Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 154.58 -1.57 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : S'il y a peur, c'est surtout celle de manquer des opportunités...

jeudi 5 décembre 2019 à 08h34

(BFM Bourse) - L'indice phare français sur actions (le CAC 40) a retracé mercredi l'intégralité des pertes subies la veille, profitant de signaux encourageants sur le front commercial pour précocement inverser la vapeur, la vague de rachats étant conséquente sur les valeurs les plus exposées à la problématique commerciale.

Citant des sources proches des négociations, l'agence Bloomberg a indiqué mercredi que les deux premières puissances mondiales s'étaient rapprochées d'un texte, qui pourrait voir le jour avant la nouvelle vague de surtaxes douanières américaines prévue le 15 décembre. Ces informations ont contrebalancé les craintes générées la veille par Donald Trump, qui a laissé entendre qu'un accord avec Pékin pourrait être reporté après la présidentielle américaine de 2020.

Au chapitre statistique, la batterie d'indicateurs baromètre d'activité dans les services en Zone Euro hier matin est ressortie à un niveau plutôt encourageant. La composante allemande, à 51.7, a dépassé les attentes, permettant en particulier, par sa pondération, à l'indice synthétique pour l'ensemble de la Zone Euro, de se redresser à 51.9 points, en données finales pour le mois de novembre. A noter la bonne dynamique du baromètre PMI Services Caixin chinoise, ressorti cette nuit à 53.5, en vive hausse, au-delà de la cible.

Outre Atlantique, les opérateurs ont pris connaissance des résultats de l'enquête ADP (du nom du cabinet en RH Automatic Data Processing), qui précède de deux jours le rapport fédéral officiel sur l'emploi privé. Selon le cabinet, le secteur privé (hors agriculture) n'aurait créé que 67 000 postes, à comparer à un consensus à 137 000. RAS su côté du PMI services en données finales pour novembre, stable à 51.6 et parfaitement dans la cible. La contraction significative des cours du brut, encourageante pour l'activité économique, a mécaniquement participé au rebond de l'or noir, autre classe d'actifs à risque, à quelques jours de l'ouverture d'une réunion clef de l'OPEP, ce jour et demain à Vienne.

Côté valeurs, Metabolic Explorer a bondi de 28,85% à 1,456 euro, à l'annonce d'un partenariat stratégique avec le néerlandais DSM.

Elior Group (+9,48% à 12,24 euros) a dominé les débats sur le compartiment A de la cote (grosses capitalisations), après le dévoilement de son exercice annuel décalé 2018-2019.

Orange (-4,66% à 13,70 euros), à l'inverse, a suscité la déception avec des ambitions à l'horizon 2025 jugées trop timorées.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indice sur actions ont regagné du terrain mercredi, à l'image du Dow Jones (+0,53% à 27 649 points) ou du Nasdaq Composite (+0,54% à 8 566 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,63% à 3 112 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1080$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 58.20$.

A l'agenda statistique ce jeudi, à suivre en priorité les données révisées du PIB, les ventes au détail et les créations de postes en Zone Euro à 11h00, et pour les Etats-Unis: les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, la balance commerciale à 14h30, ainsi que les commandes industrielles à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Voici pour rappel les éléments techniques que nous proposions hier avant l'ouverture des marchés:

Il est à noter que bien que la volatilité ait bondi, aucun retournement baissier durable n'est formellement identifié. Seule la formation d'une bougie hebdomadaire de retournement viendrait le cas échéant détériorer la situation technique. Finalement, les dégagements qui se sont accélérés lundi et mardi ne sont que peu amples au regard de l'avancée initiale des cours.

Par conséquent, il est nécessaire de raison garder, et de considérer ce "retracement" comme un étape naturelle dans un processus d'ascension de long terme. Pour autant, les points bas de cet épisode ne sont pas forcément déjà atteints.

A l'échelle de la séance à venir, une première phase d'achat de contestation est envisagée.

Dans un marché dicté par la peur de manquer une occasion d'achat, la réaction positive a été particulièrement précoce. Ce comportement de marché observé hier est prédictif.

Le corps de la bougie de mercredi a englobé intégralement celui de la bougie de la veille (ouverture sous la clôture de la veille, et clôture sur l'ouverture de la veille), à savoir que la mobilisation du camp acheteur a été puissante; les volumes ne se sont d'ailleurs pas effondrés.

Avis positif renouvelé à l'échelle de la présente séance.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 5612.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale Q931S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Positif
Résistance(s) :
6000.00
Support(s) :
5612.00 / 5393.00 / 5226.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : S'il y a peur, c'est surtout celle de manquer des opportunités... (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : S'il y a peur, c'est surtout celle de manquer des opportunités... (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.40 % vs -16.43 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat