Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 970.48 +1.01 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Sous des niveaux de résistance graphiques

vendredi 24 août 2018 à 08h30

(BFM Bourse) - L'appétit pour le risque se tasse nettement, au lendemain d'un nouveau round de négociations commerciales entre Pékin et Washington, qui n'a pas empêché la mise en place par les deux puissances, de nouvelles taxes à l'importation. Si ces négociations se sont conclues avec un communiqué au langage diplomatique par nature très enrobé et mielleux, il est à craindre l'absence de réelles avancées dans le dossier.

De façon symptomatique, au coeur du round de négociations - la date était déjà prévue - , Washington a officiellement appliqué des taxes de 16 Milliards de Dollars supplémentaires, comme prévu, sur une série de produits importés de Chine. Ce qui portera à 50 Milliards la valeur totale des produits taxés, sans compter les nouvelles menaces pour le mois de septembre, portant sur 200 Milliards de Dollars de produits chinois taxables. Ce qui porterait potentiellement le total à 250 Millards de produits chinois taxés par les USA. La Chine a immédiatement appliqué des représailles symétriques.

L'indice phare tricolore (-0,02% à 5 419 points) est resté stable en clôture jeudi, à l'issue d'une séance très peu volatile, marquée par un attentisme très important.

La question de la politique monétaire va continuer d'animer par ailleurs les débats dans les salles des marchés. L'intervention de J. Powell, ce vendredi, sera une occasion franche de pouvoir répondre, plus ou moins diplomatiquement, aux récentes critiques acerbes formulées par Donald Trump contre la raideur de la stratégie monétaire américaine, qu'il accuse de faire gonfler le Dollar, et de pénaliser ses intérêts commerciaux, notamment face à la Chine.

Enfin, la question judiciaire autour de l'ancien conseil de Donald Trump, M. Cohen, et ses conséquences potentielles, sont surveillées, sans pour autant constituer dans l'immédiat une source d'inquiétudes parmi les gérants. Dans un entretien à Fox News, le Président américain a déclaré qu'une procédure d'impeachment à son encontre, si elle était concluante, provoquerait un effondrement des marchés. M. Cohen a reconnu avoir procédé, sur l'ordre de l'ancien magnat de l'immobilier, à des paiements, avant les échéances électorales présidentielles, pour acheter le silence de deux femmes, disant avoir eu une aventure avec l'actuel locataire de la Maison Blanche. Dont l'actrice de cinéma pornographique Stormy Daniels.

Au chapitre macroéconomique jeudi, les opérateurs ont pris connaissance de la publication des indicateurs d'activités PMI pour l'ensemble de la Zone Euro, construits à partir d'enquêtes passées auprès de directeurs d'achats. Si dans les services, le score est conforme aux attentes en première estimation à 54.4, le score pour l'industrie déçoit en baisse à 54.6, un demi point sous la cible.

Ils ont aussi pris connaissance des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour la semaine du 13 au 19 août aux Etats-Unis. Et elles sont bonnes, sans surprises, à 210 000 unités, soit 5 000 sous le consensus. Un chiffre qui confirme l'excellente santé de l'emploi américain. Pour rappel, le taux de chômage est repassé sous la barre des 4% de la population active, selon les données du Département du Travail fournies lors du dernier rapport mensuel (NFP).

Côté valeurs, Ubisoft (+2,81% à 94,30 euros) tirait son épingle du jeu, en plein salon du jeu vidéo de la Gamescom (Cologne).

Le secteur automobile au sens large restait à la peine, depuis le profit warning de l'équipementier allemand Continental, à l'image de Peugeot (-3,21% à 23,49 euros), Michelin (-2,25% à 102,30 euros), Renault (-1,82% à 71,55 euros), Faurecia (-1,47% à 50,88 euros), Valeo (-0,68% à 38,02 euros), et Plastic Omnium (34,10 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont consolidé, après l'annonce des représailles douanières chinoises, à l'image du Dow Jones (-0,30% à 25 656 points) ou du Nasdaq Composite (-0,13% à 7 878 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,17% à 2 856 points. Le tout dans des marges étroites et des volumes relativement timides.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1570$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 68,30$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre les commandes de biens durables aux Etats-Unis à 14h30.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du mardi 28 août.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare français a désormais retracé l'intégralité des pertes subies lors du décrochage de la séance du 15 août, et cale désormais contre une zone de résistance à 5 445 points, à un niveau qui correspond en outre à la position de sa moyenne mobile à 100 jours (en orange).

Pour rappel, des arbitrages très nets ont été rendus mercredi 15 août, dans des volumes forts pour un jour férié au coeur de la trêve estivale. Avec à la clef une rupture d'une ancienne zone de support fragile à 5 340 points. Dans l'immédiat, il faudra surveiller avec la plus grande attention la zone de soutien de la figure de retournement haussier de la fin du mois de juin, vers 5 240 points. Sa capacité de soutien est potentiellement plus importante.

Dans l'immédiat, un rééquilibrage des forces en présence, dans des marges étroites, est l'option retenue, avant que les forces vendeuses ne reprennent rapidement leurs droits. Seul un franchissement des 5 445 points très net, avec confirmation en données de clôture et sous réserve d'une progression substantielle des volumes de transactions, viendrait inverser la vapeur, et relancer plus durablement le courant acheteur. Nous sommes désormais à un niveau très proche de ces cours.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5445.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5342.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale C555S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5445.00 / 5560.00 / 5665.00
Support(s) :
5342.00 / 5246.00 / 5081.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Sous des niveaux de résistance graphiques (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Sous des niveaux de résistance graphiques (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.70 % vs -0.01 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat