 4 février 2021 à 08h33

(BFM Bourse) - Le CAC 40 a terminé la séance de mercredi sur un équilibre aussi parfait que précaire à 5 563 points, alors que le rebond entamé depuis le début de la semaine n'aura à aucun moment mobilisé suffisamment d'acheteurs, ni fédéré l'ensemble des secteurs de la cote.

La psychologie de marché reste versatile, avec la problématique à très fort enjeu de l'accès aux doses vaccinales. La campagne vaccinale est complexe du point de vue logistique, avec des déploiements très disparates selon les pays membres de l'UE. Par ailleurs, l'apparition de nouveaux variants plus contagieux continue de pousser les gouvernements à des raffermissements des mesures de restriction, particulièrement en Europe. La France a pour l'instant repoussé l'option d'un nouveau confinement, scénario qui n'est pourtant pas formellement exclu.

"Tous les adultes qui le souhaitent auront accès au vaccin avant la fin de l'été", a toutefois promis le chef de l'Etat lors d'une intervention télévisée avant-hier soir. E. Macron a annoncé qu'il y aurait au tournant des mois de février et mars quatre sites de production de vaccin sur le territoire national. M Castex, Premier Ministre, s'exprimera en fin d'après-midi devant les Français.

Les liens entre macroéconomie et pandémie sont étroits mais toujours aussi difficiles à lire. "Tant derrière la baisse de la croissance en Zone Euro que dans le sillage des changements politiques éventuellement en cours en Italie, il y a la question du soutien budgétaire", ressent Hervé Goulletquer (LBPAM). "Une nouvelle initiative à venir très vite ne serait-elle pas la bienvenue ? Ce qu’on observe à l’heure actuelle aux Etats-Unis le fait dire. En fait, au moment où on parle, il est difficile de se faire une idée de ce qui serait « dans le tuyau ». Des calculs de coin de table, pour ce que cela vaut, laissent à penser que le soutien, mesuré au travers de l’évolution du solde structurel primaire, passerait de 6 points de PIB en 2020 à quelque chose peut-être autour de 2 points en 2021. Par ailleurs, les versements en provenance du plan européen n’interviendraient qu’en seconde partie d’année et ne « pèserait » que quelques petits dixièmes de points de PIB (mais plus pour les « heureux » élus ; disons peut-être 0,5 point pour l’Italie et au moins 1 point pour la Grèce)."

Au chapitre statistique, c'était au tour mercredi des différents indices des prix à la consommation en Zone Euro de retenir l'attention des opérateurs. Ils dépassent leurs consensus respectifs, et ce quelle que soit l'assiette de produit retenue. En données corrigées de éléments volatils (alimentation, énergie, alcool et tabac), les prix ont progressé en données annualisées de 1.4%. Quant au PMI services en données finales pour décembre, bien que significativement sous la barre des 50, il bat légèrement la cible pour le mois de décembre à 45.4. Outre Atlantique, bonne nouvelle sur le front de l'emploi avec les conclusions de la traditionnelle enquête mensuelle du cabinet privé en RH ADP, qui estime à 174 000 le nombre de créations de postes dans le secteur privé (hors agriculture). Verdict demain avec le rapport mensuel fédéral pour le mois de décembre. Par ailleurs, le PMI Services (ISM) a largement battu la cible en progressant à 58.7.

Côté valeurs, Publicis s'est adjugé 2,33% à 44,77 euros (contre plus de 7% peu après l'ouverture) en réaction à un dernier trimestre meilleur que prévu, notamment grâce à la performance enregistrée aux Etats-Unis. C'est toutefois Renault (+4,77% à 37,695 euros) qui a dominé le palmarès, tandis qu'URW a fermé une nouvelle fois la marche (-3,46% à 63,62 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé, comme le CAC, sur des niveaux proches de l'équilibre, non sans une certaine volatilité en cours de séance.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1.2040$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 54,90$, soutenu par l'annonce d'une réduction de la production saoudienne.

À l'agenda statistique ce jeudi, à suivre en priorité les volumes de ventes au détail en Zone Euro à 11h00, et pour les Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30 et les commandes à l'industrie à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Nous précisions mercredi 27/01 que sous les 5 490 points une zone dangereuse était identifiée. Cette zone s'est entrouverte, et la progression des volumes mercredi 27 est venue le confirmer tout comme le pullback de jeudi. Toutefois, l'absence à ce stade de fédération sectorielle est à noter: elle milite pour une prise d'appui précoce, par la suite, sur un garde-fou intermédiaire vers 5 300 points. Ce rendez-vous devrait se produire à proximité immédiate de la moyenne mobile à 100 jours (en orange). Avis négatif à l'échelle de la séance à venir, qui sera clef pour qualifier la durabilité de la poursuite du mouvement baissier.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5730.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5730.00 / 6000.00
Support(s) :
5300.00 / 4920.00 / 4512.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Un équilibre aussi parfait que précaire (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Un équilibre aussi parfait que précaire (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+317.80 % vs +33.15 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat